Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Todaro, Angelo Raffaele

Todaro, Angelo Raffaele

  • 31286
  • Todaro
  • Angelo Raffaele
  • le 17/12/1945 (ITALIE)
  • http://www.angelotodaro.it

Sa biographie

« Je suis né dans la province de Tarante en 1945, j'en suis parti au début des années 1960, pour intégrer la Artist High School de Rome. En 1964 j'entre dans le monde du Cartoon en dessinant pour des éditeurs locaux. En 1967, je commence une collaboration avec la "Fratelli Spada Editori" sur la série Mandrake, le retard d'édition de cette série était tel en Italie, que le travail ne manquait pas. C'est durant ces années que j'ai été contacté par les Studios Giolitti, une agence de Comics. Alberto Giolitti était un artiste renommé, il avait commencé à dessiner en Amérique du Sud, puis aux USA. Il était connu et reconnu pour son style original et décisif. Au début des années 1960, Giolitti revient en Italie et ouvre son agence grâce aux nombreux contacts qu'il a aux USA. C'est Alberto qui m'a découvert et qui m'a demandé de venir travailler avec lui, je me rappelle de notre première rencontre Via Cutigliano à Rome, où il m'avait offert un Whisky... j'étais bien jeune !! J'ai dessiné des Comics américains pendant plusieurs années, mes inspirations venaient du grand Alex Raymond ainsi que de Franck Robbins et cela pour différentes raisons. Bien avant de rencontrer Giolitti, j'avais déjà remarqué quelques comics « Turok, son of Stone », j'avais adoré la manière dont les dessins, les détails étaient mis en avant. Je ne me doutais pas une seconde que tout ceci était l'œuvre d'Alberto Giolitti. Le premier travail que j'ai fait pour Alberto était sur des séries telles que « FBI », « Lasso », ou encore « Buffalo Bill » pour les éditions Bastai en Allemagne. Quelques années plus tard Alberto m'a offert de travailler sur des séries pour Fleetway... une promotion pour moi ! Un jour j'ai été impressionné par Alberto, lorsque celui-ci me convoqua dans ses studios pour me montrer des objets qu'il venait de recevoir de la Western Publishing directement des USA. C'était une boîte qui contenait une maquette de vaisseau spatial, ainsi que d'autres objets de science fiction. « Angelo, tu vas m'aider... » Me dit Alberto. « A quoi faire ? » lui répondis je. « Le vaisseau de Star Trek... assemble le !!! » Il connaissait mon adoration pour les maquettes. Durant toutes ses années et aussi invraisemblable que cela puisse paraître, Giolitti a dessiné tous ses comics de Star trek sans jamais avoir vu un seul des épisodes de la série télévisée qui faisait un carton aux USA au milieu des années 1960 !!! Il s'inspirait des illustrations que la Paramount lui envoyait de temps en temps ! De maquettes en maquettes, je suis arrivé à créer l'intérieur du vaisseau en dessin et nous avons ainsi pu affiné nos productions et leur donner un angle plus profond. Je créais les ébauches de planches, Alberto les encrait. On a longtemps continué sur ce schéma, même sur la série Turok...je dessinais et Alberto ou d'autres du Studio encraient. Une vraie complicité et amitié se sont instaurées avec Giolitti et sa famille, notre collaboration dura jusqu'à la fin des Studio Giolitti. Aujourd'hui j'illustre et j'écris pour une série nommée Taras, une fresque historique sur Tarante et Rome, l'une grecque et l'autre latine...

Texte et photo © Auteur

« Je suis né dans la province de Tarante en 1945, j'en suis parti au début des années 1960, pour intégrer la Artist High School de Rome. En 1964 j'entre dans le monde du Cartoon en dessinant pour des éditeurs locaux. En 1967, je commence une collaboration avec la "Fratelli Spada Editori" sur la série Mandrake, le retard d'édition de cette série était tel en Italie, que le travail ne manquait pas. C'est durant ces années que j'ai été contacté par les Studios Giolitti, une agence de Comics. Alberto Giolitti était un artiste renommé, il avait commencé à dessiner en Amérique du Sud, puis aux USA. Il était connu et reconnu pour son style original et décisif. Au début des années 1960, Giolitti revient en Italie et ouvre son agence grâce aux nombreux contacts qu'il a aux USA. C'est Alberto qui m'a découvert et qui m'a demandé de venir travailler avec lui, je me rappelle de notre première rencontre Via Cutigliano à Rome, où il m'avait offert un Whisky... j'étais bien jeune !! J'ai dessiné des Comics américains pendant plusieurs années, mes inspirations venaient du grand Alex Raymond ainsi que de Franck Robbins et cela pour différentes raisons. Bien avant de rencontrer Giolitti, j'avais déjà remarqué quelques comics « Turok, son of Stone », j'avais adoré la manière dont les dessins, les détails étaient mis en avant. Je ne me doutais pas une seconde que tout ceci était l'œuvre d'Alberto Giolitti. Le premier travail que j'ai fait pour Alberto était sur des séries telles que « FBI », « Lasso », ou encore « Buffalo Bill » pour les éditions Bastai en Allemagne. Quelques années plus tard Alberto m'a offert de travailler sur des séries pour Fleetway... une promotion pour moi ! Un jour j'ai été impressionné par Alberto, lorsque celui-ci me convoqua dans ses studios pour me montrer des objets qu'il venait de recevoir de la Western Publishing directement des USA. C'était une boîte qui contenait une maquette de vaisseau spatial, ainsi que d'autres objets de science fiction. « […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Com'X'Troupier (Novel Press) 1988
Drôlesses (Les) 1989
Fantôme (Le) (1re Série - Aventures Américaines) 1973
Histoires noires (Elvifrance) 1987 1990
Histoires sanglantes 1989 1990
Mafioso 1986 1992
Maniak (Novel Press) 1991
Melodrame 1988
Meufs (Les) (Novel Press) 1988 1989
Rois de l'exploit (Les) 1978
Star Trek (1967) (Gold Key) 1971 1972
Storie Blu 1979
Super-Diabolique (Elvifrance) 1987 1989
Série Grise (Elvifrance) 1988 1991
Série jaune (demi-jaune) et Hors-série (Elvifrance) 1978 1981
Série Jaune (Elvifrance) 1981 1983
Série Rose (Elvifrance) 1990 1992
Série rouge (demi-rouge) et Hors-série (Elvifrance) 1978 1980
Série rouge (Elvifrance) 1985 1987
Série Verte (Elvifrance) 1981
Série violette (Elvifrance) 1989 1991
Terror (en italien) 1979
Terror Blu 1978 1980
Ténèbres (Elvifrance) 1990 1991
Epouvante (Elvifrance) 1991