Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Godbout, Réal

Godbout, Réal

  • 2954
  • Godbout
  • Réal
  • le 01/01/1951 (CANADA)

Sa biographie

Dessinateur et co-scénariste des séries Michel Risque et Red Ketchup, Réal Godbout est né à Montréal en 1951. Atteint dès l'enfance par le virus de la bande dessinée, il commence à dessiner en 1969 après quelques études sans conséquences. C'est au cours des années 70 que Réal Godbout deviendra l'un des chefs de file de la "renaissance" de la Bande Dessinée Québécoise, cette période effervescente que l'on a souvent appelée "Le printemps de la BDQ". En 1970, il dessine pour le Quartier Latin puis de 1971 à 1973 il participe à l'aventure de BD (8 numéros). Pour ce magazine, il réalise plusieurs histoires courtes dont Opération Mystère, La Malédiction de la chambre 612, Les Petites aventures insolites d'un parfait inconnu, etc. Son dessin est alors très inspiré de l'undergroud américain, fait de hachures et aux cases surchargées. Il évoluera graduellement vers une forme de ligne claire toute personnelle. Réal Godbout collabore également aux deux numéros de L'Hydrocéphale Illustré le journal lancé par Jacques Hurtubise et Gilles Desjardins à l'Université de Montréal. Sa carrière est alors étroitement liée à celles d'Hurtubise et Desjardins puis, un peu plus tard, à celle de Pierre Fournier. Avec eux, il participe au numéro spécial BD de Sigma le journal du module des sciences de l'Université de Montréal et aux Éditions de L'Hydrocéphale Entêté qui regroupent les équipes des revues L'Hydrocéphale Illustré, Kébec Poudigne et Ma®de in Kébec. Ensemble ils lancent L'Illustré (septembre 1974), un ancêtre de la revue satirique Croc. Godbout y réalise Les Aventures du Pollueur Nocturne qui voient l'apparition du journaliste Bill Bélisle. Le groupe de l'Hydrocéphale est également l'initiateur de la Coopérative de production de bandes dessinée Les Petits dessins qui se propose, à la manière des "syndicates" américains, de distribuer des strips quotidiens aux journaux québécois. Pendant cinq mois, Godbout dessine quotidiennement Les Terriens pour le journal nationaliste Le Jour. Construits sur des dessins identiques, le gag en est principalement donné par le texte. C'est pour le livre collectif La Bande Dessinée Kébécoise, sous la direction d'André Carpentier, que Réal Godbout créé, en 1975, son personnage le plus connu, Michel Risque. Cette courte histoire de trois pages, Le Tapis diabolique, est une parodie des héros d'aventures dans le genre de Bob Morane et James Bond. Michel Risque revient en décembre 1975 avec L'Acide bleue est pas bonne dans la revue contre-culturelle Mainmise qui publie alors dans ses pages centrales Le Petit Supplément Illustré. En 1976 Réal Godbout travaille, avec la collaboration de J. Hurtubise et Patrick Beaudin pour le scénario, à un album de vulgarisation de principes économiques pour le compte du Ministère de l'Industrie et du Commerce. Le changement de gouvernement en novembre, enverra ce projet d'album aux oubliettes. Le premier album de Godbout paraît en 1977, lorsque les Éditions BDK publient Dessins et Comiques, un recueil d'illustrations et de BD. Puis, en 1978, il dessine sur un scénario de Robert Ascah le Guide illustré des comités d'école pour la C.E.C.M. Lorsqu'en 1979, Jacques Hurtubise lance Croc, une nouvelle revue d'humour et de bandes dessinées, il demande à Godbout et Pierre Fournier (le créateur du Capitaine Kébec) de lui réaliser une série BD. Ils reprennent alors Michel Risque. Godbout et Fournier écrivent ensemble les scénarios puis Godbout réalise seul le dessin. Ce personnage devient vite la vedette de la revue et Réal Godbout donne enfin la pleine mesure de son talent. La série méconnue en France est toutefois présentée comme l'un des "chefs-d'œuvre indisponibles" dans L'Année de la Bande Dessinée 85-86. Trois albums des aventures de Michel Risque paraissent aux Éditions Ludcom : Le Savon maléfique (1981), Michel Risque en vacances (1982) et Cap sur Poupoune (1984). En 2005, Les éditions de La Pastèque entreprennent de publier une intégrale des Aventures de Michel Risque qui rassemble en 5 albums la totalité des apparitions du personnages depuis ses débuts : Le Savon maléfique (2005), Michel Risque en vacances (2005), Cap sur Poupoune (2006), Le Droit chemin (2006) et Destination Z (2007). Des débuts de la revue, en octobre 1979, à la toute fin en avril 1995, Godbout participe à presque tous les numéros alignant illustrations, BD, couvertures, etc. Son nom (tout comme celui de Serge Gaboury) restera intimement lié à celui de Croc. Mais Jacques Hurtubise n'a jamais abandonné l'idée de mettre sur le marché une revue exclusivement consacrée à la bande dessinée, aussi en 1983 lance-t-il Titanic, une revue au nom prédestiné. Il se tourne encore une fois vers Godbout et Fournier pour la création d'une nouvelle série. Les deux auteurs décident de reprendre un personnage secondaire de Michel Risque et d'en faire la vedette de sa propre série. Ce sera Red Ketchup, l'agent fou du F.B.I. ! Malheureusement Titanic ne vivra que le temps de douze numéros. Red Ketchup, qui en est une des bandes préférées des lecteurs, est repris dans Croc et ses aventures alternent durant un temps avec celles de Michel Risque avant de les éclipser totalement. Trois albums de Red Ketchup sont édités au Québec mais également en Europe par Dargaud Éditeur, ce sont : Kamarade Ultra (1988 au Québec et 1991 en Europe), Red Ketchup contre Red Ketchup (1992) et Red Ketchup s'est évadé (1994). Quatre autres aventures de Red Ketchup sont depuis restées inédites. Toutefois, les éditions de La Pastèque publieront en 2007, le premier tome d’une édition intégrale des aventures de l’agent fou du FBI. À la disparition de Croc, Godbout tente d'implanter Michel Risque dans la revue d'humour Safarir. L'histoire, à suivre sur quatre numéros (nos 87 à 90), se termine de façon abrupte pour ne pas dire en queue de poisson. Godbout reprend alors Red Ketchup mais l'embarrassant agent du F.B.I. ne fait lui aussi qu'une brève apparition (en noir et blanc dans le no 95). Il semble que le public de Safarir ne soit pas celui des bandes de Réal Godbout. Pourtant Red Ketchup est probablement la BD locale la plus connue des Québécois. De 1993 à 1996 Réal Godbout a animé les ateliers de bandes dessinées du cégep d'Ahuntsic. On peut lire les travaux réalisés par les étudiants dans les deux numéros de la revue 100% Papier. Depuis Réal Godbout travaille principalement en animation, il a notamment réalisé des scénarios-maquettes pour la série L'Aventure de l'écriture produite par Ciné-Groupe. Il produit également des illustrations pour quelques romans jeunesse aux édition de La courte échelle : Dans la peau de Bernard (1997), La maison du pendu (1998) et Les risques du voyage (1999) de Guy Lavigne, La visite (1999) de Pierrette Dubé. Un peu à la manière d'Alfred Hitchcock qui s'offrait un caméo dans tous ses films, Réal Godbout dessine régulièrement dans ses bandes un petit personnage, anonyme et muet, qui n'intervient pas dans le récit. Ce personnage, chauve et moustachu, apparaît à l'endos de Dessins et Comiques, sur la couverture du Guide illustré des comités d'écoles, on peut l'apercevoir également dans l'histoire de Michel Risque à Rome, Michel Risque à Cinecittà (Cocktail no 5) et dans d'autres récits de Michel Risque et Red Ketchup. D'ailleurs Jean-Paul Eid ne s'y est pas trompé, dans sa fausse planche de Red Ketchup avec Jérome Bigras, il a dessiné ce petit personnage sur la page de journal que tient Pearl (Croc no 168). Alors, aiguisez votre sens de l'observation et amusez-vous à le trouver... Il n’a pas délaissé pour autant la BD et réalise sporadiquement pour le magazine Les Débrouillards, des histoires didactiques sur de grands savants canadiens. Celles-ci ont été reprises dans deux albums : Les grands débrouillards : 11 histoires scientifiques en BD (tome 1, éd. Soulières 2001 et tome 2, éd. Bayard, 2007). Il a également réalisé l’album La course à l’Hydrogène, avec la participation de Benoît Gauthier, pour la Cité de l’énergie de Shawinigan (Éd. Soulières, 2003). Réal Godbout est également chargé de cours à l’École Multidisciplinaire de l’image de l’Université du Québec en Outaouais.

Texte et photo © BD Québec

Dessinateur et co-scénariste des séries Michel Risque et Red Ketchup, Réal Godbout est né à Montréal en 1951. Atteint dès l'enfance par le virus de la bande dessinée, il commence à dessiner en 1969 après quelques études sans conséquences. C'est au cours des années 70 que Réal Godbout deviendra l'un des chefs de file de la "renaissance" de la Bande Dessinée Québécoise, cette période effervescente que l'on a souvent appelée "Le printemps de la BDQ". En 1970, il dessine pour le Quartier Latin puis de 1971 à 1973 il participe à l'aventure de BD (8 numéros). Pour ce magazine, il réalise plusieurs histoires courtes dont Opération Mystère, La Malédiction de la chambre 612, Les Petites aventures insolites d'un parfait inconnu, etc. Son dessin est alors très inspiré de l'undergroud américain, fait de hachures et aux cases surchargées. Il évoluera graduellement vers une forme de ligne claire toute personnelle. Réal Godbout collabore également aux deux numéros de L'Hydrocéphale Illustré le journal lancé par Jacques Hurtubise et Gilles Desjardins à l'Université de Montréal. Sa carrière est alors étroitement liée à celles d'Hurtubise et Desjardins puis, un peu plus tard, à celle de Pierre Fournier. Avec eux, il participe au numéro spécial BD de Sigma le journal du module des sciences de l'Université de Montréal et aux Éditions de L'Hydrocéphale Entêté qui regroupent les équipes des revues L'Hydrocéphale Illustré, Kébec Poudigne et Ma®de in Kébec. Ensemble ils lancent L'Illustré (septembre 1974), un ancêtre de la revue satirique Croc. Godbout y réalise Les Aventures du Pollueur Nocturne qui voient l'apparition du journaliste Bill Bélisle. Le groupe de l'Hydrocéphale est également l'initiateur de la Coopérative de production de bandes dessinée Les Petits dessins qui se propose, à la manière des "syndicates" américains, de distribuer des strips quotidiens aux journaux québécois. Pendant […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
1792 A main levée 2017   
Amérique ou le disparu (L') 2013   
Avant l'Apocalypse 2015   
Aventures du Capitaine Kébec (Les) 1973
BDK 1975
BDQ 1999
Course à l'hydrogène (La) 2003     
Dessins et comiques 1977   
Gang des hors-la-loi (La) 2014
Grands Débrouillards (Les) 2001 2012     
Histoire de la bande dessinée au Québec 2008
Michel Risque (Les aventures de) 1981 2007   
Montréaler (Le) 2017
Plan B 2011 2013
Red Ketchup (Croc album) 1988 1994   
Red Ketchup (Dargaud) 1991 1994   
Red Ketchup (La Pastèque) 2007 2017   
Un moment d'impatience ! 2014
Documents, Monographies, Biographies de à Rôle
(AUT) Tessier 2015  
(DOC) Etudes et essais divers 1986