Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Capuron, François

Capuron, François

  • 2633
  • Capuron
  • François
  • le 24/04/1964 (FRANCE)

Sa biographie

François Capuron est né le 24 avril 1964 à Paris.
Il vit dans le Nord, à Villeneuve d’Ascq jusqu’à l’âge de 21 ans. Après une licence de sociologie à la Sorbonne et une maîtrise de sciences et techniques d’édition à Villetaneuse, il entre en 1989 aux Éditions Delcourt où il assure aujourd’hui les fonctions de responsable éditorial.
Ses premiers souvenirs de BD : les Lucky Luke que son père lui offrait lorsqu’il l’accompagnait, enfant, à Paris. Puis, il découvre la BD adulte grâce à la série Jeremiah de Hermann, et Blueberry de Jean Giraud et Jean-Michel Charlier.
François Capuron se passionne très tôt pour le western au cinéma, notamment grâce à l’émission d’Eddy Mitchel, La Dernière Séance. Grand admirateur de John Ford et de son classicisme indémodable, d’Anthony Mann et de son fidèle James Stewart, de Sam Peckinpah pour La Horde Sauvage et de l’ensemble de l’œuvre de Clint Eastwood, il se passionne aussi pour la littérature amérindienne, et cite comme livre de chevet Comme des ombres sur la Terre de James Welch. Gibier de Potence est né de l’envie d’Olivier Vatine de confier une histoire de western à un jeune dessinateur.
François Capuron propose alors son scénario et demande à Fred Duval de l’accompagner dans cette aventure. Les essais avec le jeune dessinateur n’ayant pas abouti, il pense alors à Fabrice Jarzaguet. Dernier membre à rejoindre l’équipe : la coloriste Isabelle Rabarot. François Capuron signe ainsi son premier album.
Son autre passion : les 2CV !

Source: Editions-Delcourt.fr

François Capuron est né le 24 avril 1964 à Paris.
Il vit dans le Nord, à Villeneuve d’Ascq jusqu’à l’âge de 21 ans. Après une licence de sociologie à la Sorbonne et une maîtrise de sciences et techniques d’édition à Villetaneuse, il entre en 1989 aux Éditions Delcourt où il assure aujourd’hui les fonctions de responsable éditorial.
Ses premiers souvenirs de BD : les Lucky Luke que son père lui offrait lorsqu’il l’accompagnait, enfant, à Paris. Puis, il découvre la BD adulte grâce à la série Jeremiah de Hermann, et Blueberry de Jean Giraud et Jean-Michel Charlier.
François Capuron se passionne très tôt pour le western au cinéma, notamment grâce à l’émission d’Eddy Mitchel, La Dernière Séance. Grand admirateur de John Ford et de son classicisme indémodable, d’Anthony Mann et de son fidèle James Stewart, de Sam Peckinpah pour La Horde Sauvage et de l’ensemble de l’œuvre de Clint Eastwood, il se passionne aussi pour la littérature amérindienne, et cite comme livre de chevet Comme des ombres sur la Terre de James Welch. Gibier de Potence est né de l’envie d’Olivier Vatine de confier une histoire de western à un jeune dessinateur.
François Capuron propose alors son scénario et demande à Fred Duval de l’accompagner dans cette aventure. Les essais avec le jeune dessinateur n’ayant pas abouti, il pense alors à Fabrice Jarzaguet. Dernier membre à rejoindre l’équipe : la coloriste Isabelle Rabarot. François Capuron signe ainsi son premier album.
Son autre passion : les 2CV !

Source: Editions-Delcourt.fr

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Gibier de potence 2003 2007