Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Peynet, Raymond

Peynet, Raymond

  • 25145
  • Peynet
  • Raymond
  • le 16/11/1908 (FRANCE)
  • le 14/01/1999

Sa biographie

Raymond Peynet, souvent appelé par son seul nom, est un dessinateur humoristique français, né à Paris le 16 novembre 1908 et mort le 14 janvier 1999 (à 90 ans) à Mougins (Alpes-Maritimes). Il est célèbre pour avoir créé en 1942 le couple d’amoureux qu’il a dessiné sur de nombreux supports, dont des timbres-poste. À 15 ans, Raymond Peynet entre à l’école Germain Pilon, future école des arts appliqués à l’industrie de Paris. À sa sortie, dans les années 1920, il commence à travailler en tant qu'illustrateur pour la presse et les catalogues des grands magasins. En 1930, il épouse Denise Damour qu'il avait rencontrée lors de sa première communion. Les « amoureux », le poète et sa compagne, ont été créés par Peynet en 1942, à Valence, inspiré par un kiosque à musique connu depuis sous le nom de kiosque Peynet. Ils auraient inspiré la chanson Les amoureux des bancs publics de Georges Brassens bien que cette hypothèse soit controversée. Dans les années 1960 et 1970, les bijoux Murat ont produit de très nombreuses médailles, des épingles à cravates et boutons de manchettes, plus rarement des montres, en plaqué or, or ou argent, à l'effigie des amoureux de Peynet. Ces bijoux sont aujourd'hui collectionnés. Des tirages à partir des moules d'origine et de nouvelles séries sont encore aujourd'hui édités. De même, dans les années 1950 et 1960, les poupées en mousse de latex des amoureux de Peynet ont connu un grand succès, environ 6 millions d'exemplaires vendus, avant d'être détrônées par les poupées Barbie. Les poupées Peynet sont activement collectionnées mais le latex s'est souvent dégradé avec le temps. Des éditions récentes, souvent de moindre qualité, s'inspirent de cette production. Les personnages figurent également sur des porcelaines (Couleuvre dans les années 1950, Rosenthal dans les années 1960). Outre de nombreuses illustrations de livres, Peynet a aussi axé son travail sur la production d'affiches publicitaires puis, dans les années 1980, de lithographies représentant les amoureux dans des scènes variées et des eaux-fortes « les signes du zodiaque ». Une assiette Rosenthal avec une représentation des « amoureux ». Les amoureux ont été déclinés en timbres en 1985 en France, en oblitération à la poste de Saint-Valentin dans l’Indre chaque 14 février et en cartes postales. Le timbre français de 1985, « La Saint-Valentin de Peynet », est de couleurs pastel. La scène champêtre représente un couple d’amoureux près d’une boîte aux lettres en forme de cœur dans laquelle deux anges postent des enveloppes. En 2000, La Poste française a repris ces deux personnages pour un timbre-hommage à l'illustrateur décédé, représentant cette fois-ci les deux personnages près d'un kiosque à musique. En 2002 sort également une bouteille de champagne dont l'étiquette et la plaque de muselet sont illustrées par les amoureux de Peynet, pièces devenues rares à ce jour. Également une seconde série de bouteille en 2004, ce qui fait cinq capsules différentes à ce jour . En France, deux musées sont consacrés à Peynet : un à Antibes et un à Brassac-les-Mines, la ville de naissance de sa mère. Au Japon, il existe également deux musées consacrés à l'œuvre de Peynet, à Karuizawa et Sakuto. En 1987 Raymond Peynet fut promu Commandeur de l'Ordre des Arts et Lettres. Raymond Peynet a fortement marqué les illustrateurs des années 1960 tels que Alain Grée.

Raymond Peynet, souvent appelé par son seul nom, est un dessinateur humoristique français, né à Paris le 16 novembre 1908 et mort le 14 janvier 1999 (à 90 ans) à Mougins (Alpes-Maritimes). Il est célèbre pour avoir créé en 1942 le couple d’amoureux qu’il a dessiné sur de nombreux supports, dont des timbres-poste. À 15 ans, Raymond Peynet entre à l’école Germain Pilon, future école des arts appliqués à l’industrie de Paris. À sa sortie, dans les années 1920, il commence à travailler en tant qu'illustrateur pour la presse et les catalogues des grands magasins. En 1930, il épouse Denise Damour qu'il avait rencontrée lors de sa première communion. Les « amoureux », le poète et sa compagne, ont été créés par Peynet en 1942, à Valence, inspiré par un kiosque à musique connu depuis sous le nom de kiosque Peynet. Ils auraient inspiré la chanson Les amoureux des bancs publics de Georges Brassens bien que cette hypothèse soit controversée. Dans les années 1960 et 1970, les bijoux Murat ont produit de très nombreuses médailles, des épingles à cravates et boutons de manchettes, plus rarement des montres, en plaqué or, or ou argent, à l'effigie des amoureux de Peynet. Ces bijoux sont aujourd'hui collectionnés. Des tirages à partir des moules d'origine et de nouvelles séries sont encore aujourd'hui édités. De même, dans les années 1950 et 1960, les poupées en mousse de latex des amoureux de Peynet ont connu un grand succès, environ 6 millions d'exemplaires vendus, avant d'être détrônées par les poupées Barbie. Les poupées Peynet sont activement collectionnées mais le latex s'est souvent dégradé avec le temps. Des éditions récentes, souvent de moindre qualité, s'inspirent de cette production. Les personnages figurent également sur des porcelaines (Couleuvre dans les années 1950, Rosenthal dans les années 1960). Outre de nombreuses illustrations de livres, Peynet a aussi axé son travail sur la production d'affiches […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.