Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La vie en garde partagée

Entretien avec Timothé le Boucher

Difficile cette année d'être passé à côté de Ces jours qui disparaissent. Tout d'abord, la couverture interpelle et intrigue, avec un jeu de miroir et un reflet qu'on imagine maléfique. Mais surtout, le récit, diablement bien rythmé et étonnant de maturité quand on connaît l'âge de Timothé Le Boucher, captive et envoûte de la première à la dernière page. En attendant ses nouveaux projets, le jeune auteur revient sur son parcours et sur la genèse de ce qui restera comme l'une des excellentes surprises de 2017.


Le récit débute par une représentation théâtrale. Une allégorie sur la vie ?

Timothé Le Boucher : J'aime bien commencer doucement mes histoires pour ensuite entrer dans le vif du sujet. C'est aussi une façon de présenter la carrière de Lubin et son travail. Cette entrée en matière résume aussi en quelques sortes l'album.

Outre le jeu d'acteur, d'autres jeux sont très présents dans la vie de Lubin dont celui de l'amour mais aussi les consoles...

T.L.B. : Au début de l'histoire, Lubin a le temps et il a aussi un côté très hédoniste. Il profite des choses et a tendance à fuir la réalité. Le jeu vidéo lui permet de s'évader de l'aspect pragmatique de la vie. Il n'a pas de plan de carrière précis, même s'il est mis ensuite en place par ses amis.

Lubin n'est pas un prénom très courant...

T.L.B. : Ma mère travaillait dans une école maternelle. Je suis allé un jour l'aider pour une exposition […]

Sa biographie

Né en 1988, Timothé Le Boucher se passionne très tôt pour la narration illustrée et commence à réaliser ses premières planches de bande dessinée à l'âge de 10 ans. Après le lycée, il intègre les beaux-arts d'Angoulême (École Européenne Supérieure de l'Image). Au cours de ses études, il est nommé dans la sélection des Jeunes Talents de l'édition 2010 du Festival International de Bande Dessinée. Il est par la suite repéré par l'éditeur Manolosanctis et participe à plusieurs recueils, avant de réaliser en 2011 son premier album : Skins Party, sélectionné au Festival d'Angoulême l'année suivante. En 2014, il publie Les Vestiaires chez l'éditeur La Boîte à Bulles. Après avoir obtenu un Master en Bande Dessinée en 2013 ainsi qu'un DNSEP (Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique) en 2014, il part s'installer à Strasbourg où il participe à différents projets de bande dessinée ; et travaille sur la réalisation de son troisième album, Ces jours qui disparaissent, édité chez Glénat.

Né en 1988, Timothé Le Boucher se passionne très tôt pour la narration illustrée et commence à réaliser ses premières planches de bande dessinée à l'âge de 10 ans. Après le lycée, il intègre les beaux-arts d'Angoulême (École Européenne Supérieure de l'Image). Au cours de ses études, il est nommé dans la sélection des Jeunes Talents de l'édition 2010 du Festival International de Bande Dessinée. Il est par la suite repéré par l'éditeur Manolosanctis et participe à plusieurs recueils, avant de réaliser en 2011 son premier album : Skins Party, sélectionné au Festival d'Angoulême l'année suivante. En 2014, il publie Les Vestiaires chez l'éditeur La Boîte à Bulles. Après avoir obtenu un Master en Bande Dessinée en 2013 ainsi qu'un DNSEP (Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique) en 2014, il part s'installer à Strasbourg où il participe à différents projets de bande dessinée ; et travaille sur la réalisation de son troisième album, Ces jours qui disparaissent, édité chez Glénat.

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
50 ans d'édition Glénat 2019  
Ces jours qui disparaissent 2017   
Patient (Le) 2019   
Skins Party 2011   
Vestiaires (Les) - Dans les vestiaires 2014   
Vivre dessous 2011