Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Colin-Thibert, Pierre

Colin-Thibert, Pierre

  • 22856
  • Colin-Thibert
  • Pierre
  • le 29/01/1951 (SUISSE)
  • http://colinthibert.fr

Sa biographie

Colin Thibert, pseudonyme de Pierre Colin-Thibert, est un scénariste, auteur de roman policier et auteur pour la jeunesse. Il a signé des pièces radiophoniques, une pièce de théâtre et est un ancien dessinateur de presse. Son dernier roman, Un caillou sur le toit, a été publié en 2015 aux Éditions Thierry Magnier. Né en 1951 à Neuchâtel en Suisse d'un père traducteur et d'une mère bibliothécaire, Pierre Colin-Thibert fait ses études secondaires au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine (études classiques, latin-grec). Après le baccalauréat, il commence une école d’architecture intérieure et de design. Il découvre la gravure en taille-douce (l'eau-forte, le burin, la pointe sèche). Il travaille dans divers ateliers en Suisse et aux Pays-Bas et imprime les œuvres d'artistes tels que Albert Flocon, Pierre Tal-Coat, Orlando Pelayo, Han Erni, André Tomkins… Il donne ensuite des cours de peinture, travaille sur des chantiers, devient graveur en bijouterie… Il remonte à Paris, en 1979, et se lance dans le dessin de presse et l'illustration, avec pour modèle André François. Il travaille pour une bonne vingtaine de magazines : informatiques, sportifs, syndicaux (Ça m'intéresse, Herald Tribune, Phosphore, Syndicalisme Hebdo, Tonus, Alpinisme et Randonnée), et pour des ouvrages scolaires ou techniques. Il signe en 1982 une bande dessinée, Le Goût de l'exploit (éd. Sipe). Parallèlement il commence à écrire des pièces pour la radio ("Les Mille et un jours" sur France Inter, de 1983 à 1986) et fait ses premiers pas et ses premiers sketches à la télévision grâce à Jean-Michel Ribes qui réalise alors l'émission "Merci Bernard". Il rencontre Roland Topor, Gébé, Gourio… Il abandonne progressivement le dessin de presse pour travailler de plus en plus à la télévision… (séries de dessins animés, épisodes de sitcom). Il est l'un des piliers de Maguy sur Antenne 2. Il fait la connaissance de Jean-Claude Islert vers 1986. Ils décident d'unir leurs forces pour écrire des téléfilms. Ils en ont signé une trentaine ensemble. En 1998, il signe pour le cinéma avec Jean-Claude Islert le scénario d'Une journée de merde, film réalisé par Miguel Courtois avec Richard Berry. Il entre à la Série noire en 2001 avec Noël au balcon. Il enchaîne avec Royal Cambouis en 2002 qui obtient Prix SNCF du polar du meilleur roman policier français4, Nébuleuse.org en 2002, Barnum TV (2003) et Cahin-Cahos (2005). Son roman Vitrage à la corde (2007) a été adapté à la télévision en 2008 pour la série "Suite noire", par Laurent Bouhnik avec Manuel Blanc, Jacky Berroyer et Philippe Duquesne. Jean-Bernard Pouy le présente ainsi en avant-propos de son roman Vitrage à la corde : « C’est avant tout l’envie de raconter des histoires qui est à la base de ses divers romans au ton irrévérencieux, plus "noirs" que "polars". Ses récits, noirs, prémonitoires et globalement pessimistes, opposent en effet des naïfs, des petits ou des manipulés au cynisme de tous les pouvoirs. Parfait constructeur d'intrigues, il noie cette froideur narrative dans une distance, un humour, voire une loufoquerie qui font souvent penser à Donald Westlake ». Explorant de nouvelles pistes narratives, il signe en 2010 le scénario d'un album de bandes dessinées chez Sarbacane : Des chiens et des loups. Sa pièce de théâtre Le Matelas est jouée au Palais des Glaces. En 2011, chez Thierry Magnier, il entame une série de roman d'heroïc fantasy à destination de la jeunesse : Samien.

Texte et photo © Wikipédia

Colin Thibert, pseudonyme de Pierre Colin-Thibert, est un scénariste, auteur de roman policier et auteur pour la jeunesse. Il a signé des pièces radiophoniques, une pièce de théâtre et est un ancien dessinateur de presse. Son dernier roman, Un caillou sur le toit, a été publié en 2015 aux Éditions Thierry Magnier. Né en 1951 à Neuchâtel en Suisse d'un père traducteur et d'une mère bibliothécaire, Pierre Colin-Thibert fait ses études secondaires au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine (études classiques, latin-grec). Après le baccalauréat, il commence une école d’architecture intérieure et de design. Il découvre la gravure en taille-douce (l'eau-forte, le burin, la pointe sèche). Il travaille dans divers ateliers en Suisse et aux Pays-Bas et imprime les œuvres d'artistes tels que Albert Flocon, Pierre Tal-Coat, Orlando Pelayo, Han Erni, André Tomkins… Il donne ensuite des cours de peinture, travaille sur des chantiers, devient graveur en bijouterie… Il remonte à Paris, en 1979, et se lance dans le dessin de presse et l'illustration, avec pour modèle André François. Il travaille pour une bonne vingtaine de magazines : informatiques, sportifs, syndicaux (Ça m'intéresse, Herald Tribune, Phosphore, Syndicalisme Hebdo, Tonus, Alpinisme et Randonnée), et pour des ouvrages scolaires ou techniques. Il signe en 1982 une bande dessinée, Le Goût de l'exploit (éd. Sipe). Parallèlement il commence à écrire des pièces pour la radio ("Les Mille et un jours" sur France Inter, de 1983 à 1986) et fait ses premiers pas et ses premiers sketches à la télévision grâce à Jean-Michel Ribes qui réalise alors l'émission "Merci Bernard". Il rencontre Roland Topor, Gébé, Gourio… Il abandonne progressivement le dessin de presse pour travailler de plus en plus à la télévision… (séries de dessins animés, épisodes de sitcom). Il est l'un des piliers de Maguy sur Antenne 2. Il fait la connaissance de Jean-Claude Islert […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Compadres 2016
Des chiens et des loups 2010
Loge Ecarlate (La) 2012
Madeleine, une femme libre 2014
Autres collaborations de à Rôle
Vampyres - Sable noir 2009 Adaptation