Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Bess, Georges

Bess, Georges

  • 2139
  • Bess
  • Georges
  • le 01/01/1947 (FRANCE)

Son actu

Amen -2- Kurtz, là où rêvent les nébuleuses

A paraître le 30/06/2021
  • Comix Buro
  • 06/2021
  • 978-2-344-04168-0

« Tout ce que je fais est uniquement du hasard »

Entretien avec Pia et Georges Bess

Le propre des grands auteurs est sans doute d'être là où on ne les attend pas forcément. Même si Georges Bess avait déjà ouvert une brèche avec Le Vampire de Benarès, il eût été prétentieux de croire qu'un Dracula, magistral, puisse un jour être signé de sa main. Proche du roman de Bram Stoker, cette version en noir et blanc transporte autant qu'elle fascine par la beauté du trait, la puissance de l'encrage et le sens du découpage. Son épouse, Pia, l'accompagne dans ce passionnant entretien.

N.B : Les originaux utilisés pour illustrer cet entretien sont consultables sur la Galerie Glénat.

Qu’est-ce qui donne envie, en 2019, d’adapter un roman aussi connu que celui de Dracula ?

Georges Bess : Ce n’est pas une histoire d’envie... C’est un ami à moi, mon éditeur, qui m’a proposé cette idée-là. Ma première réaction a été que ça ne m’intéressait pas du tout, mais alors, pas du tout... J’imagine que ça vous étonne ? Ce n’est pas du tout choisi ! Ça me semblait quelque chose de poussiéreux, désuet... On en a tellement parlé et reparlé depuis que je suis gosse. Qui n’a pas entendu parler de Dracula ? Mais du coup, il s’est passé des choses, j’ai gardé ça en tête. J’ai été faire un tour à Londres chez un ami qui habite dans un endroit de la ville qui s’appelle Hampstead. C’est l’endroit où quasiment tout se déroule. Dans l’histoire, quand Dracula vient en Angleterre, ça se passe beaucoup dans ce quartier. Il se […]

Sa biographie

Un jour, quelque part, en France naissance de Georges Bess.
1970 : Georges Bess se fait un nom (le sien ou un pseudo : Tideli, Nisseman) en Scandinavie, où il s'exile à l'âge de vingt trois ans, et aux États-Unis. En jouant les remplaçants de luxe auprès de tout ce que la Suède compte de dessinateurs, il se façonne, comme il le dit lui-même, une main de ''mercenaire'', capable dans tous les styles de surpasser ses modèles. Fort de cette technique multiforme, il collabore à la version scandinave de Mad.
De 1977 à 1987 : Bess dessine les histoires du Phantom, fameux héros masqué bataillant contre les forces du Mal au fin fond d'une étrange jungle du Bengale.
1987 : Bess rentre à Paris. Là, il rencontre Alexandro Jodorowsky, écrivain, cinéaste et scénariste des Aventures de John Difool, qui lui propose rapidement d'illustrer l'histoire de Gabriel Marpa, le Lama Blanc, un enfant occidental chargé à la mort de ses parents de l'héritage spirituel tibétain.
1987 : Bess et Jodorowsky imaginent pour le Journal de Mickey un conte pour enfants, Les Jumeaux magiques.
1988 : Le Grand Prix RTL de la bande dessinée récompense le premier volume du Lama Blanc.
1990 : Bess et Jodorowsky compromettent définitivement la réputation de James Bond, transformé le temps de deux albums en un androïde obsédé sexuel et explosif, Anibal 5.
1994 : Avec Juan Solo, Bess et Jodorowsky conçoivent un personnage de tueur sud-américain sans scrupules ni amis. L'album est récompensé l'année suivante par l'Alph'art du meilleur scénario au festival d'Angoulême.
1998 : Il en rêvait depuis longtemps : Escondida est son premier album français en solo.

Texte et photo © Humanoïdes Associés

Un jour, quelque part, en France naissance de Georges Bess.
1970 : Georges Bess se fait un nom (le sien ou un pseudo : Tideli, Nisseman) en Scandinavie, où il s'exile à l'âge de vingt trois ans, et aux États-Unis. En jouant les remplaçants de luxe auprès de tout ce que la Suède compte de dessinateurs, il se façonne, comme il le dit lui-même, une main de ''mercenaire'', capable dans tous les styles de surpasser ses modèles. Fort de cette technique multiforme, il collabore à la version scandinave de Mad.
De 1977 à 1987 : Bess dessine les histoires du Phantom, fameux héros masqué bataillant contre les forces du Mal au fin fond d'une étrange jungle du Bengale.
1987 : Bess rentre à Paris. Là, il rencontre Alexandro Jodorowsky, écrivain, cinéaste et scénariste des Aventures de John Difool, qui lui propose rapidement d'illustrer l'histoire de Gabriel Marpa, le Lama Blanc, un enfant occidental chargé à la mort de ses parents de l'héritage spirituel tibétain.
1987 : Bess et Jodorowsky imaginent pour le Journal de Mickey un conte pour enfants, Les Jumeaux magiques.
1988 : Le Grand Prix RTL de la bande dessinée récompense le premier volume du Lama Blanc.
1990 : Bess et Jodorowsky compromettent définitivement la réputation de James Bond, transformé le temps de deux albums en un androïde obsédé sexuel et explosif, Anibal 5.
1994 : Avec Juan Solo, Bess et Jodorowsky conçoivent un personnage de tueur sud-américain sans scrupules ni amis. L'album est récompensé l'année suivante par l'Alph'art du meilleur scénario au festival d'Angoulême.
1998 : Il en rêvait depuis longtemps : Escondida est son premier album français en solo.

Texte et photo © Humanoïdes Associés

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Amen 2021  
Anibal Cinco 1991  
Anibal Cinq 1990 1992
Aphrodite 1999  
Bobi 2004  
Caste des Méta-Barons (La) 2001
Chroniques aléatoires 2005  
Dracula (Bess) 2019  
Escondida 1998  
Incredible India 2013  
Juan Solo 1995 1999
Juan Solo (en italien) 2004 2014
Jumeaux magiques (Les) 1987
Lama blanc (Le) 1988 1993  
Lama Branco (O) 2002  
Leela et Krishna 2000  
Légende du Lama Blanc (La) 2014 2017  
Ode à l'X 1996  
Péma Ling 2005 2009   
Silence, on rêve 1991
Son of the Gun 2004 2005  
Vampire de Benarès (Le) 2011 2012   
White Lama (The) (2004) 2004