Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Glem

  • 2110
  • Lemaire
  • Gérard
  • Glem
  • le 05/11/1946 (BELGIQUE)
  • Gélem 

Sa biographie

Photo © JJ Procureur

Gérard Lemaire, alias Glem est né à l'âge de 3 mois, le 5 novembre 1946 dans une petite commune du Borinage, à Cuesmes (région de Mons). Glem prit, à 2 ans, son sac de couchage et partit pour l'Afrique. Les routes n'étant pas très sûres en 1948, ses parents décidèrent de l'accompagner au Zaïre et au Katanga. En 1965, à 19 ans, il revient seul en Belgique pour s'inscrire à l'Académie des Beaux Arts de Bruxelles. Il y rencontre sa future femme ainsi que Jean Graton, recrutant pour les décors et les coloriages de "Michel Vaillant". Glem travaillera sur "Michel Vaillant" pendant un an. Parallèlement, en 1968, Yvan Delporte accepte chez "Dupuis" des mini-récits, "Les Epoustouflantes Aventures de Tom Bolah", "Bidule le Robot", ... Puis Glem rentre au Presses Européennes, comme tout le monde à l'époque, où il reste 9 ans ("Tremplin", "Bonjour", "Dorémi", ...) Puis, Glem s'en va pour entrer au "Soir Jeunesse" ("Tof et Popof") où il reste peu de temps. Puis, il se met à dessiner deux souris obèses, "Ted et Narcisse". Ces souris vont alors pousser Franquin à lui faire faire une série complète dans "Spirou" : "Le Monstre du Gouffre Noir". A l'époque, il signait encore Gélem. Il fait ensuite un service militaire assez sympa puisqu'il dessine un code de la route en dias pour les miliciens. De retour à la vie civile, il passe 8 ans à l'Eurovision comme dessinateur (plutôt technique, là !). En même temps, il succède à Picha au "Journal Spécial" où il reste 2 ans. Il passera également 2 ans à "l'Evénement" comme dessinateur de presse. Il réalise également des illustrations pour le journal "Pourquoi pas ?". Puis, il lance "La Bande à Bacilles" dans le journal médical "AMB". En 1979, il entre à l'agence "Publi-Market", dont il devient directeur de studio. Puis, retour à la case BD dans les années 80 : "Contes de Luce" avec Luce Degotte, puis "Freddy Guidon" avec Thierry Groensteen. L'année suivante, en 1986, Il rencontre Raoul Cauvin qui le replonge dans l'univers de sa brousse post-natale. "Les Voraces" (première parution dans le Spirou 2491 du 7 janvier 1986) éclosent : 5 oeufs, 5 albums sur une saga africaine de 2 vautours (Melchior et Balthazar) affamés et philosophes aux éditions "Dupuis" (publication en albums dès 1989) . D'un trait aérien et dépouillé, il campe ainsi des bestioles plus vraies que nature. Il réalise de nombreux jeux ("Les Voraces et les Coriaces"). En 1992, de nouveau pour "Spirou", il illustre "Non sense", rédigé par François Gilson. D'un trait simple et expressif, Gérard Lemaire s'avère un illustrateur humoristique d'une redoutable efficacité ... Parallèlement à cette carrière de dessinateur de BD, Glem reste pendant tout ce temps, le gentil patron d'une agence de publicité Bruxelloise. Il y lance les mini-trips, "Les Tribuables" (pour rester poli !). Glem laisse peu à peu tomber la BD pour se consacrer à son boulot de free-lance dans la terrible jungle de la publicité, de l'illustration et du gadget. Il collabore ensuite au site internet "Brusselsbdtour", pour lequel il dessine les frites. Glem est un dessinateur de grand talent et un homme d'une gentillesse et d'une générosité sans limites ...

Photo © JJ Procureur

Gérard Lemaire, alias Glem est né à l'âge de 3 mois, le 5 novembre 1946 dans une petite commune du Borinage, à Cuesmes (région de Mons). Glem prit, à 2 ans, son sac de couchage et partit pour l'Afrique. Les routes n'étant pas très sûres en 1948, ses parents décidèrent de l'accompagner au Zaïre et au Katanga. En 1965, à 19 ans, il revient seul en Belgique pour s'inscrire à l'Académie des Beaux Arts de Bruxelles. Il y rencontre sa future femme ainsi que Jean Graton, recrutant pour les décors et les coloriages de "Michel Vaillant". Glem travaillera sur "Michel Vaillant" pendant un an. Parallèlement, en 1968, Yvan Delporte accepte chez "Dupuis" des mini-récits, "Les Epoustouflantes Aventures de Tom Bolah", "Bidule le Robot", ... Puis Glem rentre au Presses Européennes, comme tout le monde à l'époque, où il reste 9 ans ("Tremplin", "Bonjour", "Dorémi", ...) Puis, Glem s'en va pour entrer au "Soir Jeunesse" ("Tof et Popof") où il reste peu de temps. Puis, il se met à dessiner deux souris obèses, "Ted et Narcisse". Ces souris vont alors pousser Franquin à lui faire faire une série complète dans "Spirou" : "Le Monstre du Gouffre Noir". A l'époque, il signait encore Gélem. Il fait ensuite un service militaire assez sympa puisqu'il dessine un code de la route en dias pour les miliciens. De retour à la vie civile, il passe 8 ans à l'Eurovision comme dessinateur (plutôt technique, là !). En même temps, il succède à Picha au "Journal Spécial" où il reste 2 ans. Il passera également 2 ans à "l'Evénement" comme dessinateur de presse. Il réalise également des illustrations pour le journal "Pourquoi pas ?". Puis, il lance "La Bande à Bacilles" dans le journal médical "AMB". En 1979, il entre à l'agence "Publi-Market", […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
(Catalogues) Expositions 1998
Bidule (Gélem) 1970   
Ted et Narcisse 1969 2007   
Tom Bolah - Les époustouflantes aventures de Monsieur Bolah 1968   
Voraces (Les) 1989 1993