Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Saimbert, Philippe

Saimbert, Philippe

  • 2096
  • Saimbert
  • Philippe
  • le 18/08/1962 (FRANCE)

Sa biographie

Saimbert est né en 1962 à Pau. La BD ? Il connaît. Pensez-donc, il est tombé dedans ! L’imagination débridée d’Henri Vernes (Bob Morane) puis plus tard les comics américains viennent alimenter son imagination et fournir les rangs de sa bibliothèque. Il y découvre la véracité des dialogues, les personnages tourmentés, les plans survoltés, bref, tout ce qui peut attiser davantage son esprit fougueux d’adolescent. Puis arrive la nouvelle vague des séries américaines et européennes : Sin city, Rank Xerox et Torpedo, les superbes scenarii de Bruce Jones et de Cothias notament : autant d’exemples à imiter, de défis à relever. «Je me suis rendu compte que la BD pouvait être folle, débridée mais aussi visionnaire et tragique» nous livre t-il. «J’ai toujours aimé les héros désespérés et autres losers». Saimbert devient apprenti scénariste, savoure les dialogues qui font mouche, travaille ses personnages, se les approprie, les rejette, vit une véritable tragédie quotidienne avec eux. Reste à trouver la personne qui acceptera la cohabitation avec cet univers torturé. Suite à une annonce par Internet, Saimbert rencontre Roberto Ricci. Ensemble, ils échangent mail sur mail et construisent à distance, l’un en France, l’autre en Italie, un univers proche de 1984 mâtiné de Brazil. Les Âmes d’Hélios est le récit d’une lutte ; celle d’un peuple prisonnier d’un univers concentrationnaire dont les gardiens sont des fanatiques religieux. Des personnages en acier trempés, aux pieds d’argile, aux sensibilités à fleur de peau évoluant dans un cauchemar de métal et de religion : les adjectifs les plus hétéroclites et les plus opposés pourraient définir la magie opérante de ces forçats de a Foi. Proches du meilleur de Kafka et de sa colonie pénitentiaire, ces ombres-là sont à n’en pas douter le reflet d’une société à la fois léthargique et extrémiste : la nôtre.

Texte © Delcourt

Saimbert est né en 1962 à Pau. La BD ? Il connaît. Pensez-donc, il est tombé dedans ! L’imagination débridée d’Henri Vernes (Bob Morane) puis plus tard les comics américains viennent alimenter son imagination et fournir les rangs de sa bibliothèque. Il y découvre la véracité des dialogues, les personnages tourmentés, les plans survoltés, bref, tout ce qui peut attiser davantage son esprit fougueux d’adolescent. Puis arrive la nouvelle vague des séries américaines et européennes : Sin city, Rank Xerox et Torpedo, les superbes scenarii de Bruce Jones et de Cothias notament : autant d’exemples à imiter, de défis à relever. «Je me suis rendu compte que la BD pouvait être folle, débridée mais aussi visionnaire et tragique» nous livre t-il. «J’ai toujours aimé les héros désespérés et autres losers». Saimbert devient apprenti scénariste, savoure les dialogues qui font mouche, travaille ses personnages, se les approprie, les rejette, vit une véritable tragédie quotidienne avec eux. Reste à trouver la personne qui acceptera la cohabitation avec cet univers torturé. Suite à une annonce par Internet, Saimbert rencontre Roberto Ricci. Ensemble, ils échangent mail sur mail et construisent à distance, l’un en France, l’autre en Italie, un univers proche de 1984 mâtiné de Brazil. Les Âmes d’Hélios est le récit d’une lutte ; celle d’un peuple prisonnier d’un univers concentrationnaire dont les gardiens sont des fanatiques religieux. Des personnages en acier trempés, aux pieds d’argile, aux sensibilités à fleur de peau évoluant dans un cauchemar de métal et de religion : les adjectifs les plus hétéroclites et les plus opposés pourraient définir la magie opérante de ces forçats de a Foi. Proches du meilleur de Kafka et de sa colonie pénitentiaire, ces ombres-là sont à n’en pas douter le reflet d’une société à la fois léthargique et extrémiste : la nôtre.

Texte © Delcourt

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Blood academy 2010
Break point 2004
Brumes hurlantes (Les) 2005 2006
Objectif rencontres 2010
Processionnaires (Les) 2001 2003
Âmes d'Hélios (Les) 2003 2007