Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Otéro, Nicolas

  • 2051
  • Otéro
  • Nicolas
  • le 01/10/1975 (FRANCE)

Sa biographie

Photo © Manuel F. Picaud / Auracan.com

Nicolas Otéro, dessinateur et coloriste, habite Lyon. Toute juste diplômé de l'école Émile Cohl de Lyon en 2001, il réalise sur un scénario de Roger Martin sa première série ambitieuse sur le Ku Klux Klan : Amerikkka. La fulgurance de son trait semi-réaliste convient parfaitement à l’univers violent de la série auquel il apporte humour et distanciation. Pour 2007, il se lance dans un projet personnel : Bonecreek, un western post-apocalyptique, tout en continuant la série Amerikkka qui connaît un succès et un écho grandissants.

Texte © Emmanuel Proust

Photo © Manuel F. Picaud / Auracan.com

Nicolas Otéro, dessinateur et coloriste, habite Lyon. Toute juste diplômé de l'école Émile Cohl de Lyon en 2001, il réalise sur un scénario de Roger Martin sa première série ambitieuse sur le Ku Klux Klan : Amerikkka. La fulgurance de son trait semi-réaliste convient parfaitement à l’univers violent de la série auquel il apporte humour et distanciation. Pour 2007, il se lance dans un projet personnel : Bonecreek, un western post-apocalyptique, tout en continuant la série Amerikkka qui connaît un succès et un écho grandissants.

Texte © Emmanuel Proust

Sa Bibliographie