Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Photo © François Noseda

Émile Bravo est né en 1964 à Paris et s'évertue aussitôt à gribouiller sur tout ce qui traîne. Quand il comprend qu'il peut raconter des histoires avec ses dessins, il se lance dans l'écriture dessinée. Bien plus tard, quand il s'aperçoit que c'est un métier (appelé "auteur de bande dessinée") et qu'il faut bien gagner sa vie, il tente sa chance et entre dans un territoire inconnu et hostile... Heureusement, il est accompagné de son vieux complice Jean Regnaud avec qui, il fait ses premières armes (Aleksis Strogonov, chez Dargaud). Puis il rencontre et se lie d'amitié avec d'autres nouveaux explorateurs (Sfar, Blain, Guibert...) qui l'encouragent dans sa lutte pour la bande dessinée jeunesse et avec lesquels il fonde l'atelier des Vosges. Il crée alors "Les épatantes aventures de Jules" (chez Dargaud) qui le font connaître du grand public. Il réalise, par la suite, "Boucle d'or et les sept ours nains" (Le Seuil jeunesse) et "Ma maman est en Amérique elle a rencontré Buffalo Bill" (Gallimard Jeunesse, essentiel Angoulême 2008) tentant de rapprocher cette bande dessinée si décriée, de l'édition jeunesse afin d'élargir son lectorat.Pour Dupuis, Emile Bravo dévoile sa vision personnelle de Spirou et Fantasio et tente de donner des réponses à toutes les questions qu'il se posaient enfant : comment un adolescent qui tient les portes dans un hôtel peut-il se révéler et devenir le jeune aventurier que nous connaissons ? A-t-il été amoureux ? A-t-il une question politique ? D'où vient son amitié indéfectible pour Fantasio ? C'est à ces questions et quelques autres, qu'Emile Bravo tente de répondre dans "Le Journal d'un ingénu, une aventure de Spirou et Fantasio par Emile Bravo". En situant son album en 1939, il nous livre l'album fondateur de la série "Spirou et Fantasio", celui qui explique, ou du moins remet en perspective, les albums parus à ce jour. Le "Grand Prix RTL de la Bande Dessinée 2008" a été remis à Émile Bravo pour «Le journal d'un ingénu».

Texte © Dupuis

Photo © François Noseda

Émile Bravo est né en 1964 à Paris et s'évertue aussitôt à gribouiller sur tout ce qui traîne. Quand il comprend qu'il peut raconter des histoires avec ses dessins, il se lance dans l'écriture dessinée. Bien plus tard, quand il s'aperçoit que c'est un métier (appelé "auteur de bande dessinée") et qu'il faut bien gagner sa vie, il tente sa chance et entre dans un territoire inconnu et hostile... Heureusement, il est accompagné de son vieux complice Jean Regnaud avec qui, il fait ses premières armes (Aleksis Strogonov, chez Dargaud). Puis il rencontre et se lie d'amitié avec d'autres nouveaux explorateurs (Sfar, Blain, Guibert...) qui l'encouragent dans sa lutte pour la bande dessinée jeunesse et avec lesquels il fonde l'atelier des Vosges. Il crée alors "Les épatantes aventures de Jules" (chez Dargaud) qui le font connaître du grand public. Il réalise, par la suite, "Boucle d'or et les sept ours nains" (Le Seuil jeunesse) et "Ma maman est en Amérique elle a rencontré Buffalo Bill" (Gallimard Jeunesse, essentiel Angoulême 2008) tentant de rapprocher cette bande dessinée si décriée, de l'édition jeunesse afin d'élargir son lectorat.Pour Dupuis, Emile Bravo dévoile sa vision personnelle de Spirou et Fantasio et tente de donner des réponses à toutes les questions qu'il se posaient enfant : comment un adolescent qui tient les portes dans un hôtel peut-il se révéler et devenir le jeune aventurier que nous connaissons ? A-t-il été amoureux ? A-t-il une question politique ? D'où vient son amitié indéfectible pour Fantasio ? C'est à ces questions et quelques autres, qu'Emile Bravo tente de répondre dans "Le Journal d'un ingénu, une aventure de Spirou et Fantasio par Emile Bravo". En situant son album en 1939, il nous livre l'album fondateur de la série "Spirou et Fantasio", celui qui explique, ou du moins remet en perspective, les albums […]