Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Girard, Philippe

  • 15467
  • Girard
  • Philippe
  • le 26/07/1971 (CANADA)
  • PhlppGrrd 

Sa biographie

Né entre deux parties de scrabble un 26 juillet, jour de la révolution cubaine, Phlppgrrd (Philippe Girard) adopte rapidement les manières des grands révolutionnaires de notre époque. Il fume le cigare, se laisse pousser la barbe et tente d'apprendre l'espagnol. S'inspirant du Pape, un homme qui ne craint pas de ramer à contre-courant, il décide aussi de changer son nom. Par contre, il n'est pas Polonais. Il réalise sa première BD vers l'âge de huit ans. Sa première planche est en effet publiée dans les pages du magazine Je me petit debrouille. Par la suite, il dessine pour différents journaux étudiants et gagne en 1986 le premier prix du concours de caricature et de bande dessinée du CEGEP de Trois-Rivières. Ceci lui ouvre les pages du magazine Bambou et lui vaut un interview dans le journal Le Soleil de Québec. Il publie, à ses frais, l'année suivante un conte pour enfant intitulé « Le Secret des nuages ». Lors de son passage au CEGEP de Sainte-Foy, il collabore au journal l'Éclosion. Il gradue finalement à l'Université Laval en communication graphique en 1993. Il travaille depuis comme infographiste et réalisateur-pigiste. Il a réalisé notamment, la campagne télé du festival d'été de Québec, du salon du livre international de Québec, du festival Musiques au présent et bien d'autres. À l'été 1997, il lance le fanzine Tabasko! avec Jean-François Bergeron et Éric Asselin, une publication mensuelle dédiée à la BD de Québec qui paraît assez régulièrement pendant deux ans. On a pu voir son travail de bédéiste dans diverses publications : Bambou, le Prisme, l'Éclosion, La Graphe, Tabasko!, Doigt dans l'oeil, et plus récemment dans Avons-nous les bons pneus ? Depuis quelques années, on a pu voir ses peintures dans plusieurs bars de Québec et de Montréal. Phlppgrrd est parfois un sale garnement. Il a un mauvais caractère et déteste parler de lui-même. C'est pourquoi il fait de la bd et pas du cinéma. Il ne veut pas qu'on sache où il habite et quand il prend ses vacances d'été. Il n'aime pas le lait mais prend un bol de céréales quand même tous les matins. Sa vie est ennuyeuse la majorité du temps et c'est la raison pour laquelle il ne se représente pas dans ses bédés. De toute façon, à quoi bon se dessiner en train de dessiner ? Phlppgrrd ne détient aucun record du monde et n'a jamais participé aux Jeux Olympiques. Mais il a déjà réussi à donner 5 biberons en une seule nuit à sa fille et à rentrer au travail quand même le lendemain matin. Ceux qui sont déjà passés par là reconnaitront l'exploit que cela représente. Lorsqu'il ne dessine pas, il s'occupe de sa petite fille, Btrcgrrd, fait du snowboard l'hiver et pêche à la mouche l'été. Son bureau est tout petit et n'a pas de fenêtres. Six albums de Jim le Malingre, personnage principal de Phlppgrrd, sont parus jusqu'ici. Les 5 premiers sont publiés à compte d'auteur et le tout dernier, Avatars Ataviques est publié chez Zone Convective.

Texte et photo © BD Québec

Né entre deux parties de scrabble un 26 juillet, jour de la révolution cubaine, Phlppgrrd (Philippe Girard) adopte rapidement les manières des grands révolutionnaires de notre époque. Il fume le cigare, se laisse pousser la barbe et tente d'apprendre l'espagnol. S'inspirant du Pape, un homme qui ne craint pas de ramer à contre-courant, il décide aussi de changer son nom. Par contre, il n'est pas Polonais. Il réalise sa première BD vers l'âge de huit ans. Sa première planche est en effet publiée dans les pages du magazine Je me petit debrouille. Par la suite, il dessine pour différents journaux étudiants et gagne en 1986 le premier prix du concours de caricature et de bande dessinée du CEGEP de Trois-Rivières. Ceci lui ouvre les pages du magazine Bambou et lui vaut un interview dans le journal Le Soleil de Québec. Il publie, à ses frais, l'année suivante un conte pour enfant intitulé « Le Secret des nuages ». Lors de son passage au CEGEP de Sainte-Foy, il collabore au journal l'Éclosion. Il gradue finalement à l'Université Laval en communication graphique en 1993. Il travaille depuis comme infographiste et réalisateur-pigiste. Il a réalisé notamment, la campagne télé du festival d'été de Québec, du salon du livre international de Québec, du festival Musiques au présent et bien d'autres. À l'été 1997, il lance le fanzine Tabasko! avec Jean-François Bergeron et Éric Asselin, une publication mensuelle dédiée à la BD de Québec qui paraît assez régulièrement pendant deux ans. On a pu voir son travail de bédéiste dans diverses publications : Bambou, le Prisme, l'Éclosion, La Graphe, Tabasko!, Doigt dans l'oeil, et plus récemment dans Avons-nous les bons pneus ? Depuis quelques années, on a pu voir ses peintures dans plusieurs bars de Québec et de Montréal. Phlppgrrd est parfois un sale garnement. Il a un mauvais caractère et déteste parler de lui-même. C'est pourquoi il fait de la bd et pas du cinéma. Il ne veut pas […]

Sa Bibliographie