Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Shirow, Masamune

Shirow, Masamune

  • 1454
  • Ota
  • Masanori
  • Shirow, Masamune
  • le 23/11/1961 (JAPON)

Sa biographie

Né le 23 novembre 1961 à Kobe, Masamune Shirow est l'un des auteurs les plus complexes et discrets de sa génération. L'homme ne s'oriente pas d'emblée vers une carrière d'auteur de mangas. Après des études classiques à l'université d'arts d'Osaka, il devient professeur de dessin, carrière qu'il abandonnera en 1989 pour se consacrer à ses œuvres. Son nom est un pseudonyme composé des mots masamune (sabre japonais à l'extrême finesse), shi (samouraï) et row (jeune homme). Shirow a remporté le prix Seiun Sho, équivalent nippon du prix Hugo, récompensant les meilleures œuvres de science-fiction. Auteur atypique, Shirow protège farouchement son intimité. Après le tremblement de terre de Kobe en 1991, il s'exile dans la banlieue de la ville, préférant l'isolation et la tranquillité à une vie citadine trop mouvementée. Nul n'est ainsi sûr de son vrai nom, aucune photo n'est connue de lui, il ne vient jamais aux conventions, n'accorde que très peu d'interviews et ne se déplace jamais à l'étranger. C'est dans cette intimité protégée que Masamune Shirow a créé quelques-unes des œuvres les plus fondamentales de l'histoire mondiale de la science-fiction. La maestria de son dessin époustoufle par la précision des détails, mais surtout par leur pertinence. Rien n'est ainsi livré au hasard dans ses créations. S'il dessine une combinaison de combat, il en justifiera de manière pragmatique chacun des composants dans d'interminables cahiers techniques. Un travail de titan visionnaire qui impose une maîtrise totale de son œuvre, ce qui explique sa volonté de travailler sans assistant. Mais visonnaire, Shirow l'est surtout dans les mondes et scénarios qu'il bâtit. C'est ici que l'on peut crier au génie. Loin de concevoir d'innocentes et distractives aventures futuristes, Shirow publie au compte-gouttes des livres-univers où sa créativité explose. Ses histoires sont certes loin d'être anecdotiques, mais l'auteur construit autour de ces dernières une toile de fond sociale et politique dont la complexité et l'actualité classe ses œuvres comme définitivement pour adultes. Et l'on peut parler de vision du futur par anticipation lorsque, de manga en manga, chacune de ses histoires se déroule sur ce même arrière-plan. Black Magic, Aplessed, ou encore Ghost in the Shell sont ainsi issues d'un univers semblable. Et, encore une fois, l'auteur soutient son propos par des cahiers entiers de notes sur les lacis politique, luttes de pouvoir, ou enjeux sociaux de son monde. Inutile, donc, de préciser que ses personnages témoignent d'une profondeur psychologique et d'une humanité hautement crédible et complexe. Sans faire de bruit, Masamune Shirow révolutionne littéralement le monde de la science-fiction, donnant ses lettres de noblesse au genre, mais aussi à la bande dessinée japonaise. Dessin et scénario sont ainsi dûment mûris, longuement pensés, patiemment bâtis. Si l'on étudie un jour la bande dessinée comme l'on étudie la littérature, Masamune Shirow passionnera sans nul doute les gloseurs, comme on s'extasie devant un Franck Herbert ou un Dan Simmons, autres bâtisseurs de mondes.

Texte © Stéphane Ferrand (Le Monde Interractif)

Né le 23 novembre 1961 à Kobe, Masamune Shirow est l'un des auteurs les plus complexes et discrets de sa génération. L'homme ne s'oriente pas d'emblée vers une carrière d'auteur de mangas. Après des études classiques à l'université d'arts d'Osaka, il devient professeur de dessin, carrière qu'il abandonnera en 1989 pour se consacrer à ses œuvres. Son nom est un pseudonyme composé des mots masamune (sabre japonais à l'extrême finesse), shi (samouraï) et row (jeune homme). Shirow a remporté le prix Seiun Sho, équivalent nippon du prix Hugo, récompensant les meilleures œuvres de science-fiction. Auteur atypique, Shirow protège farouchement son intimité. Après le tremblement de terre de Kobe en 1991, il s'exile dans la banlieue de la ville, préférant l'isolation et la tranquillité à une vie citadine trop mouvementée. Nul n'est ainsi sûr de son vrai nom, aucune photo n'est connue de lui, il ne vient jamais aux conventions, n'accorde que très peu d'interviews et ne se déplace jamais à l'étranger. C'est dans cette intimité protégée que Masamune Shirow a créé quelques-unes des œuvres les plus fondamentales de l'histoire mondiale de la science-fiction. La maestria de son dessin époustoufle par la précision des détails, mais surtout par leur pertinence. Rien n'est ainsi livré au hasard dans ses créations. S'il dessine une combinaison de combat, il en justifiera de manière pragmatique chacun des composants dans d'interminables cahiers techniques. Un travail de titan visionnaire qui impose une maîtrise totale de son œuvre, ce qui explique sa volonté de travailler sans assistant. Mais visonnaire, Shirow l'est surtout dans les mondes et scénarios qu'il bâtit. C'est ici que l'on peut crier au génie. Loin de concevoir d'innocentes et distractives aventures futuristes, Shirow publie au compte-gouttes des livres-univers où sa créativité explose. Ses histoires sont certes loin d'être anecdotiques, mais l'auteur construit autour de […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Appleseed 1994 1996   
Appleseed (1995) 2007   
Appleseed Databook (1994) 1994   
Black Magic (1990) 1990   
Black Magic (Shirow) 1994   
Dominion 1995   
Dominion (1989) 1989 1994   
Dominion: Conflit 1 - No more noise (1996) 1996   
Ghost in the Shell 1996 2006     
Ghost in the Shell (1995) 1995   
Ghost in the Shell (The) (en japonais) 1991   
Greaseberries 2014 2018     
Intron depot 1992 2013     
Orion (Shirow) 1994 1995   
Orion (Shirow) (1992) 1992 1993   
Pandora in the Crimson Shell Ghost Urn (2015) 2015 2018
Autres collaborations de à Rôle
Ghost in the Shell 1.5: Human Error Processor (2006) 2007 Couverture
Ghost in the Shell 2: Man-Machine Interface (2002) 2005 Couverture