Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Christophe

Christophe

  • 1425
  • Colomb
  • Georges
  • Christophe
  • le 25/05/1856 (FRANCE)
  • le 03/01/1945

Sa biographie

Né le 25 mai 1856 à Lure, d'une famille d'enseignants, quatrième enfant d'Eugène Nicolas Colomb, principal du collège de Lure, Georges Colomb acquit sa notoriété de son vivant grâce à une existence féconde, une personnalité hors du commun et à une pro­duction d'œuvres littéraires, scientifiques, didactiques remarquables. Bachelier ès-Lettres à 16 ans (1872), ès Sciences à 18 ans à Besançon, en classe Supérieure à St Louis à Paris, il sort de l'École Normale Supérieure Scientifique, licencié en Mathématiques, en Sciences Physiques puis en Sciences Naturelles. Il exerce le métier d'enseignant au Lycée Condorcet à Paris, puis au lycée Faidherbe à Lille, devient Docteur ès Sciences en 1887, maître de Conférence à la Sorbonne et sous-directeur du labora­toire de Botanique de la Sorbonne... pour finir sa carrière en don­nant des cours aux Lycées de Boulogne, Vanves, au Collège Sévigné alors que la retraite était méritée... Enseignant, il a subjugué des générations d'élèves par ses méthodes qui faisaient une large place au doute, à l'esprit d'analyse, à l'esprit critique, il s'est passionné pour la recherche et la pédagogie moderne, en introduisant le dessin et les illustrations. Il a publié chez Armand Colin éditeur plus de 30 ouvrages didactiques ou de préparation aux examens, en particulier des "Lecons de Choses en 650 gravures", ouvrage traduit à l'étranger. Il meurt à Nyons (Drôme) en 1945, il est enterré à Asnières. Très fin observateur de la société, inspiré par les images d'Épinal, contemporain et ami de Jaurès, Baudrillard, Tristan Bernard, Botaniste de renom, pédagogue, moraliste, G. Colomb passe à la postérité par ses ouvrages de vulgarisation et ses feuilletons illustrés riches de personnages de la société de Lure ou de Lille, il est le génial créateur (entre autres) : - de la Famille Fenouillard (53 feuilletons publiés entre le 31 août 1889 et le 24 juin 1893). - du Sapeur Camember (55 feuilletons en 6 ans entre le 4 janvier 1890 et le 12 septembre 1896). - du Savant Cosinus (62 feuilletons en 6 ans entre le 9 décembre 1893 et le 23 novembre 1899). - des Aventures de Plick et Plock (55 revues en 10 ans entre 1893 et 1904). Père de la Bande Dessinée, humoriste distingué, ses œuvres appréciées portent la signature de Christophe..., inventeur qu'il est d'histoires imaginaires et d'un nouveau style qui plaît aux petits et aux grands et qui va sortir des albums pour envahir le cinéma et la télévision... à un niveau désormais planétaire. Il est aussi, avec un bonheur égal, auteur de chroniques écrites (Ric et Rac, Le Petit Français illustré, Le Jura Français, Bibliothèque du Petit français..), vulgarisateur scientifique dans des émissions de Radio Paris, illustrateur dans des revues prisées de l'époque, directeur d'édition dans le domaine scolaire. Son esprit se fait connaître avec les réflexions de Fenouillard, s'épanouit avec les facéties du Sapeur, s'illumine avec les intuitions du Savant Cosinus, il représente une synthèse de l'esprit français de l'époque, mêlant avec art l'universel et l'anecdotique, l'ironie et l'exemplarité. On y retrouve le sens du détail des auteurs naturalistes, le goût aigu de la caricature, une vision profonde et généreuse de l'homme, l'empreinte d'un humaniste sérieux et rayonnant dans la veine d'un Rabelais à La Rochefoucauld. Immense est l'œuvre de cet homme qu'est Georges Colomb, un exemple pour des Lycéens ! Grâce à lui, à ses talents multiples on connaît mieux une époque à la charnière de deux siècles, une tranche de vie de la France provinciale, les préoccupations des Français d'alors, dans leur vie personnelle et professionnelle.

Né le 25 mai 1856 à Lure, d'une famille d'enseignants, quatrième enfant d'Eugène Nicolas Colomb, principal du collège de Lure, Georges Colomb acquit sa notoriété de son vivant grâce à une existence féconde, une personnalité hors du commun et à une pro­duction d'œuvres littéraires, scientifiques, didactiques remarquables. Bachelier ès-Lettres à 16 ans (1872), ès Sciences à 18 ans à Besançon, en classe Supérieure à St Louis à Paris, il sort de l'École Normale Supérieure Scientifique, licencié en Mathématiques, en Sciences Physiques puis en Sciences Naturelles. Il exerce le métier d'enseignant au Lycée Condorcet à Paris, puis au lycée Faidherbe à Lille, devient Docteur ès Sciences en 1887, maître de Conférence à la Sorbonne et sous-directeur du labora­toire de Botanique de la Sorbonne... pour finir sa carrière en don­nant des cours aux Lycées de Boulogne, Vanves, au Collège Sévigné alors que la retraite était méritée... Enseignant, il a subjugué des générations d'élèves par ses méthodes qui faisaient une large place au doute, à l'esprit d'analyse, à l'esprit critique, il s'est passionné pour la recherche et la pédagogie moderne, en introduisant le dessin et les illustrations. Il a publié chez Armand Colin éditeur plus de 30 ouvrages didactiques ou de préparation aux examens, en particulier des "Lecons de Choses en 650 gravures", ouvrage traduit à l'étranger. Il meurt à Nyons (Drôme) en 1945, il est enterré à Asnières. Très fin observateur de la société, inspiré par les images d'Épinal, contemporain et ami de Jaurès, Baudrillard, Tristan Bernard, Botaniste de renom, pédagogue, moraliste, G. Colomb passe à la postérité par ses ouvrages de vulgarisation et ses feuilletons illustrés riches de personnages de la société de Lure ou de Lille, il est le génial créateur (entre autres) : - de la Famille Fenouillard (53 feuilletons publiés entre le 31 août 1889 et le 24 juin 1893). - du Sapeur […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
12 Commandements de Lord Cuzon (Les) 1915   
Famille Fenouillard (La) 1893 1957   
Fenouillard-Camember-Cosinus - L'album Christophe 2015   
Idée fixe du savant Cosinus (L') 1899   
Malices de Plick et Plock (Les) 1904   
Mémoires de Gazelle (Les)     
Sapeur Camember (Le) 1896 1898