Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Blexbolex

  • 12794
  • Granger
  • Bernard
  • Blexbolex
  • le 01/01/1966 (FRANCE)

Sa biographie

Né en 1966 à Douai dans le Nord, Bernard Granger passe une enfance paisible et sans problème à Aurillac dans le Cantal. En 1984, il entre aux Beaux Arts D'Angoulême. Bernard opte pour le département Art. Mais il n'y reste que deux ans avant de monter sur Paris. En 1987, il essaie l'École de la Rue Blanche (Ensatt) mais une nouvelle fois déçu par l'enseignement, il démissionne dès la fin de l'année. L'année suivante, le service militaire entraîne notre ami jusqu'à Berlin; une façon comme une autre de faire le point. Retour à la case départ en 1989: Bernard rentre de nouveau aux Beaux Arts d'Angoulême et il y reste jusqu'en 1991. De retour à Paris. Il fait alors une rencontre déterminante en la personne de Jean-François Guilberteau qui l'initie à la sérigraphie et le fait engager à l'atelier où il travaille. Il prend ainsi la suite de pointures comme Frédéric Debroutelles et Paquito Bolino. Il apprend les techniques de l'édition sur le tas. Ce savoir-faire lui permet d'éditer son premier livre "XXX" en sérigraphie tiré à 50 exemplaires en 1992. Sur leur lancée, les deux amis en publient deux de plus. Le pseudonyme Blexbolex apparaît pour la première fois. En 1993, il s'édite encore deux livres et rencontre Bruno Richard avec qui il travaille pour un catalogue d'exposition en sérigaphie. Bernard rejoint ensuite l'équipe du Dernier Cri et participe à la revue éponyme. Il édite deux livres sous ce label. En 1994, il publie quatre livres au Dernier Cri. 1995 : BlexBolex publie un receuilde dessins "Pet Eyes" mais sa situation financière extrêmement précaire l'oblige à en interrompre l'édition. Il travaille en parallèle sur une série animée inspirée d'un de ses personnages. L'année suivante, il édite 3 comics sous le label "Chacal Puant LTD" et un fascicule à compte d'auteur "Wimpy". Au cours de l'été il fait la connaissance de Jean-Louis Gauthey qui lui propose de venir le rejoindre à Cornélius. En 1997, Cornélius s'agrandit et change de local: Bernard s'adapte tant bien que mal et prend le temps de sortir deux livres dont l'un sous le label "Chacal Puant". 1998, les éditions CBO lui publient "Art Director", il participe aux revues NOZONE et STRAPAZINE, rencontre Gary Panter, Richard Mac Guire et David Sandlin, auteurs avec lesquels il espère travailler. David Sandlin fera d'ailleurs le premier livre de la collection Lucette chez Cornélius, collection dont Bernard est le directeur éditorial. Le livre de David Sandlin, "Road to Nowhere", sort en 1999. Toujours chez Cornélius, Bernard crée "Louise", une nouvelle collection en bichromie et y édite Mac Guire, Dupuy et Berbérian, Petit-Roulet ainsi que lui-même avec L'Enclos en 2001. Il participe à Ferraille dès 1999 et multiplie les publications chez divers éditeurs, notamment des illustrations de livres pour enfants, chez Seuil (Rogaton Man, 2001), Thierry Magnier (La Longue Vue, 2005), Albin Michel Jeunesse (Les Petites Malices de Nasreddine, 2005) ou Oskar (L'oncle américain d'Achille Pellisson, 2006).

Texte © Cornélius

Né en 1966 à Douai dans le Nord, Bernard Granger passe une enfance paisible et sans problème à Aurillac dans le Cantal. En 1984, il entre aux Beaux Arts D'Angoulême. Bernard opte pour le département Art. Mais il n'y reste que deux ans avant de monter sur Paris. En 1987, il essaie l'École de la Rue Blanche (Ensatt) mais une nouvelle fois déçu par l'enseignement, il démissionne dès la fin de l'année. L'année suivante, le service militaire entraîne notre ami jusqu'à Berlin; une façon comme une autre de faire le point. Retour à la case départ en 1989: Bernard rentre de nouveau aux Beaux Arts d'Angoulême et il y reste jusqu'en 1991. De retour à Paris. Il fait alors une rencontre déterminante en la personne de Jean-François Guilberteau qui l'initie à la sérigraphie et le fait engager à l'atelier où il travaille. Il prend ainsi la suite de pointures comme Frédéric Debroutelles et Paquito Bolino. Il apprend les techniques de l'édition sur le tas. Ce savoir-faire lui permet d'éditer son premier livre "XXX" en sérigraphie tiré à 50 exemplaires en 1992. Sur leur lancée, les deux amis en publient deux de plus. Le pseudonyme Blexbolex apparaît pour la première fois. En 1993, il s'édite encore deux livres et rencontre Bruno Richard avec qui il travaille pour un catalogue d'exposition en sérigaphie. Bernard rejoint ensuite l'équipe du Dernier Cri et participe à la revue éponyme. Il édite deux livres sous ce label. En 1994, il publie quatre livres au Dernier Cri. 1995 : BlexBolex publie un receuilde dessins "Pet Eyes" mais sa situation financière extrêmement précaire l'oblige à en interrompre l'édition. Il travaille en parallèle sur une série animée inspirée d'un de ses personnages. L'année suivante, il édite 3 comics sous le label "Chacal Puant LTD" et un fascicule à compte d'auteur "Wimpy". Au cours de l'été il fait la connaissance de Jean-Louis Gauthey qui lui propose de venir le rejoindre […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Arrière-pays (L') 2013     
Cornélius ou l'art de la mouscaille et du pinaillage 2007     
Crimechien 2012     
Crème Solaire 2002
Destination Abecederia 2008     
Enclos (L') 2000     
Félure (La) 2009     
Hors-zone 2012     
Longue-vue (La) 2006   
Peindre 2007   
Saisons 2009     
Tranchée racine (La) 2011
Tunes: A Comic Book History of Rock and Roll (2010) 2010
Œil privé (L') 2006     
Documents, Monographies, Biographies de à Rôle
(AUT) Blexbolex 2008 2013  
(DOC) Conseils de lecture 2009