Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Fournier, Pierre (2)

Fournier, Pierre (2)

  • 10288
  • Fournier
  • Pierre (2)
  • le 08/12/1949 (CANADA)

Sa biographie

Scénariste, dessinateur et ardent promoteur de la bande dessinée québécoise, Pierre Fournier est né à Montréal en 1949. Amateur de science-fiction et de bandes dessinées, il publie ses premières illustrations dans le fanzine Tolkien vers 1969-1970. En 1971, il découvre la BD québécoise à travers les revues l'Hydrocéphale Illustré et B.D. Il décide alors de contacter les responsables de l'Hydrocéphale Illustré, parmi lesquels on retrouve Jacques Hurtubise, pour leur offrir ses services en tant qu'administrateur. Admis dans l'équipe, il participe à un stage d'étude de la BD de 20 jours effectué en France par un groupe d'auteurs québécois. C'est là qu'il rencontre Réal Godbout dont la carrière sera intimement liée à la sienne. Après l'aventure de l'Hydrocéphale Illustré (2 numéros parus en 1971), Pierre Fournier fonde en 1972, avec Jacques Hurtubise et quelques autres, les Éditions de l'Hydrocéphale Entêté. Pour cette nouvelle maison d'édition Fournier réalise (avec la collaboration de Godbout, Dan May et Françoise Barette) le premier, et seul, numéro du comic book Les aventures du Capitaine Kébec en 1973. Tiré à 18 000 copies, 12 000 exemplaires sont vendus et le Capitaine Kébec devient le personnage le plus connu de la BD québécoise. L'Hydrocéphale Entêté lance également en septembre 1974, une nouvelle revue intitulée L'Illustré dont Croc reprendra plus ou moins la formule cinq ans plus tard. Un seul numéro paraît. En 1974 également, l'Hydrocéphale Entêté met sur pied une coopérative de distribution de BD destinées aux journaux québécois, à la manière des syndicates américains : la Coop des Petits Dessins. Elle réussit à placer jusqu'à six bandes quotidiennes dans le journal indépendantiste Le Jour au cours de l'année 1974. Jacques Hurtubise y crée son personnage de conspirateur d'opérette le Sombre Vilain, et Pierre Fournier participe à sa planche du samedi intitulé Le Club des conspirateurs. Pierre Fournier et le groupe de l'Hydrocéphale organisent également plusieurs expositions de bandes dessinées québécoises (dont Le show de la Bande Dessinée au Québec et le Québecomics en 1973) qu'ils promènent à travers la province mais également au Cosmicon de Toronto (où Fournier est l'invité d'honneur deux années consécutives), à New York et même en Angleterre et en France. Pierre Fournier participe à différents niveaux au Festival International de la Bande Dessinée de Montréal organisé par Pierre Huet, qui se déroule annuellement à l'Université de Montréal de 1975 à 1978. Au cours de ses nombreux voyages à New York, Fournier établi plusieurs contacts avec des professionnels américains (dessinateurs et éditeurs); il travaille même occasionnellement comme encreur sur certains comics dans les années 1986-1988 (Peter Porker, the Spectacular Spider-Ham, Marvel Tales). Pierre Fournier travaille également pendant un certain temps pour Dargaud Canada, une filiale de l'éditeur européen. Son rôle consiste à présenter les soumissions d'auteurs québécois. Durant cette même période (1975-1976), il anime en collaboration avec Serge Jongué (qui fait également la recherche) Les amis du Capitaine Kébec, une émission de télévision consacrée à la bande dessinée réalisée par Jean Simard et distribuée par Cablevision National. L'émission, diffusée pendant deux saisons, accueille la plupart des auteurs québécois de l'époque et les auteurs européens de passage au Québec. En 1977, il s'associe à Patrick Beaudin et fonde les Entreprises Julien T. Ouragan qui proposent des t-shirts et des sérigraphies réalisés par Hurtubise et Godbout. C'est dans le premier numéro de Croc, la nouvelle revue fondée par Jacques Hurtubise en octobre 1979, que Pierre Fournier, sous le pseudonyme de Lucien, prend en mains les destinées de Michel Risque. Ce personnage créé en 1975 par Réal Godbout (qui continue d'en assumer le dessin en plus de collaborer activement aux scénarios) est paru pour la première fois dans une histoire courte de trois pages intitulée Le tapis diabolique pour le numéro spécial de La Barre du Jour (no 46/47/48/49) consacré à la BD québécoise. Mais c'est dans Croc que ce personnage aujourd'hui classique prend réellement son envol et deviendra le plus long feuilleton jamais publié par cette revue d'humour : Michel Risque paraît sans interruption dans les 71 premiers numéros de la revue et ne cède sa place que pour permettre la publication des aventures de Red Ketchup, un autre personnage du duo Pierre Fournier/Réal Godbout. En 1983, toujours aux cotés d'Hurtubise, Pierre Fournier participe à l'aventure de Titanic. Pour ce magazine, le tandem Godbout/Fournier décide de reprendre un personnage secondaire de la série Michel Risque et d'en faire le héros principal de courts récits. C'est ainsi que débutent les aventures de Red Ketchup, l'agent fou du FBI, qui deviendra rapidement la grande vedette de Titanic. Trois histoires sont publiées au cours de la brève existence de Titanic : Je suis une balle perdue; La vie en rouge et Mourir à Dallas qui est interrompue par la disparition du magazine. Pierre Fournier y livre également quelques récits de science-fiction humoristiques (La collection, Code Zéro Un) qu'il réalise seul. Mais sa contribution la plus importante à Titanic reste le retour tant attendu du Capitaine Kébec. Le célèbre Capitaine y fait sa dernière apparition, à ce jour, le temps d'un ultime récit de 12 pages où il passe le flambeau à Josée, une jeune journaliste de la télévision. À la mort de Titanic, le personnage de Red Ketchup est repris dans Croc où ses aventures alternent avec celles de Michel Risque. Mais rapidement sa popularité éclipse celle de Michel Risque et les apparitions de celui-ci sont de plus en plus espacées. Durant cette période où les deux séries se côtoient Pierre Fournier se livre à un intéressant exercice de style. Il raconte la même histoire dans les deux séries mais d'un point de vue différent selon les héros. Ainsi l'histoire de Red Ketchup, Mourir à Dallas (le récit inachevé de Titanic) reprend et complète certaines scènes des démêlées de Michel Risque avec la secte The Right Way et ses magouilles politiques. En fait, si Titanic avait continué de paraître la même histoire se serait déroulée de façon parallèle et simultanée dans les deux revues. Pierre Fournier collabore également à quelques numéros de Mad édition Québec, un autre projet éphémère de Jacques Hurtubise en 1991-1992. Puis, toujours en 1991, il dirige la revue bimestrielle Anormal parrainée par Croc, qui s'adresse avant tout aux adolescents. Pierre Fournier y rédige des textes, des scénarios et quelques illustrations sous différents pseudonymes dont Pete Baker. Anormal disparaît après seulement quatre numéros. Fournier participe à Croc jusqu'à la fin de la revue en 1995 (no 189) en écrivant les scénarios des séries Red Ketchup, Michel Risque et Les bio-dégradables (avec la collaboration de Martin Dupras) mais également en réalisant plusieurs illustrations ainsi que la série Ciné-Parodies qui se moque des films à la mode. À la disparition de Croc, Fournier et Godbout tentent d'implanter leurs personnages dans Safarir mais tant Michel Risque que Red Ketchup n'y vivent plus qu'un seul court récit. Trois albums de Michel Risque, et autant de Red Ketchup, paraissent dans les années 1980-1990. Dans la série Michel Risque, aux éditions Ludcom, paraît Le savon maléfique, en 1981, puis Michel Risque en vacances, en 1982 (dans cet album paraît pour la première fois Red Ketchup), et Cap sur Poupoune, en 1984. Les albums de Red Ketchup sont également publiés par Ludcom mais aussi par Dargaud Éditeur en Europe. Le premier album à paraître est Kamarade Ultra en 1988 (réédité par Dargaud en 1991, sous le titre Camarade Ultra) puis, simultanément au Québec et en Europe : Red Ketchup contre Red Ketchup, en 1992, et Red Ketchup s'est échappé!, en 1994. En 2005, les éditions de La Pastèque entreprennent l’édition intégrale des Aventures de Michel Risque (5 albums), puis en 2007, celles de Red Ketchup, l’agent fou du FBI. Finalement, en 1995, Pierre Fournier réalise pour les enfants l'album Bibi veut tout savoir sur le sida aux Éditions Bibi et Geneviève. Toujours impliqué dans le milieu de la bande dessinée, il est, en 1986, un des fondateurs à Montréal de l'ACIBD (Association des Créateurs et des Intervenants de la Bande Dessinée) dont il devient le premier président. L'ACIBD publie un bulletin d'information, La Dépêche, dans lequel Fournier signe des éditoriaux sous le nom d'un de ses personnage : Bill Bélisle. En 1991, il reçoit le premier prix « Albert Chartier »" pour l'ensemble de son oeuvre et sa contribution à la bande dessinée. Parallèlement à sa carrière de scénariste et de dessinateur de bandes dessinées, Pierre Fournier œuvre également dans le domaine de la télévision. Il y travaille en tant que scripteur sur les séries: « Surprise sur prise » et « Chacun son tour ». Puis avec Lyne Robert, il crée la série « Où étiez-vous ce jour là? ». Depuis, il a réalisé des scénarios-maquettes (story boards) et des illustrations pour les séries animées « Fennec » et « Bob Morane » produites par le studio Cactus à Montréal. Pierre Fournier est également chargé de cours à l’École Multidisciplinaire de l’Image de l’Université du Québec en Outaouais.

Texte © BD Québec

Scénariste, dessinateur et ardent promoteur de la bande dessinée québécoise, Pierre Fournier est né à Montréal en 1949. Amateur de science-fiction et de bandes dessinées, il publie ses premières illustrations dans le fanzine Tolkien vers 1969-1970. En 1971, il découvre la BD québécoise à travers les revues l'Hydrocéphale Illustré et B.D. Il décide alors de contacter les responsables de l'Hydrocéphale Illustré, parmi lesquels on retrouve Jacques Hurtubise, pour leur offrir ses services en tant qu'administrateur. Admis dans l'équipe, il participe à un stage d'étude de la BD de 20 jours effectué en France par un groupe d'auteurs québécois. C'est là qu'il rencontre Réal Godbout dont la carrière sera intimement liée à la sienne. Après l'aventure de l'Hydrocéphale Illustré (2 numéros parus en 1971), Pierre Fournier fonde en 1972, avec Jacques Hurtubise et quelques autres, les Éditions de l'Hydrocéphale Entêté. Pour cette nouvelle maison d'édition Fournier réalise (avec la collaboration de Godbout, Dan May et Françoise Barette) le premier, et seul, numéro du comic book Les aventures du Capitaine Kébec en 1973. Tiré à 18 000 copies, 12 000 exemplaires sont vendus et le Capitaine Kébec devient le personnage le plus connu de la BD québécoise. L'Hydrocéphale Entêté lance également en septembre 1974, une nouvelle revue intitulée L'Illustré dont Croc reprendra plus ou moins la formule cinq ans plus tard. Un seul numéro paraît. En 1974 également, l'Hydrocéphale Entêté met sur pied une coopérative de distribution de BD destinées aux journaux québécois, à la manière des syndicates américains : la Coop des Petits Dessins. Elle réussit à placer jusqu'à six bandes quotidiennes dans le journal indépendantiste Le Jour au cours de l'année 1974. Jacques Hurtubise y crée son personnage de conspirateur d'opérette le Sombre Vilain, et Pierre Fournier participe à sa planche du samedi intitulé Le Club des conspirateurs. […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Séries principales de à Rôle
Aventures du Capitaine Kébec (Les) 1973     
BDK 1975
Michel Risque (Les aventures de) 1981 2007
Red Ketchup (Croc album) 1994
Red Ketchup (Dargaud) 1991 1994
Red Ketchup (La Pastèque) 2007 2017
Autres collaborations de à Rôle
BDQ 2014 Couverture