Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Couverture de Wolverine (Marvel Deluxe) -1- Les Frères
©Panini Comics 2020 Rucka/Robertson
Parution le 10/06/2020. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDfugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 22/06/2020 (Dernière modification le 12/09/2021 à 20:50) par tchouckitchouck

Wolverine (Marvel Deluxe)

1. Les Frères

Une BD de et Darick Robertson chez Panini Comics (Marvel Deluxe) - 2020
Rucka, Greg (Scénario) Robertson, Darick (Dessin) Fernández, Leandro (Dessin) Studio F (Couleurs) Palmer, Tom (Encrage) Fernández, Leandro (Encrage) Montésinos, Éric (Lettrage) Bit (Lettrage) Studio RAM (Lettrage) Ribic, Esad (Couverture) Duclos, Nicole (Traduction)

04/2020 (10 juin 2020) 237 pages 978-2-8094-8708-4 Format comics 397353

On peut le traiter de mutos ou d’animal, le considérer comme un chasseur ou comme un héros, Wolverine s’en fiche. Il est juste là pour faire le sale boulot, il le sait et s’en accommode. Un jour, il rencontre sa voisine de palier, Lucy Braddock. Elle qui surnomme Logan le Mauvais Garçon, l’appelle à l’aide. Il est temps pour le mutant de partir en mission. Et comme c’est à prévoir, elle sera sanglante.

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (4 votes)

  • Wolverine (Marvel Deluxe) -1- Les Frères

    Tome 1
  • Wolverine (Marvel Deluxe) -2- Le retour de l'indigène

    Tome 2

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 13/01/2022 à 10:55:48

    Du grand logan comme on l'aime.
    brute mais juste, inquietant mais touchant.
    Plus qu'un heros, un justicier.
    Un des meilleurs wolverine depuis les old man logan.

    Le 12/09/2021 à 18:02:51

    J’ai entamé la lecture de l’arc de Greg Rucka sur Wolverine avec l’espoir d’y découvrir une caractérisation du personnage un peu moins super-héroïque qu’à l’accoutumée. S’il ne porte certes pas son costume et ne côtoie pas non plus les X-Men, je n’y ai finalement découvert que l’animal, la bête féroce et stupide qui se cache derrière l’homme. Comme s’il était impossible de lui scénariser des aventures en solitaire un tant soit peu mesurées et intelligentes (Wolverine 2003, #1-11).

    Les deux premières histoires recueillies dans ce T1 concernent la traite d’êtres humains – des esclaves sexuelles puis des migrants mexicains – et pareille thématique, sombre et adulte comme le dit l’introduction, aurait pu, voire dû, donner lieu à quelques recherches et réflexions bienvenues. Mais c’est un comics bourrin ; ainsi, Wolverine se contente de traquer des adversaires caricaturaux au possible et de défoncer tous ceux qui entravent sa route. Les quelques mots de bon sens sont rapidement expédiés, les dialogues vont à l’essentiel et, de façon générale, l’accent est sans surprise mis sur l’action. Heureusement qu’il y a cet agent de police obsédé par Wolverine qui, de temps à autre, relève un peu le niveau.

    Je n’ai pas non plus aimé le dessin de Darick Robertson puis de Leandro Fernández que je trouve grossier (surtout celui du premier). Ce Wolverine à l’allure bestiale et vulgaire n’est décidément pas le mien et, forcément, cela n’aide pas à apprécier la lecture. Et il ne faut pas se fier à la jolie couverture d’Esad Ribic, l’artiste n’illustre qu’une poignée d’entre-elles.

Toutes les éditions de cet album