Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Wayne Redlake - 500 fusils
©Delcourt 1995 Cailleteau/Lamy
Parution en 02/1995. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur PriceMinister
Album créé dans la bedetheque le 31/05/2001 (Dernière modification le 28/02/2014 à 12:35) par Jean-Phi

Wayne Redlake

500 fusils

Une BD de et Fabrice Lamy chez Delcourt (Conquistador) - 1995

02/1995 46 pages 2-84055-018-0 Grand format 25 à 30 euros 670

  • Currently 4.35/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (34 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 23/07/2014 à 02:01:10

    L’histoire est chouette avec de bons rebondissements, des revolvers, des fusils, une armée, des mexicains, un cowboy, un padre, une église, une cantina, bref… un cocktail pour un bon western. Notre brave héros vient au Mexique pour retrouver son meilleur pote (associé) avec qui il doit ouvrir un bar sauf que heureusement pour nous, cela ne va pas se passer comme prévu. J’aime bien l’histoire mais ce que je regrette un peu (et oui il y a un mais), c’est qu’à un certain moment ils s’en sortent un peu trop facilement et aussi il y a une petite scène de violence qui selon moi n’était pas si nécessaire que ça (je chipote). Bonne bédé tout de même. J’adore les dessins ainsi que les couleurs !

    Le 21/06/2014 à 17:18:57

    Histoire sympathoche...
    Western qui utilise des ficelles classiques : escroquerie, vengeance d'un ami mort, de méchants mexicains, un détachement de l'armée (même si là c'est l'armée française du Second Empire), un trésor (les percuteurs des fameux 500 fusils), un héros solitaire et ténébreux (qui fait beaucoup penser à Durango) et la beauté fatale...
    Bref, une lecture qui passe bien, mais sans magie...

    Le 17/11/2010 à 08:41:12

    Une belle brochette d'auteurs pour ce western.
    Jugez plutôt: Cailleteau, Fred Duval, Vatine et Lamy (sans oublier Isabelle Rabarot pour les couleurs).
    J'ai découvert cette histoire assez tardivement et évidemment j'ai été rapidement conquis par cet album. Hommage évident aux westerns spaghetti, l'intrigue ne souffre d'aucun défaut: vif, rapide, sans temps mort,avec de singlantes réparties ...bref un régal.
    Le dessin de Lamy n'est pas en reste: très aguicheur avec June Mac Allan (rah ! que de beaux décolletés nous avons là), sanglant avec Wayne Redlake,le tout dessiné sous un soleil de plomb.
    Une intrigue menée de main de maître, avec une pointe d'humour.
    Dans cet univers, en bande dessinée, je n'ai pas retrouvé une telle fougue dans d'autres albums, hormis 'Trio grande" des (presque) mêmes auteurs ou encore plus recemment, "Angéla", signé aussi par un certain Vatine.
    Cet album tranche avec les incontournables du western traité en bd, tels "Bluebberry".
    Une histoire rafraichissante et séduisante.

    Le 11/07/2006 à 22:31:20

    Franchement, enfin un one shot à la hauteur de sa réputation. Superbes dessins avec beaucoup de personnalité. Très bonne ambiance avec des personnages forts. Les flash sont courts et c'est tant mieux. On ne reste pas trop trop frustré à la fin. L'histoire est très bien racontée. C'est vraiment très bon.

    Le 10/10/2005 à 12:23:37

    Wayne Redlake cherche à venger la mort de son associé qui c’est fait assassiné en essayant de vendre 500 fusils au chef des rebelles juaristes. June Mac Allan se joint à Wayne, car étant reporter elle tente d’interviewer ce fameux chef des rebelles juaristes. Rochegrosse, colonel de l'armée française, fait également route vers les rebelles juaristes afin de les tuer.

    Tous ces personnages bien typés convergent vers une même scène, tous munis de motifs très nobles telles que : escroqueries, mensonges et meurtres. Le rendez-vous s’annonce sanglant.

    Voilà un western one-shot qui fait mouche. Une histoire avec beaucoup d'action et de rebondissements, un brin d’humour, un héros à la Clint Eastwood et une ambiance à la Sergio Léone. Mettez un petit fond musical d’Ennio Morricone et vous ne pourrez qu’apprécier ce scénario western spaghetti.

    Le dessin de Lamy est excellent et la colorisation avec de belles couleurs orangées d’Isabelle Rabarot colle parfaitement à l’ambiance! De plus, la présence de troupes françaises et de rebelles juaristes dans un décor mexicain (comme c’est également le cas dans l’excellent Hauteville House) fait plaisir et change des westerns classiques aux Etats-Unis.

    Bref, une BD que je conseille à tous les amateurs de westerns.

    Le 09/04/2005 à 17:33:08

    Un super One shot ( dommage qu'il n'y est pas de suite d'ailleurs ), des personnages sortit tout droit d'un sergio leone, un dessin tres reussi et une histoire qui tient la route. Un bon western comme j'aimerais en lire plus souvent.

    Le 11/03/2005 à 12:23:52

    Ca fait toujours plaisir un ptit one shot. Encore plus quand y'a clint eastwood qui joue dedans!

    Le 14/04/2003 à 15:58:58

    Dans la lignée de Adios Palomita, ce western "one shot" fait de nouveau mouche.
    On retrouve Lamy au dessin et Rabarot aux couleurs, c'est une nouvelle fois très réussi.
    Côté scénario, encore une histoire avec beaucoup d'action et de rebondissement, plusieurs personnages qui se disputent le même butin, à la manière de "le bon, la brute et le truand".
    Très divertissant.

Afficher encore 4 avis

Toutes les éditions de cet album