Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Le voyage de Marcel Grob - Le Voyage de Marcel Grob
©Futuropolis 2018 Collin/Goethals
Parution le 11/10/2018. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 23/09/2018 (Dernière modification le 25/02/2019 à 12:24) par Jean-Phi

Le voyage de Marcel Grob

Une BD de et Sébastien Goethals chez Futuropolis - 2018

10/2018 (11 octobre 2018) 178 pages 978-2-7548-2248-0 Format normal 345205

Le 11 octobre 2009, Marcel Grob, un vieil homme de 83 ans, est interrogé sur un passage sombre de sa vie. Le 28 juin 1944, comme 10.000 Alsaciens, il est enrôlé de force par l'armée allemande. Des décennies plus tard, il doit convaincre le tribunal qu'il n'est pas un criminel. Avec un dossier historique.

  • Currently 4.55/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.6/5 (20 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 22/04/2019 à 15:17:40

    Et moi, et vous, qu'aurions-nous fait, qu'aurions-nous été? Salaud, victime, héros? Éternelle question à laquelle il n'y a peut-être pas de réponse, en tout cas pas de réponse simple. Refusons les donneurs de leçon, les juges, les morales simplistes.
    Le thème est passionnant, le cadre narratif de ce tribunal original, et j'ai beaucoup aimé le dessin (oui en effet, petit bémol sur la période actuelle côté dessin, mais ce n'est pas très important). J'ai été pris, touché, il y a le devoir de mémoire bien sûr, mais aussi cette éternelle question : pouvait-on, devait-on faire autrement ?
    Très beau sujet, très bel album.

    Le 15/04/2019 à 19:13:25

    Sur les conseils de mon frère, je me suis lancé dans la lecture de ce récit. Dès le début, j'ai été pris dans la tourmente de cette histoire et je n'ai lâché le livre qu'à la fin, malgré les presque 180 pages qui le composent.
    Quel destin que celui de Marcel Grob, grand oncle alsacien de l'auteur, Philippe Collin et qui devient ici la figure des "malgré-nous". Cette génération sacrifiée d'Alsaciens, nous la connaissons tous,mais à pas à travers l'histoire d'un seul homme, comme l'illustre la couverture de l'album.
    J'ai été secoué par cette lecture, qui ne peut laisser le lecteur indifférent : du front italien, en passant par le massacre de Marzobotto, au front Russe , on se demande encore comment Marcel Grob a pu affronter et survivre et tout cela.
    Bien sûr, les auteurs nous décrivent les horreurs de cette guerre, mais avec quelques éclaircies comme le comportement du lieutenant Brehme, amoureux de littérature.
    Du début à la fin du récit, on ressent une certaine empathie pour Marcel Grob, sans pour autant justifier ses choix.
    Contrairement à certains lecteurs, je n'ai pas été dérangé par le scénario qui renvoie sans cesse à l'entretien que Marcel Grob a avec le jeune juge d'instruction fictif ,qui le renvoie directement à ses actions passés, à sa conscience. Au contraire, cela donne un certaine respiration au récit.
    A noter que le dessin, avec ses couleurs sépia et gris-bleus , est parfaitement en phase avec le récit.
    Une lecture très forte.

    Le 14/02/2019 à 15:12:39

    Futuropolis est un éditeur qui publie peu mais bien ; ce volume ne déroge pas à la règle avec un grand format à la couverture solide et un cahier historique de contexte très intéressant à la fin.

    Marcel Grob est convoqué chez le juge d'instruction. Ce dernier veut son témoignage sur son incorporation aux Waffen SS pendant la seconde guerre mondiale. Il risque la prison pour le peu d'années qu'il lui reste à vivre. Il commence alors un récit sur l'enrôlement des "malgré-nous", ces alsaciens engagés dans les pires des bataillons nazi, pris entre deux Nations...

    J'ai beaucoup en tendu parler de cet album qui a fait grand bruit, sans doute pour son sujet... mais probablement aussi par la notoriété de son scénariste, le producteur radio de France Inter Philippe Collin. J'ai pris conscience de cela après avoir achevé ma lecture en lisant les remerciements et la mémoire de son "grand oncle Marcel Grob".

    Cela n'enlève rien à la portée du sujet mais j'ai toujours beaucoup de freins dans ce genre de situation où l'on sait que l'audience de l'album dépasse sa portée intrinsèque du fait des bons relais médiatiques. Cette critique porte-t'elle seulement sur l'ouvrage ou est-elle influencée (négativement) par le coup de pouce du statut de l'auteur, je ne saurais le dire...

    Il est certain que le sujet est important, comme ces mille situations spécifiques que seule une situation exceptionnelle, la guerre, peut provoquer. L'injustice est certainement terrible et la vie des alsaciens a été très dure pendant le conflit. L'album est cependant quelque peu ambigu quand à son statut. Oeuvre d'histoire ou témoignage familial? Dans les deux cas la lecture n'est pas la même. Que Collin souhaite réhabiliter la mémoire de son grand-oncle se comprend. Que le grand public s'y intéresse peut intriguer. S'il fait oeuvre d'histoire, son traitement relativement manichéen pose question. Grob est dès le début présenté comme victime, sans que l'hésitation soit permise puisque l'un de ses camarades est montré, lui, comme un véritable volontaire bouffeur de bolcheviques et de juifs par un procédé un peu facile de comparaison.

    Le cahier historique en fin d'album est assez intéressant et vient nous rappeler l'horreur absolu répandue non par les seuls SS mais bien par l'ensemble de l'armée allemande, surtout sur le Front Est où les massacres systématiques de villages entiers ont été généralisés durant tout le conflit et non de façon éparse pendant la déroute finale comme à Oradour ou Marzabotto. On nous parle aussi des Malgré-nous donc, sur qui le traitement de l'album est sérieux, traîtres putatifs pour les allemands mais enrôlés de force néanmoins.

    C'est bien sur la complexité indispensable du traitement de ces zones grises que sont la détermination de la culpabilité que le scénario pose problème. Je ne parle pas de construction, sur le plan scénaristique, celle-ci est très propre, mais bien de la présentation de Grob, trop lisse, parfaite victime d'une situation qui lui échappe. Seuls les connaisseurs du dossier peuvent savoir ce qu'il en a été. Mais pour proposer ce type d'ouvrage au public il convient de rappeler les difficultés du choix, comme sur les cas de collaboration. La BD de Nury Il était une fois en France produisait sur ce point quelque chose de vraiment complexe et intéressant en obligeant le lecteur à comprendre si ce n'est accepter certaines situations, certains choix imposés par le contexte de survie, en montrant les bassesses et l’ambiguïté de chacun.

    J'avais découvert le dessin de Sebastien Goethals sur Le temps des sauvages où j'avais trouvé son trait intéressant et surtout sa mise en cases dynamique malgré quelques faiblesses techniques. Ici le manque de contrastes dans les planches mets la focale sur les visages, ce qui ne mets pas le dessinateur à son avantage. Ceux-ci sont trop peu différenciés et il rencontre des difficultés dans les expressions faciales. Le scénario interdisant un traitement "camaraderie militaire" on a beaucoup de mal à s'attacher ou s'intéresser à des personnages que l'on a par ailleurs bien du mal à distinguer.

    Un peu trop lisse malgré un sujet très intéressant, manquant du détachement d'historien, Le voyage de Marcel Grob rate un peu son projet en étant plus un ouvrage intime qu'un travail sur un angle mort de l'Histoire nationale.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2019/02/10/le-voyage-de-marcel-grob

    Le 28/12/2018 à 13:14:11

    passionné d'histoire et particulièrement de cette période je ne pouvais pas passer à coté.
    les dessins sont bons mais ceux de la période contemporaine m'ont dérangés.
    il y avait sans doute le désir de bien démarquer les 2 périodes guerre/actuelle.
    mais cela donne l'impression de deux dessinateurs différents.
    l'un moins bon que l'autre.
    concernant le scénario, cette idée de raconter devant un juge l'histoire de ce malgré nous est très intéressante car bien documentée.
    cependant, ce qui me dérange c'est ce jugement sur l'action d'un gomme emporté par un tourbillon.
    c'est tellement facile de juger après coup d'autant plus que le soldat Grob n'est pas à proprement parler un criminel mais également une victime d'une certaine façon.
    ma grand mère paternel, qui savait de quoi elle parlait, ne supportait pas les donneurs de leçons.
    celui qui n'a jamais eu d'arme sur la tempe me disait elle ne peux pas parler de ce qu'il ne connais pas.
    bref, en dehors de ce jugement un peu facile de ce malgré nous c'est un très bon album.

    Le 22/12/2018 à 18:23:41

    Philippe Collin et Sébastien Goethals nous entraînent vers un pan méconnu de la seconde guerre mondiale, l'incorporation plus ou moins forcée d'alsaciens dans l'armée allemande, y compris chez les SS. Les dessins sont magnifiques et l'intrigue est à la fois intéressante et saisissante.

    Le 22/12/2018 à 09:16:04

    C'est une BD qui fait parler d'elle en ce moment, car le scénariste (chroniqueur connu de France Inter) a été invité notamment dans l'émission à succès Quotidien juste avant Noël 2018.
    L'histoire (presque) véridique raconte l'enrôlement forcé des "malgré nous", ces alsaciens engagés dans la Wafen SS.
    Cette période très sombre de l'Histoire est plutôt bien racontée, joliment dessinée, mais il y manque quelques ingrédients pour en faire une grande BD (une narration plus dynamique, un côté moins documentaire). Elle est "sympathique", n'a pas vraiment vocation à être relue (au contraire d'un Maus, par exemple), et ne mérite sans doute pas l'engouement soudain (et vraisemblablement éphémère) qu'elle suscite.

Afficher encore 2 avis

Toutes les éditions de cet album

  • Le voyage de Marcel Grob - Le Voyage de Marcel Grob ©Futuropolis 2018 Collin/Goethals

    Le Voyage de Marcel Grob

    Info édition : Un dossier historique par Christian Ingrao, spécialiste de l'histoire du nazisme, complète le récit (11 pages).

  • Le voyage de Marcel Grob -a2019- Le Voyage de Marcel Grob ©Futuropolis 2018 Collin/Goethals

    a2019 . Le Voyage de Marcel Grob

    Info édition : Réédition avec logo "Futuropolis" sur la couverture et logo "France Inter" au 4e plat. Un dossier historique par Christian Ingrao, spécialiste de l'histoire du nazisme, complète le récit (11 pages).