Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Un zoo en hiver
©Casterman 2009 Taniguchi
Parution en 06/2009. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten Version numérique : Acheter sur Izneo
Album créé dans la bedetheque le 29/05/2009 (Dernière modification le 17/12/2013 à 13:06) par Jean-Phi

Un zoo en hiver

Une BD de chez Casterman (écritures) - 2009
Taniguchi, Jirô (Scénario) Taniguchi, Jirô (Dessin) <N&B> (Couleurs)

06/2009 232 pages 978-2-203-02099-3 Autre format 88051

  • Currently 3.79/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (53 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 18/03/2018 à 13:56:34

    Hamaguchi est un jeune passionné de manga occupant un poste peu gratifiant dans une entreprise de textile à Kyoto. Grâce à un viel ami, il va décrocher un poste d'assistant de l'un des meilleurs mangakas du moment. Direction Tokyo pour une nouvelle vie... Un superbe album, très largement autobiographique, Taniguchi se mettant littéralement en scène par le biais de son héros. Ainsi "Un zoo en hiver" nous place au coeur du processus de création d'un manga, un travail quasi-documentaire tout simplement passionnant. Taniguchi n'oublie pas non plus de mettre en lumière les rêves qui l'habitaient dans ses jeunes âges, les difficultés pour percer, la vie artistique du Tokyo des années 60, ses premier émois amoureux... C'est vraiment un superbe chef-d'oeuvre une fois de plus de la part du maître, simple, sincère, émouvant, merveilleusement dessiné. Magnifique.

    Le 10/10/2016 à 19:18:51

    Magnifique manga je vous le conseille fortement manga qui nous fait transporter durant toute sa lecture dans la tête du personnage les ambiances sont magnifique du Taniguchi pur et dur.

    Le 16/07/2015 à 14:26:27

    L'histoire d'un début de vie et de passion, à nouveau présentée d'une main de maître par Taniguchi. Un très beau manga.

    Le 30/10/2014 à 16:50:52

    Il y a des auteurs qui, par leur énorme talent, possèdent cette faculté de nous prendre par la main & de nous emmener avec eux tellement leur histoire nous absorbe.

    Et dans cet art là, J. Taniguchi est incontestablement aux premières loges. La preuve en est avec "Un zoo en Hiver". Je suis d'ailleurs étonné de lire ici & là que cette œuvre se classe en deçà de "Quartier Lointain" voire du fameux "Le Journal de mon père".

    C'est une histoire tellement passionnante : la vie de ce jeune homme qu'est Hamaguchi/Taniguchi dont la passion du manga est le fil conducteur de l'histoire.

    Pas à pas, nous suivons l’évolution de cette passion qui se terminera aux portes du but suprême : devenir mangaka (et bien sûr, il y arrivera !).
    A travers les émois de ce jeune homme, à travers ses doutes, à travers sa jeunesse, Hamaguchi va aussi connaitre toutes les étapes nécessaires pour atteindre son rêve, non sans sacrifices...

    J. Taniguchi transmet tant de mélancolie dans cette œuvre qu'à la fin j'ai eu ce même sentiment (la jeune fille y est pour beaucoup). Mais ajouté à cela, que ce fut intéressant de découvrir la façon dont travaillent les japonais, d'entrevoir un peu de leur culture, de leur philosophie.

    Quant au dessin, je ne suis pas un expert en manga mais une chose est certaine, associé à K. Otomo, J. Taniguchi m'a ouvert les portes d'une nouvelle lecture, claire, fluide, poétique. Une lecture de celle qui se lit d'une traite malgré l’épaisseur des œuvres.

    Dans "Un zoo en hiver", le dessin pleine case pour annoncer un nouveau chapitre est tout simplement magnifique.
    Une chose également assez propre au manga, est le nombre impressionnant de phylactères dans une même case (parfois jusqu'à 5, et parfois 4x plus gros que le texte à l’intérieur !), sans pour autant que cela "parasite" le dessin : c'est assez exceptionnel.

    La case représentative et celle que M. Taniguchi présente plusieurs fois sans qu'on la trouve redondante, celle où on voit toute l'équipe en train de s'atteler pour boucler le boulot de leur maître.

    Lire un "Zoo en Hiver" ou tout simplement lire du J. Taniguchi, c'est tout simplement un pur bonheur.

    Le 23/05/2010 à 18:44:40

    Largement autobiographique, ce manga est le récit de vie d'un jeune garçon de 16 ans, Hamaguchi, qui quitte son emploi de Kyôto pour partir à Tôkyô afin d'assouvir sa passion pour le dessin. Son rêve : devenir mangaka. Rapidement, il est embauché dans un studio de mangas, comme assistant. Mais ce travail, souvent nocturne et pourtant passionnant, est éreintant. Peu de temps libre pour tenter de percer dans le milieu en créant son propre manga. Les jours et les nuits s'enchaînent, rythmés par l'ouvrage à boucler et les sorties dans la mégapole.
    Ce récit respire la sincérité. Le jeune homme s'ouvre à d'autres horizons, tel un rite initiatique : celui du passage de l'enfance à l'âge adulte, celui des rêves à la dure réalité. Car si concevoir un manga est ardu, c'est encore plus coriace de trouver un éditeur, tant la concurrence est rude.
    Ainsi, le temps passe, et la situation de l'assistant risque de perdurer, de s'éterniser même. On en voit d'autres qui restent à un tel poste de nombreuses années. Quant au mangaka, il semble jouir d'une belle vie, faite de succès alors que tant de collaborateurs restent dans l'ombre. Sociologie illustrée de l'univers des mangakas ? Et pourquoi pas, tant on y découvre un système huilé aux déterminismes tenaces. Quoique... il se pourrait aussi que la rencontre d'avec Mari soit aléatoire et décisive. En tous cas, leur amitié, revêtant l'élégance d'un amour inavoué, est très émouvant. Mais sur ce point ne brisons pas le charme en étant trop bavard.
    Comme toujours, Taniguchi nous envoûte. Très beau récit qu'il nous propose et qui se dévore d'un trait. Les choses essentielles de la vie semblent le parsemer : les rêves, l'amour, l'espoir et l'humilité.

    Le 11/07/2009 à 07:23:46

    Sans doute faut-il accepter que nous avons déjà lu le meilleur de Taniguchi, et que chaque nouveau livre du maître du manga "adulte" sera une légère déception par rapport à l'enchantement du "Journal de mon Père" ou de "Quartier Lointain". "Un Zoo en Hiver", auto-biographie des années de formation de Taniguchi comme mangakan commence de manière un tantinet plan plan, le icisme parfait du dessin de Taniguchi ne contrastant pas assez avec la relative banalité de son sujet. Et puis, et puis, dans les 70 dernières pages, Taniguchi nous sort un somptueux mélodrame en mode mineur, nous révélant que son Art n'a pu éclore que dans la chaleur d'un premier amour, pour s'épanouir dans la tristesse de la perspective de la perte définitive de l'être aimé. A la dernière page, on touche du doigt la tragédie intime d'un artiste qui peut sauver ses personnages dans son monde imaginaire mais sait qu'il ne pourra rien faire pour la femme qu'il aime, dans la "vraie vie". Un livre simple, donc, mais profond... Du Taniguchi, quoi !

    Le 14/06/2009 à 12:56:22

    Beaucoup d'éléments autobiographique dans cette histoire d'un jeune assistant dans un atelier de mangas qui va trouver la force d'écrire sa propre histoire grâce à l'amour que lui inspire une jeune fille fragile.
    Toute la petite musique de Taniguchi se retrouve dans cette histoire de gens ordinaires mais attachants qui se construisent pas à pas au cours de promenades ou de rencontres, tout en menant leur vie.
    Les dessins sont très expressifs et précis, les décors très travaillés, et les plus de 200 pages de ce roman graphique se lisent d'une traite.
    Un hymne à la vie à lire absolument.

Afficher encore 3 avis

Toutes les éditions de cet album