Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Travis -14- Europe
©Delcourt 2019 Duval/Quet
Parution le 02/10/2019. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 03/09/2019 (Dernière modification le 10/04/2020 à 18:51) par Jean-Phi

Travis

14. Europe

Une BD de et Christophe Quet chez Delcourt (Neopolis) - 2019

10/2019 (02 octobre 2019) 46 pages 978-2-413-01330-3 Grand format 373555

Rome, juin 2054, la Villa Fulci est prise d'assaut par un groupuscule de soldats du peuple EGM. Ces derniers réclament justice dans les conflits qui les opposent aux multicontinentales dans les exploitations minières de la grande ceinture des Astéroïdes. De son côté, Travis est en orbite dans la station internationale et attend le retour de la mission Europe lorsqu'une mutinerie est annoncée dans le vaisseau...

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (6 votes)

  • Travis -1- Huracan

    Tome 1
  • Travis -2- Opération Minotaure

    Tome 2
  • Travis -3- Agent du chaos

    Tome 3
  • Travis -4- Protocole Oslo

    Tome 4
  • Travis -5- Cybernation

    Tome 5
  • Travis -61- Le Hameau des Chênes

    Tome 6
  • Travis -62- Topkapi

    Tome 6
  • Travis -7- La Tarentule

    Tome 7
  • Travis -8- L'Or bleu

    Tome 8
  • Travis -9- Dommy

    Tome 9
  • Travis -10- New York Delaware

    Tome 10
  • Travis -11- Les Enfants de Marcos

    Tome 11
  • Travis -12- Les Tueurs de fer

    Tome 12
  • Travis -13- Serpent à plumes

    Tome 13
  • Travis -14- Europe

    Tome 14
  • Travis -INT1- Les Cyberneurs

    INT1
  • Travis -INT2- L'Intégrale - Tomes 6.1 à 7

    INT2
  • Travis -INT3- L'Intégrale - Tomes 8 à 10

    INT3

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 13/11/2019 à 15:19:40

    Nouveau cycle : j'adore cette série cependant je supporte de moins en moins les séries qui découpent les histoires sur plusieurs tomes.
    Ce nouveau tome de Travis en est un excellent exemple : c'est au moment où l'on rentre dans l'histoire que l'album se termine... il faudra attendre la suite...
    En tout cas, il me semble que Duval souhaite mettre en parallèle ses deux séries fétiches Carmen et Travis en s'offrant un scénario commun.
    Mais que fait donc Vlad ?

    Le 12/11/2019 à 12:49:51

    Cet album entame un cinquième cycle des aventures du camionneur de l’espace, une longévité remarquable même si tous les cycles ne se valent pas. Comme pour les derniers volumes la couverture est réalisée à quatre mains avec Nicolas Siner et est plutôt réussie. A noter que cet album a la particularité de tisser de très nombreux liens avec la série parallèle de Fred Duval, Carmen Mac Callum, ce qui est nouveau et ouvre des pistes originales pour cette série de hard-anticipation.

    Lorsque la villa de Dario Fulci, le tout puissant patron de la multi-continentale Transgenic est occupée par un commando d’EGM (humains génétiquement modifiés), c’est le sort des ouvriers de la ceinture d’astéroïdes qui se retrouve sur le devant de la scène. Dans le même temps sur la Lune Travis apprend que la mission scientifique de retour de la lune Europe a été victime d’une mutinerie…

    On constate en compulsant les premiers albums que Christophe Quet a perdu en qualité et en minutie sur ses planches, ce qui est surprenant et peut laisser penser à une lassitude après vingt ans passés sur cette série. L’arrivée de Siner en aide sur les couvertures serait-elle un signe de passation prochaine du crayon au dessinateur du très bon Horacio D’alba? Si le design général reste de grand qualité on perd ainsi en précision des arrières-plans et de l’environnement général comme sur les personnages dans un album de lancement d’un arc que l’on peut imaginer long et qui nous emmène des capitales européennes à la Lune en passant par le vaisseau de la mission Europe. Après un arc mexicain très terrestre on va passer un bon moment en apesanteur. Passée cette relative déception, j’ai retrouvé dans un scénario complexe la richesse du cycle des Cyberneurs avec le retour en grande forme des pourritures préférées de Fred Duval à commencer par le milliardaire Fulci, véritable Machiavel moderne dont le vol des données secrètes va mettre au jour les pratiques probablement illégales de Transgenics dans l’emploi des mineurs clonés. [...]

    Lire la suite sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2019/11/12/travis-14-europe/

    Le 23/10/2019 à 16:26:35

    Tous les albums de BD classiques tous publics devraient être de la trempe de ceux de la série "Travis".

    Des scenarii en béton, des thématiques de pointe et qui ne prennent pas une ride, une galerie de personnages riches et charismatiques, des couleurs au top, et des dessins de qualité par le dessinateur d'origine, conférant à la série qualité et cohérence.

    Tout petit bémol (il en faut bien un) :
    Le graphisme semble avoir évolué, sur cet album, parfois, sans que je puisse estimer ce qui a changé.
    Certains visages, notamment.

    Mais bon, je ne vais pas bouder mon plaisir.
    Chaque nouveau "Travis" est un petit bonheur, et pourvu qu'il dure longtemps encore !

Toutes les éditions de cet album