Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Tintin -4- Les cigares du pharaon
©Casterman Hergé
Parution en . Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 22/01/2004 (Dernière modification le 11/02/2016 à 03:57) par choregraphe

Tintin

4. Les cigares du pharaon

Une BD de chez Casterman -
Hergé (Scénario) Hergé (Dessin) <Quadrichromie> (Couleurs)

62 pages 2-203-00103-8 Grand format 32559

  • Currently 3.93/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (166 votes)

  • Tintin -1- Tintin au pays des Soviets

    Tome 1
  • Tintin -2- Tintin au Congo

    Tome 2
  • Tintin -3- Tintin en Amérique

    Tome 3
  • Tintin -4- Les cigares du pharaon

    Tome 4
  • Tintin -5- Le lotus bleu

    Tome 5
  • Tintin -6- L'oreille cassée

    Tome 6
  • Tintin -7- L'île noire

    Tome 7
  • Tintin -8- Le sceptre d'Ottokar

    Tome 8
  • Tintin -9- Le Crabe aux pinces d'or

    Tome 9
  • Tintin -10- L'étoile mystérieuse

    Tome 10
  • Tintin -11- Le secret de la licorne

    Tome 11
  • Tintin -12- Le trésor de Rackham le Rouge

    Tome 12
  • Tintin -13- Les 7 boules de cristal

    Tome 13
  • Tintin -14- Le temple du soleil

    Tome 14
  • Tintin -15- Au pays de l'or noir

    Tome 15
  • Tintin -16- Objectif lune

    Tome 16
  • Tintin -17- On a marché sur la lune

    Tome 17
  • Tintin -18- L'affaire Tournesol

    Tome 18
  • Tintin -19- Coke en stock

    Tome 19
  • Tintin -20- Tintin au Tibet

    Tome 20
  • Tintin -21- Les bijoux de la Castafiore

    Tome 21
  • Tintin -22- Vol 714 pour Sydney

    Tome 22
  • Tintin -23- Tintin et les picaros

    Tome 23
  • Tintin -24- Tintin et l'alph-art

    Tome 24
  • Tintin -HS- Les premiers pas sur la Lune

    HS

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 12/12/2017 à 22:23:24

    les fameux Cigares un album un peu mystérieux à base d’ egyptologie avec des personnages bizarres, Un très bon album quand même

    Le 05/01/2017 à 19:41:14

    Indispensable ! Peut être le meilleur album de Tintin avec le lotus bleu. Vraiment une super aventure

    Le 27/11/2016 à 23:00:00

    Lààà … on y est ! Ici commence vraiment le mythe tintinesque.
    Cet album est le premier chef-d'oeuvre d’Hergé.
    De l’exotisme, du rocambolesque, de la fantaisie, une secte mystérieuse … et les Dupondt !

    Le 25/11/2016 à 22:44:10

    "Les Cigares du Pharaon", dans la version redessinée et coloriée, fut certainement durant une bonne partie de mon enfance mon "Tintin et Milou" préféré, tant ces aventures rocambolesques au rythme trépidant me semblèrent une sorte de parangon du genre : mêlant sans complexes la malédiction de Toutankhamon, Lawrence d'Arabie, les enquêtes d'Albert Londres sur le trafic d'opium, Henri de Monfreid (... dont je rappelle qu'un feuilleton mémorable de l'ORTF célébrait la vie dans les années 60, feuilleton qui me faisait également rêver...), Hergé poursuit sa peinture d'un monde encore inconnu, incroyablement périlleux, mais également joyeusement déréglé.. où tout est possible à son héros, même ceinturer un tigre féroce et l'enrouler dans une camisole de force, à mains nues, même parler aux éléphants à l'aide d'une trompette taillée dans un arbre, etc.! Le pouvoir de fascination des "Cigares du Pharaon", en dépit de l'invraisemblance totale de nombreuses situations, et de l'incohérence d'une intrigue soumise aux seules lois du coup de force, reste aujourd'hui tout-à-fait intact : bien supérieur aux précédentes tentatives d'Hergé, qui s'enlisaient comme on le sait dans la simplification politique ou même raciste, "les Cigares du Pharaon" nous raconte un monde fondamentalement mystérieux où s'affrontent pour notre plus grande joie maharadjahs, politiciens, savants fous, crapules capitalistes, fakirs, sectes encapuchonnées, tribus enturbannées. Un monde où tout était encore possible, aventure de rêve ou cauchemar, folie ou raison... mais où l'on peut désormais lire les prémisses de la part la plus obscure du XXème siècle : intolérance, obscurantisme, superstition, peur de l'autre, racisme, cupidité, nationalisme... Même si d'aucuns font aujourd'hui la fine bouche sur une technique narrative encore balbutiante, sur des personnages aux personnalités encore mal définies, ce livre puissant prouve qu'Hergé avait déjà la capacité de synthétiser mille faits d'actualité, de s'inspirer de mille personnages réels ou légendaires, et de construire un parfait objet de plaisir, mais également une véritable légende du siècle.

    Le 28/12/2015 à 14:38:06

    Un Tintin, le petit plaisir solitaire du bédéraste. C’est comme un Kiri pour le gastronome en culottes courtes. Tintin est un jeune reporter. Il est intrépide et porte des culottes de golf. Il est toujours accompagné de son fidèle Milou. Cet album relate une de ses aventures. Les fameuses aventures de Tintin et Milou.
    Le voilà à la poursuite d’une bande d’odieux dealers, du Caire aux fins fonds de l’inde du XXe siècle. M’est d’avis que de nos jours, l’histoire serait moins exotique et il n’aurait pas eu à aller si loin. La drogue, fil conducteur de cette histoire, qui avilie l’homme et le ravale au rang de loque humaine.
    Nous profitons de l’occas’ pour découvrir de nouveaux personnages, des Dupont(d), pas encore frappés de sénilité précoce, au vilain Rastapopoulos en passant par le maharadjah de Rawajputalah. Petit conseil d’ami, pourquoi n’utiliseriez-vous pas la voix de l’interprète du maharadjah de Kimpura dans "Fantomas contre Scotland Yard" pour le faire parler ? Plaisir assuré. Sans oublier le savant fou-fou qui va à Hong-Kong. Ajoutez-y quelques timbrés de première, équitablement répartis tout au long de l’album et vous avez une observation fascinante du genre humain, même si ces pauvres hères ont un mot d’excuse, empoisonnés au suc de Radjaïdjah, le poison qui rend P 4 !
    Pas en reste, voilà Tintin interné et camisolé, victime d’un psy conventionné. Comme si ça ne leur suffisait pas de taper 72 € la séance. En tous cas, il n’aura pas à faire soigner sa claustro, enfermé tour à tour dans un tombeau égyptien, un sarcophage, une cellule avant de manquer de finir enterré vivant sans le moindre état d'âme. Toujours ça de gagné.
    Avant de vous dire que le méchant ne meurt pas à la fin, il convient d’évoquer la scène de la page 16 : Tintin, n’écoutant que son courage, pour voler au secours d’une femme fouettée en plein tournage. Je l’imagine de nos jours, au détour d’une promenade en Sologne, faire irruption sur le plateau d’un Marc Dorcel… Le film s’appelle "Haine d’arabe". Voilà où Mathieu Kassovitz a trouvé l’inspiration pour son inoubliable chef-d’œuvre en noir & blanc.
    Pour m’excuser de vous avoir fait perdre votre temps, dernier petit conseil : Tintinophiles, le vendredi saint à Perpignan, la secte de fanatiques des Cigares sort chaque année du tronc d’un palmier et défile impunément dans les rues de la ville. Si vous aussi vous voulez en faire partie, ne le répétez à personne, le mot de passe est…Mince, je peux pas vous le dire c’est aussi celui de ma messagerie.

    Le 07/01/2012 à 14:33:13

    Nous y voilà enfin, après trois album test nous pouvons débuter les aventures de Tintin et pénétrer dans le monde merveilleux d'Hergé.
    Cet album n'est que le début de la série légendaire.

    Le 13/04/2009 à 20:10:18

    Tintin en voyage sur un bateau vers l'Asie se lie à un savant fou à la recherche de la tombe d'un mystérieux pharaon et se met sans le savoir en travers des agissements d'une secte de trafiquants d'armes et de drogue. A partir de là, il lui arrive des aventures rocambolesques sans aucun temps mort où on découvre les Dupond et Dupont au sommet de leur forme.
    De la pure distraction sans recherche de vraisemblance, mais ça se lit toujours bien. Et le dessin ligne claire à jamais inégalé est vraiment parfait.
    Son ne met pas la note maximum pour ce héros mythique, c'est pour laisser une marge pour noter encore mieux certains titres.

    Le 14/11/2007 à 15:12:04

    avec le Lotus Bleu (la suite), un des meilleurs Tintin. Scébario bien ficelé qui nous tient en haleine tout au long des 2 tomes. Première rencontre avec Tchang !

    Le 18/05/2006 à 06:42:08

    Tintin bascule dans l'étrange dans ce sublime album... sa première rencontre avec l'occulte. À lire absolument.

    Le 29/07/2004 à 13:12:58

    Les cigares du pharaon est une tres belle BD au niveau des dessins, je la trouve particulièrement très réussit.
    Le scenario est spectaculaire, les idées sont fantastiques je la conseille a tout le monde !

Afficher encore 6 avis

Toutes les éditions de cet album

  • Tintin -4- Les cigares du pharaon ©Casterman Hergé

    4 . Les cigares du pharaon

    • 32559
    • Hergé
    • Hergé
    • <Quadrichromie>
    • non coté
    • Casterman
    • Grand format
    • 2-203-00103-8
    • 62
    • 22/01/2004 (modifié le 11/02/2016 03:57)