Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Shakespeare World
©Casterman 2020 Defrance/Stromboni
Parution le 04/03/2020. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 27/02/2020 (Dernière modification le 23/03/2020 à 11:42) par nubuc

Shakespeare World

Une BD de et Jules Stromboni chez Casterman - 2020

03/2020 (04 mars 2020) 200 pages 978-2-203-12970-2 Format normal 386547

Le 23 avril 2016, dans le cadre des travaux de réfection de la Holy Trinity Church, le caveau de William Shakespeare est sur le point d’être rénové par l’entreprise de Dave Tooret. Mais son petit chien, Bardie, se glisse dans la tombe ouverte, et s’enfuit avec un fémur appartenant au défunt poète. Il déclenche alors la malédiction inscrite sur la tombe du dramaturge. Bientôt l’Angleterre est sous les eaux, la guerre civile menace, et les citoyens britanniques possédés par la langue de Shakespeare essaient de s’organiser et... Lire la suite

  • Currently 1.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 1.0/5 (1 vote)

La Preview

27/02/2020 | 38 planches

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 29/03/2020 à 18:24:58

    Et si la malédiction mise en exergue sur la tombe du plus grand des dramaturges s'abattait sur l'Angleterre du 21ème siècle. Une fable politique et écologique au trait semi-réaliste sur un fond de dialogue shakespearien pioché dans divers oeuvres du maître.


    Tout commence à Stratford-upon-Avon, le 23 avril 2016 lors des travaux de réfection de l'église Holy Trinity Church où est enterré Shakespeare. Kathleen Larch, conservatrice au globe Museum et membre de l'association pour la protection du patrimoine shakespearien, donne ses dernières recommandations aux ouvriers du chantier. Quand soudain, son chien Roméo s'introduit dans le caveau du dramaturge et y dérobe un os. La malédiction s'abat alors sur toute l'Angleterre pendant que Kathleen et Giles Tooret (artisan du bâtiment) se mettent à la poursuite du petit voleur. Bientôt l’Angleterre est sous les eaux, la guerre civile menace, et les citoyens britanniques possédés par la langue de Shakespeare essaient de s’organiser et de survivre dans le chaos. L’album suit alors le parcours de plusieurs personnages qui rejouent dans une version apocalyptique contemporaine les célèbres pièces du dramaturge et leur sombre vision du monde et de ses semblables.
    Astrid Defrance signe ici son premier scénario de bande dessinée.
    Un pari osé en compagnie de Jules Stromboni qui a fait ses classes à la célèbre école des Gobelins à Paris.
    Ici, son dessin semi-réaliste est précis tout comme son découpage. La colorisation est somptueuse, mais on peine toutefois à rentrer dans l’histoire. Il faut s’habituer au langage shakespearien et extraits de ses textes en guise de dialogues, tandis que le côté onirique du scénario semble un peu confus parfois. Une fable politique et écologique perturbante traitant du capitalisme et des problèmes écologiques liés au consumérisme. Une bande dessinée audacieuse mais au final par forcément facile à suivre.

Toutes les éditions de cet album