Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Sept -10- Sept clones
©Delcourt 2011 Louis/De Caneva
Parution le 05/10/2011. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDfugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten Version numérique : Acheter sur Izneo
Album créé dans la bedetheque le 13/09/2011 (Dernière modification le 16/10/2011 à 22:23) par Jean-Phi

Sept

10. Sept clones

Une BD de et Stéphane De Caneva chez Delcourt (Conquistador) - 2011
Louis (Scénario) De Caneva, Stéphane (Dessin) Daviet, Véra (Couleurs)

10/2011 (05 octobre 2011) 62 pages 978-2-7560-2199-7 Grand format 139564

2093. Entrés en contact avec les Intelligences Artificielles, les hommes sont à la veille d'un nouveau pas vers l'infini. Ils pourront enfin accéder aux portes du savoir et du cosmos... à la seule condition, fixée par les Frères des Étoiles, d'être unis et en paix derrière un seul Président. L'utopie semble à portée de main. C'est compter sans l'éveil de sept clones, programmés pour abattre ce premier leader de l'humanité.

  • Currently 3.01/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (74 votes)

  • Sept -1- Sept psychopathes

    Tome 1
  • Sept -2- Sept voleurs

    Tome 2
  • Sept -3- Sept pirates

    Tome 3
  • Sept -4- Sept missionnaires

    Tome 4
  • Sept -5- Sept guerrières

    Tome 5
  • Sept -6- Sept Yakuzas

    Tome 6
  • Sept -7- Sept Prisonniers

    Tome 7
  • Sept -8- Sept Survivants

    Tome 8
  • Sept -9- Sept personnages

    Tome 9
  • Sept -10- Sept clones

    Tome 10
  • Sept -11- Sept naufragés

    Tome 11
  • Sept -12- Sept dragons

    Tome 12
  • Sept -13- Sept détectives

    Tome 13
  • Sept -14- Sept Pistoleros

    Tome 14
  • Sept -15- Sept nains

    Tome 15
  • Sept -16- Sept frères

    Tome 16
  • Sept -17- Sept mages

    Tome 17
  • Sept -18- Sept héros

    Tome 18
  • Sept -19- Sept cannibales

    Tome 19
  • Sept -20- Sept athlètes

    Tome 20
  • Sept -21- Sept Macchabées

    Tome 21

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 03/09/2020 à 15:15:18

    Le contexte de cette histoire de la fameuse collection des sept a l’air très intéressant au premier abord. Il s’agit de 7 clones qui sont programmés depuis leur naissance pour un unique but à savoir tuer le premier président de la fédération humaine à la veille d’une commémoration d’envergure avec des entités extra-terrestres qui promettent le nirvana.

    Nous nous situons dans un futur assez lointain où les planètes avoisinantes sont exploitées. Ainsi, on peut aller bronzer sur Vénus. Bon, avec la chaleur qu’il fait, attention à ne pas être carbonisé littéralement. Bref, nous sommes dans un univers où l’exploration spatiale s’est déjà bien développée et où l’homme va franchir un pas supplémentaire.

    Le problème est que l’intrigue a véritablement du mal à décoller. Il n’y a quasiment pas d’action. Tout va être concentré sur la fin où l’on saura qui est derrière la fameuse main qui guide les sept clones. C’est ce suspense sur cette identité et les motivations de cette sombre machination qui fait tenir le lecteur. Cela représente malheureusement le seul leitmotiv.

    Par contre, on sera noyé sur le moindre détail de cette société très consumériste et individualiste. Ainsi, la publicité et les médias occupent une place primordiale. On retrouve les grandes marques qui sponsorisent tous nos actes quotidiens. L’absence d’une plage publicitaire devient quelque chose de navrant car inhabituel. On se demande si c’est bien sérieux. Par ailleurs, je ne connais pas beaucoup de pays qui seraient prêts à se démilitariser pour la bonne cause.

    Après une présentation sommaire des personnages dont on va vite oublier les noms, l’accent est mis sur cette société de consommation dont on va sourire au moindre clin d’œil. On va tomber après dans un délire psychotique destiné à nous faire prendre conscience que tous ne peuvent pas être un car les expériences de chacun entraînent des choix différents. Bon, on avait quand même compris.

    Voilà comment une bonne idée de départ peut être mal exploitée malgré des choix narratifs risqués. On lit du vide intergalactique. Néanmoins, on poursuit quand même sa lecture pour connaître le fin mot. Les plus doués n’auront pas de mal à percer tout de suite l’énigme principale. C'est une œuvre incontestablement ambitieuse mais qui manque de rythme. On retiendra surtout que l’esprit de contestation peut nous permettre d’éviter de faire de mauvais choix politique. A bon entendeur, salut !

    Le 30/03/2012 à 14:05:05

    Voilà un sujet que l'on croit éculé car beaucoup traité, mais dont les auteurs ici, ont su tirer parti de façon très intéressante à mon goût. C'est clairement un album qu'on ne peut pas lire en dilettante si l'on ne veut pas passer à côté du sujet et de certaines subtilités. C'est un récit presque "cinématographique" qui mériterait plus de temps comme dans un film afin de connaître en profondeur toute la vie des protagonistes, ce qu'une BD de 50 à 60 pages ne peut qu'évoquer hélas. Vivement l'adaptation à Hollywood !!
    J'ai trouvé le dessin d'un style peu commun et qui s'adapte plutôt très bien à un côté oppressant de l'histoire. Je dirais que c'est un album à découvrir pour son côté atypique...

    Le 11/03/2012 à 17:08:57

    Le scénario de ce nouvel opus est totalement sans intérêt et prévisible à l'avance.
    On pourrait retenir quelques bonnes idées sur le monde futuriste mais tout cela est noyé dans un fatras romanesque à la limite du ridicule.
    A oublier bien vite.
    3/10.

    Le 10/11/2011 à 09:35:31

    Décidément cette série 7 est vraiment inégale et hétéroclite!! Après un tome insipide qui s'est contenté du nom de Molière pour se vendre (7 personnages) voici un tome vraiment original! Le scénario est surprenant! Les dessins vraiment bons! Ils restent pas mal de zones d'ombres qui font parler l'imagination du lecteur. Bref: à lire!!

    Le 25/10/2011 à 00:11:55

    Pour moi, il s'agit d'une belle réussite car cet album est basé sur des choix narratifs plutôt risqués; on peut totalement passer à côté ou au contraire, comme moi, apprécier. En tout cas ne serait-ce que pour avoir osé faire de tels choix, je félicite Louis.

    Cet album aborde déjà des thèmes peu évidents, tels que l'évolution de l'humanité ou le clonage, qui plus est dans un one-shot qui se veut avant tout une BD d'aventure. Compte tenu de la masse d'implications des sujets abordés, il est vrai que l'on pourrait souhaiter une déclinaison sur plusieurs tomes. Mais bon, on se plaint suffisamment des séries à rallonges pour ne pas apprécier de temps à autre un bon one-shot consistant.

    Une autre difficulté réside dans le fait que devant la multiplicité des personnages, il n'est pas possible de s'identifier à un personnage. De même, suivre les dialogues (par la pensée) des sept n'est pas toujours évident mais l'astuce des avatars est bien trouvée. De plus, finalement, l'important dans ces passages n'est pas "qui à dit quoi".

    J'ai bien aimé le rythme de la narration qui fait naître une tension dès le départ pour ne jamais baisser de niveau par la suite. Là aussi, ceux qui raffolent de coups d'éclat et de montées brutales d'adrénaline trouveront peut-être le tout un peu linéaire. J'ai également été "agressé" par l'omniprésence des messages publicitaires mais je pense que Louis pourra déclarer "coup au but" tant il est évident que cela fait partie des éléments importants pour décrire cette humanité, créer une ambiance en peu de temps. Ce matraquage ainsi que la surveillance physique et émotionnelle dont les humains font l'objet illustrent parfaitement une société dans laquelle les individus ont perdu toute initiative, que se soit individuellement ou collectivement : tout est sous contrôle, il n'y a qu'à exécuter.

    Il est donc plutôt intéressant que le salut de l'humanité provienne de clones qui vont individuellement et collectivement vouloir comprendre, discuter, contester pour finalement exercer leur libre arbitre et ainsi revendiquer et exprimer leur humanité.

    Le dessin, avec à priori une influence comics, est plutôt réussi. Le cadrage est dynamique, les décors (ensembles architecturaux, paysages) sont vraiment bien trouvés et donnent vie à ce monde du futur.

    Un album ambitieux, qui peut déranger, mais qui mérite franchement que l'on fasse l'effort de le découvrir.

Afficher encore 1 avis

Toutes les éditions de cet album

  • Sept -10- Sept clones ©Delcourt 2011 Louis/De Caneva

    10 . Sept clones

    • 139564
    • Louis
    • De Caneva, Stéphane
    • Daviet, Véra
    • 10/2011 (Parution le 05/10/2011)
    • 09/2011
    • non coté
    • Delcourt
    • Conquistador
    • Grand format
    • 978-2-7560-2199-7
    • 62
    • 13/09/2011 (modifié le 16/10/2011 22:23)

    Info édition : Noté ''Première édition''. L'EO bénéficie, en couverture, d'un vernis sélectif brillant sur fond mat.