Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Le sentier de la Guerre -1- Fort Buford
©Glénat 2018 Bourgne/Pagot
Parution le 25/04/2018. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 27/04/2018 (Dernière modification le 15/06/2018 à 15:44) par Jean-Phi

Le sentier de la Guerre

1. Fort Buford

Une BD de et Didier Pagot chez Glénat (Grafica) - 2018

04/2018 (25 avril 2018) 46 pages 978-2-344-01937-5 Grand format 330796

1868, Washington DC. Diane Myers, 22 ans, est une jeune peintre surdouée que la bonne société s’arrache. Son rêve : peindre les paysages de l’Ouest sauvage et le mode de vie de ses habitants, les Indiens des plaines. Farouchement opposée aux idées politiques de son père sénateur qui ne souhaite que leur extermination, elle décide sur un coup de tête de partir à leur rencontre, matériel de dessin sous le bras. Avec l’aide du scout « Missouri », elle parvient à intégrer la tribu du célèbre chef indien Sitting Bull. C’est... Lire la suite

  • Currently 4.17/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (12 votes)

  • Le sentier de la Guerre -1- Fort Buford

    Tome 1
  • Le sentier de la Guerre -2- Paha Sapa

    Tome 2

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 19/10/2020 à 09:06:21

    J'ai été assez emballé par cette belle couverture. On est entrainé dans les guerres indiennes de la seconde moitié du XIXème siècle. Il s'agit d'assouvir les derniers indiens à savoir les lakotas qui résistent dans le Dakota. Une jeune artiste idéaliste prend position pour les sauvages contre son père exterminateur et part les défendre.

    C'est vrai que le postulat est un peu naïf surtout quand on connait la position des femmes dans la société de l'Ouest américain. Cela part d'un bon sentiment car on est placé du côté des indiens mais ce n'est guère crédible.

    J'ai adoré le graphisme particulièrement soigné et réaliste quant à lui. C'est assez enthousiasmant.

    Au final, une aventure assez romanesque mais qui ne brille pas par l'originalité. Pour autant, j'attends quand même la suite et fin avec le second tome.

    Le 24/08/2018 à 16:43:06

    J'ai passé un "bon" moment de lecture, si tenté qu'on puisse se délecter d'un sujet aussi dramatique que l'holocauste des indiens d'Amérique.

    Le sujet est fort, intéressant, lorgne du côté de "danse avec les loups" (inévitablement...), et ne donne pas forcément une juste image des indiens, de ce qu'ils ont vécu.

    Leur côté guerrier, par exemple, je n'y crois pas plus que ça.
    L'Europe a passé son temps à se faire la guerre, à travers les siècles, d'une région à l'autre, d'un pays à l'autre, et ce n'est pas l'indien qui est belliqueux, mais l'homme, quand il est question d'espace vital et d'expansion.

    N'empêche, l'histoire se lit bien, parce qu'elle est bien écrite.
    Le scénariste sait y faire, et ce n'est pas une surprise pour qui lit déjà "pirates de Baratavia".

    Le dessin, par contre, mériterait plus de netteté.
    Le dessinateur sait positionner ses personnages, dessiner des décors, illustrer le mouvement, mais les visages sont un peu moyen.
    A une autre époque, ce dessinateur aurait continué à travailler comme assistant d'un dessinateur confirmé.

    La suite ne s'annonce pas joyeuse, fatalement.
    Un album à réserver aux personnes non dépressives !

Toutes les éditions de cet album