Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Le schpountz
©Bamboo Édition 2017 Scotto/Efix
Parution le 31/05/2017. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 30/05/2017 (Dernière modification le 11/06/2017 à 12:54) par Jean-Phi

Le schpountz

Une BD de et Efix chez Bamboo Édition (Grand Angle) - 2017
Stoffel, Éric (Scénario) Scotto, Serge (Scénario) Efix (Dessin) Efix (Couleurs) Pagnol, Marcel (Adapté de)

06/2017 (31 mai 2017) 85 pages 978-2-8189-4173-7 Grand format 305284

Irénée, brave garçon un peu naïf, rêve de faire du cinéma. La chance lui sourit enfin quand une équipe de cinéma fait des repérages dans la région. Il leur propose de leur faire découvrir le pays. Tout se déroule comme dans un rêve : les techniciens semblent l'avoir adopté. On lui propose même un contrat mirifique pour aller tourner un film à Paris. Ivre de joie et de vanité celui qui se voit déjà en haut de l'affiche n'est en réalité qu'un schpountz, c'est-à-dire le dindon d'une farce pas très fine. Pourtant il a plus de... Lire la suite

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 31/07/2017 à 13:38:15

    Irénée est un innocent, naïf et plein d’envie. Cette envie qui le tenaille est celle de pouvoir devenir acteur de cinéma. Aussi, le jour où une équipe de tournage débarque dans son village, son sang ne fait qu’un tour. Il va tout tenter pour pouvoir s’intégrer à cette équipe qui pour rigoler va lui offrir un contrat, des plus grotesque, pour le rôle du Schpountz.

    Irénée se voit déjà en haut de l’affiche. Malgré les différentes mises en garde de son oncle, qui l’a recueilli lui et son frère à la mort de leur père, Irénée partira à la capitale tenter sa chance. Il s’apercevra alors que l’on s’est moqué de lui, mais parviendra après mille péripéties à devenir un acteur. Non pas celui qu’il rêvait d’être, mais un grand acteur comique.

    Il reviendra alors dans son village dans une superbe automobile, un chauffeur et une épouse.

    Tout le monde connait l’histoire de ce brave Irénée et la méchanceté de ceux qui lui font une bien mauvaise blague qui néanmoins deviendra payante. Françoise qui a participé à cette mascarade le prendra en pitié puis en amour. Elle l’aidera à obtenir un vrai contrat juteux d’acteur comique et se mariera avec lui.

    L’histoire est belle et tendre comme cette tendresse de l’oncle, épicier honnête, qui est prêt à reprendre son neveu à l’épicerie persuadé qu’il ne réussira pas à s’imposer comme acteur. Il lui prépare d’ailleurs pour son retour un grand sermon tout en étant prêt à lui offrir à nouveau le gîte et le couvert et tout l’amour d’une famille humble, mais travailleuse.

    Le dessin est sympa et s’intègre bien dans les différents sentiments que dégage cette histoire teintée de moments burlesques et de moments de peine. J’ai moins apprécié les différentes grosseurs de police dans le texte qui étaient là certainement pour nous montrer les changements de ton des personnages et je trouve inutile et envahissant de voir dans une même bulle cinq ou six changements de taille.

    L’ensemble laisse une bonne impression. J’ai le sentiment que rien n'a été oublié de l’histoire telle que je la connaissais. J’apprécie vraiment que les auteurs se soient éloignés des personnages du film. Il est vrai que le visage de Fernandel dans le rôle du schpountz est toujours omniprésent dans l’esprit du lecteur, mais l’Irénée de cette BD est franchement bien trouvé et dessiné. Dans cette collection, on ne lésine vraiment pas sur le nombre de pages (ici 90) tout en conservant une qualité égale sur l’ensemble d’un même album. Bravo, merci et vive la suite des histoires à Marcel et de Marcel.

Toutes les éditions de cet album