Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Le roman des Goscinny - Naissance d'un gaulois
©Grasset 2019 Catel
Parution le 28/08/2019. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 27/06/2019 (Dernière modification le 27/11/2019 à 11:04) par Yog-volo

Le roman des Goscinny

Naissance d'un gaulois

Une BD de chez Grasset - 2019

08/2019 (28 aout 2019) 323 pages 978-2-246-86100-3 Autre format 369852

  • Currently 4.20/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (10 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 26/10/2019 à 11:09:56

    Avec Le roman des Goscinny, Catel nous livre un document sur la vie du plus célèbre des Goscinny, René. Il faut dire que Catel est plutôt douée en ce qui concerne les biographies. Elle avait déjà su me séduire avec Olympe de Gouges, Joséphine Baker ou Kiki de Montparnasse. C’est donc avec une certaine excitation que je me suis plongée dans cette lecture.
    Dès la préface, j’ai compris que Anne Goscinny, la fille de René allait jouer un rôle important dans l’écriture de ce document. Tout commence dans un café où Anne et Catel se rencontrent. Le récit s’ouvre sur des souvenirs, des photos et des impressions pour ensuite s’organiser de façon plus chronologique.
    J’ai donc découvert l’enfance de René Goscinny, ce jeune garçon d’origine polonaise qui a grandit en Argentine. Je l’ai ensuite vu grandir et affirmer son envie de faire rire les gens. J’ai admiré sa détermination à vouloir accomplir son but. J’ai été touchée par ses amitiés multiples et fidèles, par sa bonne humeur permanente et son humour.
    Catel nous livre un roman graphique à deux voix. D’un côté nous avons René Goscinny que l’auteure fait parler. Elle s’est d’ailleurs appuyée sur de nombreux interviews afin d’être le plus fidèle possible à l’esprit de René Goscinny. De l’autre, nous avons Anne, qui raconte son père, sa famille, son passé de façon très émouvante.
    Ce roman graphique est aussi une véritable histoire d’amitié. Au fil des pages, l’auteure met en avant les liens qui se tissent entre elle et Anne Goscinny pour aboutir à une collaboration.
    Comment parler de ce document sans parler de l’esthétique de celui-ci ? Le trait de Catel a toujours su me séduire. Les traits sont fins et harmonieux. L’utilisation du noir et blanc est maîtrisée. J’ai particulièrement apprécié le traitement de la couleur. La voix de Goscinny se livre dans des tons bleutés alors que celle de sa fille Anne se présente dans des tons orangés. Ce traitement des différentes voix est d’ailleurs mis en avant dès la couverture avec ces deux êtres qui se regardent avec tendresse. Le roman graphique met en avant également des documents originaux. Les premières caricatures de René Goscinny nous sont alors révélées. Les premières BD reprennent vie. C’est une vraie mine d’or.
    Enfin, je voudrais souligner l’émotion qui se dégage de ce roman graphique. Anne Goscinny parle de son père avec beaucoup d’admiration mais on sent poindre très souvent ce sentiment de regret, de manque. Je terminerai en citant la fin de la préface écrite par Anne Goscinny et qui à elle seule résume parfaitement ce livre : « Sous le pinceau élégant et juste de Catel, je l’ai vu bailler, jouer, sourire, dessiner, écrire, espérer. C’est bien sa voix, là. Et c’est son rire aussi.
    Qui a jamais eu la chance de voir ainsi naître son propre père ? »

    http://aufildesplumesblog.wordpress.com

Toutes les éditions de cet album