Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Le pouvoir des Innocents (Cycle II - Car l'enfer est ici) -1- 508 statues souriantes
©Futuropolis 2011 Brunschwig/Nouhaud
Parution le 25/08/2011. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten Version numérique : Acheter sur Izneo
Album créé dans la bedetheque le 03/07/2011 (Dernière modification le 09/07/2018 à 10:31) par nubuc

Le pouvoir des Innocents (Cycle II - Car l'enfer est ici)

1. 508 statues souriantes

Une BD de et David Nouhaud chez Futuropolis - 2011

08/2011 (25 aout 2011) 48 pages 978-2-7548-0356-4 Grand format 134093

Le Pouvoir des innocents se passait en 1997 et évoquait l’accession à la tête de la ville de New York, de Jessica Ruppert, grande humaniste. Car l'Enfer est ici prend place six mois après (et se terminera au 11 septembre 2001). Joshua Logan, accusé à tort d'avoir assassiné 508 personnes, s'apprête à se rendre à la police pour essayer de clamer son innocence, alors qu'on assiste à New York à la montée de forces d'opposition très actives et très dures contre la politique de Jessica Ruppert. Des opposants, qui vont prendre Joshua... Lire la suite

  • Currently 4.47/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (98 votes)

  • Le pouvoir des Innocents (Cycle II - Car l'enfer est ici) -1- 508 statues souriantes

    Tome 1
  • Le pouvoir des Innocents (Cycle II - Car l'enfer est ici) -2- 3 Témoignages

    Tome 2
  • Le pouvoir des Innocents (Cycle II - Car l'enfer est ici) -3- 4 millions de voix

    Tome 3
  • Le pouvoir des Innocents (Cycle II - Car l'enfer est ici) -4- 2 visions pour un pays

    Tome 4
  • Le pouvoir des Innocents (Cycle II - Car l'enfer est ici) -5- 11 septembre

    Tome 5

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 01/09/2020 à 16:32:44

    J’avais beaucoup aimé Le Pouvoir des innocents qui fut d’ailleurs une série que j’ai acquise au tout début pour constituer une collection de bande dessinée. Il faut dire que cette bd figurait dans les classements des meilleurs polars sur les sites consacrés au 9ème art. Bref, cela a été une de mes premières bd réellement adultes.

    Une question se pose : la nécessité d’une suite était ‘elle franchement indispensable ? De mémoire, la série d’origine n’appelait pas vraiment à une continuation surtout au vu de la fin assez explosive. J’ai l’impression que l’auteur répond à une demande typiquement commerciale commandé par un éditeur. Et puis, même si c’était le cas, qu’importe si le produit répond à toutes les exigences de qualité !

    Or, même des années après, on se replonge dans le bain de l’histoire de ce complot à visée politique. C’est bien écrit, bien agencé et ma foi, assez bien dessiné. Le talent est manifestement présent pour nous tenir en haleine. Je n’ai pas encore lu Les Enfants de Jessica qui marque le début d’une troisième période avant même que la seconde soit terminée. Là encore, quelque chose peut chiffonner et encore une fois, personnellement je n’ai rien contre une logique commerciale.

    De toute façon, on dira que les lecteurs étaient en attente de savoir ce qu’il advient de l’innocent accusé d’un crime qu’il n’a pas commis. Il aurait fallu sans doute le faire plus tôt pour croire en la sincérité d’une telle démarche. Je dois bien avouer que le pari est plutôt réussi. La couverture par contre n’est pas très attirante. Ce titre m’a d’ailleurs totalement échappé lors de sa sortie. Voilà une séance de rattrapage assez salutaire.

    Le 03/10/2019 à 11:46:53

    La parution des trois cycles du Pouvoir des Innocents a été assez compliquée à suivre avec dès ce tome et le passage chez Futuropolis, la sortie des albums des cycles II et III en croisé. J’ai fait le choix de continuer chronologiquement avec donc ce début de cycle II dessiné par un très bon David Nouhaud. L’histoire débute quelques mois après la fin dramatique du premier cycle qui a vu l’élection de l’idéaliste Jessica Rupert à la mairie de New-York et l’incendie de la villa du boxeur Providence qui a traumatisé une grande partie de la population. Joshua Logan, en fuite avec sa femme est l’ennemi public numéro 1… jusqu’à ce qu’il se rende à la police pour dénoncer la conspiration des 508. Alors que tout l’édifice qui a permis l’élection de Rupert menace de s’effondrer l’avocat qui accepte de le défendre va mettre le nez dans un engrenage très dangereux… Avec le déroulé toujours aussi complexe de Brunschwig, cette suite nous place dans les meilleures conditions possible pour prolonger une intrigue qui s’annonce plus politique que jamais: le changement de dessinateur marque un saut graphique très appréciable. Le péché originel installé par le premier cycle laisse présager des réflexions profondes sur les buts du pouvoirs et les moyens mis en oeuvre et leurs justifications. Ce tome est une mise en bouche qui donne très envie de continuer cette très particulière saga.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2019/10/02/bd-et-vrac-12/

    Le 26/11/2011 à 20:52:31

    Lire une suite au 'pouvoir des innocents', quelques années à prés, est un pur bonheur. On retrouve instantanèment l'ambiance de cette histoire politique, trés bien menée, et dans le cas de cette suite trés bien dessinée...
    Un grand moment, à ne pas manquer....

    Le 08/10/2011 à 12:12:09

    Après 9 ans d’attente, Luc Brunschwig et Laurent Hirn nous livrent, en l’espace de 3 mois, deux suites au "Pouvoir des Innocents".
    "L’Enfer est ici" poursuit l’histoire 6 mois après le drame qui couta la vie à 508 personnes ! Mais avec Luc Brunschwig, les évidences ne sont pas de mise et derrière la quête de vérité de Joshua Logan, le lecteur se trouve confronté aux interrogations de Jessica de Ruppert et aux agissements de la mafia locale pour dissimuler certains évènements.
    A travers l’arrestation de Joshua Logan et ses multiples rebondissements, Luc Brunschwig aborde – par petites touches successives - le fonctionnement de notre société. Il nous amène – à travers l’humanité de ses héros - à nous interroger sur les travers de nos comportements. La manipulation, l’honnêteté en politique, les lobbyings et ses dérives, l’extrémisme politique et sa récupération…. Autant de thèmes qui trouvent dans notre actualité quotidienne des échos pour le moins troublants. Il n’y a pas de prosélytisme chez Luc Brunschwig mais plutôt le souci de nous faire réfléchir à des thématiques qui semblent lui tenir à cœur ! Et ceci est fait en toute simplicité, sans effet de style mais avec les images justes et les cadrages adaptés. Sur ce dernier point, l’apport de Laurent Hirn est primordiale à l’album dans la mesure où son travail de mise en scène s’apparente étrangement à ce qu’il est possible de voir en salle ou à la TV : c’est propre, net, efficace et captivant !
    Un bémol dans ce concert de louanges : le dessin pourtant plein de qualité de David Nouhaud qui se fond encore trop dans le graphisme des "Enfants de Jessica" … après l’avoir assimilé, il faut qu’il puisse s’en affranchir définitivement.
    Quoiqu’il en soit un nouvel album puissant riche et équilibré… un bien bel album en fait !

    Le 01/10/2011 à 12:41:51

    Le scenario n'a rien envier à une superproduction americaine qui serait un blockbuster plutot tres réussi ce qui n'est pas toujours le cas. Le theme est interessant, le decoupage scenaristique dans l'air du temps, mais je reste un peu sur ma faim en me disant qu'il faut soit lire toute la serie en cours de création, je sais, mais surtout j'espere des surprises autres que de tres bons rebondissement, j'attends une vision encore plus carrée et neuve d'un systeme politique corrompu et connu de tous. Seuls les prochains albums permettront de le savoir.

    Le 29/09/2011 à 23:53:07

    La découverte de ce premier tome m'a procuré un superbe moment de lecture.

    L'histoire commence très rapidement avec un Logan, que j'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir, en cavale mais qui fatigué (de même que sa femme) et désireux de prouver son innocence, va se mettre en danger en se livrant à la police. On est donc vite dans le vif du sujet.
    Luc Brunschwig va, à sa manière habituelle, construire la suite de l'histoire en nous faisant suivre et découvrir différents protagonistes, toujours en prenant le temps de nous les dévoiler un peu humainement. Cette humanité se juxtapose à la brutalité des évènements engendrés par l'arrestation de Logan. On commence à découvrir les rouages de la justice pour vite comprendre que cette "justice" risque d'en avoir juste le nom devant le pouvoir des médias, la manipulation des foules et les manoeuvres politiques. S'ajoute à ce contexte la montée de mouvements extrémistes de tous bords, pour former un cocktail de haine, de peur et de tensions qui risque d'exploser à tout moment.

    Le dessin de David Nouhaud accompagne idéalement cette histoire, sans esbroufe, avec une belle capacité à rendre les ambiances et faire ressortir les émotions des personnages, bien aidé par des couleurs douces et discrètes.

    Quel superbe travail!

Afficher encore 2 avis

Toutes les éditions de cet album

  • Le pouvoir des Innocents (Cycle II - Car l'enfer est ici) -1- 508 statues souriantes ©Futuropolis 2011 Brunschwig/Nouhaud

    1 . 508 statues souriantes

    • 134093
    • Brunschwig, Luc
    • Nouhaud, David
    • Nouhaud, David
    • Hirn, Laurent
    • 08/2011 (Parution le 25/08/2011)
    • 07/2011
    • non coté
    • Futuropolis
    • 2
    • Grand format
    • 978-2-7548-0356-4
    • 48
    • 03/07/2011 (modifié le 09/07/2018 10:31)
  • Le pouvoir des Innocents (Cycle II - Car l'enfer est ici) -1a14- 508 statues souriantes ©Futuropolis 2014 Brunschwig/Nouhaud

    1a14 . 508 statues souriantes

    • 213577
    • Brunschwig, Luc
    • Nouhaud, David
    • Nouhaud, David
    • Hirn, Laurent
    • 04/2014 (Parution le 03/04/2014)
    • non coté
    • Futuropolis
    • 2
    • Grand format
    • 978-2-7548-1087-6
    • 48
    • 05/04/2014 (modifié le 09/07/2018 10:32)

    Info édition : Réédition avec nouvelle couverture.