Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Le patient - Le Patient
©Glénat 2019 Le Boucher
Parution le 10/04/2019. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 22/03/2019 (Dernière modification le 27/04/2019 à 08:42) par nubuc

Le patient

Une BD de chez Glénat (1000 Feuilles) - 2019

04/2019 (10 avril 2019) 290 pages 978-2-344-02807-0 Autre format 362631

À quoi bon se souvenir qu’on a vécu l’enfer ? La police arrête une jeune fille errant dans la rue, couverte de sang, un couteau à la main. En se rendant chez elle, les agents découvrent avec effroi une scène de massacre : toute sa famille a été assassinée... 6 ans plus tard, Pierre Grimaud, l’unique survivant du « massacre de la rue des Corneilles », se réveille d’un profond coma. L’adolescent de 15 ans qu’il était au moment des faits est aujourd’hui un jeune homme de 21 ans. Désorienté, encore paralysé et souffrant... Lire la suite

  • Currently 3.90/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.9/5 (59 votes)

La Preview

25/03/2019 | 32 planches

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 27/02/2020 à 20:47:28

    C’est bien, certes.
    C’est dessiné avec précision et économie, juste ce qu’il faut voir.
    L’histoire est mystérieuse dans un premier temps, construite tranquillement.
    Puis il y a un basculement qui fonctionne bien.
    L’ensemble tient bien.
    Mais il y a une sorte de fin en queue de poisson, des interrogations sur l’hypnose qui ne prennent pas totalement de sens.
    Ça monte tranquillement, ça devient assez angoissant, étouffant, mais ça ne termine pas en apothéose comme on le souhaiterait (ou comme « Ces jours qui disparaissent » qui m’avait totalement happé).

    Le 27/11/2019 à 12:37:18

    Après être resté extérieur lors de ma lecture des Jours qui disparaissent j'ai à nouveau tenté un pavé de Timothée Le Boucher... pour le même résultat. Je reconnais objectivement la qualité de son travail, l'effort de narration lente, le travail sur cette très grosse pagination et une certaine maîtrise de la tension. Mais cette froideur générale, ce nihilisme glauque dans les relations humaines ne m'intéressent pas. par moments on est accroché par le suspens qui semble pourtant soit ne pas intéresser l'auteur soit qu'il n'est pas capable de tenir, le brisant au moment où il monte, jusqu'à ne pas trop savoir comment clôturer son histoire. Ce sont les relations humaines qui l'intéressent et les failles psychologiques, mais alors pourquoi adopter la forme du thriller et non de la chronique sociale? En outre il y a un côté malsain dans son univers qui me mets mal à l'aise, un peu comme chez Vivès mais avec la fibre artistique en moins. Bref, c'est plutôt un bon album mais qui n'est pas pour moi. Ce n'est pas non plus le chef d'oeuvre annoncé. Trop particulier pour cela.

    Le 22/09/2019 à 14:04:12

    Pierre Grimaud est le seul survivant du massacre des Corneilles. Il se réveille après 6 ans de coma et réapprend doucement à vivre grâce à Anna Kieffer, une psychologue.

    Comme à son habitude, Timothée Le Boucher a concocté un scénario redoutable. Sans que je m'en doute une seule seconde, je me suis laissée prendre dans ses filets. Victime consentante, j'ai quand même été légèrement bousculée par cette spirale infernale qu'est Le Patient. Le suspens et l'angoisse vont crescendo tout au long de la lecture. La structure et la construction de ce roman graphique sont donc impeccables.

    Mais Timothée Le Boucher ne s'arrête pas là. Ses personnages sont complexes et bien pensés. Mystérieux et insaisissables, ces derniers hantent presque le récit. J'ai très vite compris qu'avec cette auteur, il fallait se méfier des apparences mais il a encore réussi à me surprendre. Ce que j'ai apprécié également, c'est la cohérence entre tous les protagonistes. Pas de figuration, tout le monde a son rôle à jouer et son importance dans l'histoire. C'est d'ailleurs, cette précision diabolique qui me séduit chez l'auteur. Il pense à tout, rien n'est inutile. 

    L'esthétique quant à elle est fidèle à celle de Timothée Le Boucher. Son style est reconnaissable dès la couverture. Les traits sont fins et nets. Les physiques sont anguleux avec énormément de gros plan sur les regards des personnages. Les couleurs sont franches. J'aime à retrouver ce style spécifique et à me laisser embarquer.

    http://aufildesplumesblog.wordpress.com

    Le 12/08/2019 à 12:40:20

    Cet album est évidemment une déception après le très bon 'ces jours qui disparaissent" et après lecture d'un pitch plutôt alléchant.

    Cette brique de 290 pages pouvait s'annoncer palpitante. Mais pour un bon thriller psychologique, il faut 2 ingrédients importants: du suspense et des personnages bien campés. Or on n'a ni l'un ni l'autre. Très peu de suspense au fil des pages, l'ensemble est plutôt lent même s'il y a une légère montée en tension. Ensuite, les personnages sont plutôt décevants. Si le personnage central est bien construit, les personnages gravitants autour sont peu crédibles. La psychologue, l'inspecteur de police, les infirmières sont assez transparents, certains n'apportent quasi rien à la tension dramatique.

    Le 26/06/2019 à 18:06:44

    Avec son trait fin, léger et aérien, le tout appuyé de couleurs principalement claires et pastels, Timothé Le Boucher arrive aisément à nous embarquer dans cette histoire. Mais ne vous faites pas si facilement attendrir, car le scénario qui traite à la fois de la quête identitaire, de la mémoire, du temps et des rapports humains est bien plus sombre qu'il n'y parait.
    C'est une histoire envoutante que l'on découvre ou fil des quelques 300 pages. Se déroulant en huit clos dans l'enceinte d'un hôpital, et agrémenté de Flashback lors de séance de psy, l'intrigue est rondement menée et ne possède aucun temps mort. Tout est judicieusement et intelligemment imbriqué, le tout ponctué de multiples rebondissements et révélations qui dans l'ensemble nous donne un très bon récit. Seul point négatif sur le dénouement final assez moyen que l'on aurait peut-être aimé un peu plus surprenant.

    Le 14/04/2019 à 13:24:48

    J'avais beaucoup aimé "Ces jours qui disparaissent" et j'attendais donc avec impatience ce nouvel opus de Timothé Le Boucher.
    Point de déception à l'arrivée...
    On retrouve les mêmes qualités déjà appréciées auparavant : un trait aérien, léger, tout en finesse et qui sait se faire sombre pour les besoins de l'histoire.
    L'écriture est de très belle facture tant au niveau du fond que de la forme. L'intrigue est de qualité et ménage son lot de rebondissements et de surprises.
    Mais c'est l'ambiance générale qui fascine le plus. Une ambiance distillée avec parcimonie et parfaitement rendue graphiquement. Les couleurs sont particulièrement bien choisies et participent à la construction du puzzle angoissant de ce quasi huis-clos.
    Ce "Patient" est pour moi une très belle réussite qui confirme l'immense talent de son jeune auteur.

    Le 12/04/2019 à 10:09:22

    Déjà j'avais moyennement aimé le 1e album, mais au moins il était bien rythmé, sauf avec une fin trop tirée en longueur à mon goût... Ici, on a droit à 280 et qques pages (autant que Maus l'intégrale!) de déambulation dans un hôpital avec des couloirs et des chambres invraisemblablement grandes et des scènes tirées trop longues. La dernière fois que j'avais lu une BD qui respirait autant l'espace c'était dans "l'Aimant", mais là ça donnait du style à la BD, et l'ambiance était géniale... Ici, je trouve qu'en supprimant 25% des cases, on a une meilleure histoire. Aussi, j'accroche pas aux persos, à ce style manga futuriste (alors que j'aime les mangas...). Je trouve qu'il y a des séquences mystérieuses et ambigües qui au final n'aboutissent à rien. Apparemment c'est censé être un thriller, mais j'ai dû oublié de sursauter qques fois... Pour moi un thriller c'est du Tetsuya Tsutsui, "Outcast", ... Et si vous voulez une histoire touchante dans un hôpital, lisez Tokyo Kaido! Donc au final déçu de la BD, surtout que Glénat nous rappelle que la 1e BD était un best-seller. Bref on nous la vend comme de l'or.

    Le 10/04/2019 à 09:00:45

    Présenté comme encore meilleur "Ces jours qui disparaissent", cette BD possède un traitement beaucoup plus classique, bien moins surprenant, et je me suis au final plutôt ennuyé.

Afficher encore 4 avis

Toutes les éditions de cet album