Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Couverture de Paroles de la guerre d'Algérie 1954-1962
©Soleil Productions 2012 Guéno/Boudjellal
Parution le 21/11/2012. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDfugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten Version numérique : Acheter sur Izneo
Album créé dans la bedetheque le 23/11/2012 (Dernière modification le 03/06/2020 à 05:40) par choregraphe

Paroles de la guerre d'Algérie 1954-1962

Une BD de et Farid Boudjellal chez Soleil Productions - 2012

11/2012 (21 novembre 2012) 93 pages 9782302024373 Format normal 176712

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 21/11/2020 à 16:05:15

    Paroles de la guerre d’Algérie nous montre les différentes facettes de ce conflit qui a longtemps suscité une certaine gêne. Il y a des choses un peu honteuses dont il ne faut pas parler. Bien entendu, je ne suis pas de cet avis car il faut au contraire regarder l’histoire en face afin d’en tirer des conséquences. Il ne s’agit pas forcément de faire preuve de repentance ou de pardon car les exactions commises l’ont été des deux côtés. Par contre, la faute principale revient bien à un pays qui n’était pas prêt de lâcher sa colonie de peuplement après 132 années de présence. Le dialogue aurait pu sauver des milliers de vies. Quel énorme gâchis !

    L’accent sera mis sur la torture pratiquée par l’armée française. On a utilisé les mêmes méthodes ignobles que la Gestapo quelques années plus tôt comme si on n’avait pas su tirer les conséquences de la Seconde Guerre Mondiale. Toute guerre est horrible par principe. Il faut tout faire pour les éviter et trouver des solutions pacifiques qui satisfassent les parties en présence. Il était normal que l’Algérie voulait accéder à son indépendance en suivie la voie de la décolonisation. Un peuple n’a pas le droit d’en asservir un autre sous diverses prétextes fallacieux.

    Cette bd va nous délivrer différents témoignages qui me sont apparus comme très intéressants car assez hétéroclites. Il s’agira du général qui a dénoncé la torture et qui sera limogé par la suite. Il y aura la jeune algérienne qui subira la torture dans ses méthodes les plus abjects. Le sol métropolitain connaîtra également ses actes de violence en relation avec la guerre d’Algérie comme cette histoire d’arrestation d’un étudiant d’origine algérienne qui a lieu à Strasbourg et dont j’ignorais l’existence. Il sera également évoqué le sort des harkis dont les familles se sont longtemps battues pour notre pays de génération en génération. Bref, il y aura toute une complexité de situations mais qui est illustré de manière très pragmatique dans le but de nous sensibiliser.

    Cet ouvrage a pour but de nous montrer les réalités d’une guerre que la France a qualifiée d’évènement avant une reconnaissance officielle en 1999. Si la France a reconnu la guerre, seuls ont été également reconnus officiellement des actes individuels commis par les militaires sans pour autant les condamner. Le caractère organisé, systématique, massif et scientifique de la répression des Algériens suspectés d'appartenance ou de sympathie vis-à vis du FLN (tortures, exécutions sommaires, massacres, etc.) par les militaires au nom de l'État français n'a, lui, jamais été reconnu, tout comme celui de l'abandon d'un certain nombre de harkis par la France, lors des derniers jours de la guerre. On comprend que les relations entre les deux pays demeurent difficiles malgré une apparente réconciliation. Il serait peut-être temps de faire un effort significatif.

    En tout cas, ce one-shot très bien documenté pose les bonnes questions et entraînent une réflexion sur notre passé ce qui est nécessaire pour bien aborder l’avenir. Comprendre, ce n’est ni excuser, ni condamner, ni militer. Voilà donc en résumé une excellente analyse pragmatique à partir des témoignages recueillis par les auteurs.

Toutes les éditions de cet album