Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Optic Squad -1- Mission Seattle
©Rue de Sèvres 2019 Runberg/Bervas
Parution le 09/10/2019. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 25/09/2019 (Dernière modification le 02/07/2020 à 17:35) par Jean-Phi

Optic Squad

1. Mission Seattle

Une BD de et Stéphane Bervas chez Rue de Sèvres - 2019

10/2019 (09 octobre 2019) 62 pages 978-2-369-81921-9 Grand format 374947

Katryn Horst, 22 ans intègre les Optic Squad, unité d'élite supervisée par l'ONU et destinée à la lutte contre le crime organisé international. Accompagnée par l'agent Valdo Reyes, leur première mission sera d'infiltrer et démanteler un impitoyable réseau de trafic humain, dont les ramifications remontent aux plus hautes sphères d'une société ultra-corrompue. Dans leur combat, ils disposent de plusieurs armes : des nano-caméras greffées dans leur cornée, permettant de filmer tout ce qu'ils voient, mais également d'opérateurs... Lire la suite

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 19/09/2020 à 17:36:53

    Runberg est partout actuellement. C'est le second titre que je lis de lui en moins d'un mois et qui constitue une nouveauté pas trop ancienne (après Les Dominants). On a encore droit à de la science-fiction et plus précisément dans le genre anticipation.

    Le scénario d'Optic Squad est assez bien calibré avec une force spéciale rattachée auprès de l'ONU qui est au-dessus des organisations policières des différents États qui sont plutôt corrompus. Cette unité d'élite est destinée à la lutte contre le crime organisé international.

    Leurs armes sont constituées de nano-cameras greffées dans la cornée des agents, permettant de filmer tout ce qu'ils voient. On peut leur provoquer une crise cardiaque s'ils sont vraiment en difficulté, ce qui est assez pratique pour ne pas qu'ils parlent. En même temps, c'est assez pratique car on peut leur injecter à distance des stimulants ou bien des calmants.

    A noter que leur première mission sera d'infiltrer et de démanteler un réseau de prostitution masculine dont les ramifications remontent aux plus hautes sphères d'une société ultra-corrompue. La planète a bien changé en cette année 2098...

    Cela ressemble à du Carmen Mac Callum avec un graphisme ultra sophistiqué. Cela garde tout de même son propre style avec une consonance assez sombre. Rien à redire sur l'efficacité des scènes.

    Le travail a bien été réalisé en misant tout sur l'action et les gadgets technologiques. Pour autant, ma préférence ira au précédent titre cité.

    Le 30/07/2020 à 23:32:26

    Excellente SF ! Allez lire sans hésiter ! Vivement le tome 2. Vu ce premier opus, impossible que la suite ne soit pas à la hauteur.

    Le 09/05/2020 à 15:59:18

    Je trouve le scenario excellent , et le dessin très dynamique. Cela pourrait devenir immédiatement un "story board" pour mise en scene d'un film. Suspense prenant , et nous attendons le 2 volet avec impatience !! Effectivement, beaucoup de couleur bleu, mais beaucoup d'actions se font la nuit ... A suivre !!

    Le 03/05/2020 à 22:19:57

    Merci à toute l'équipe de BDFugue pour le Journal des Confinés #19.

    A l'instant, j'hésitais à mettre 5 étoiles à cette BD que je trouve particulièrement réussie et qui m'a plongé dans une aventure tout simplement géniale avec des réseaux très puissants de méchants et de gentils, de bons appuis tactiques, une idée d'ensemble très originale, un service secret, un œil bionique, de l'adrénaline intégrée, des psychotropes modernes, le proxénétisme de jeunes-hommes, des infiltrations croisées, des moments haletants, un suspens continu, aucun souffle pendant la lecture, pas d'incohérences dans les dialogues, un déroulé parfait, des rétrospectives bien insérées, de nombreux éléments de fiction très bien imaginés, je n'hésite pas à dire que cette BD est un peu plus qu'excellente. Une aventure de science fiction où tout n'est pas exagéré, où tout est du domaine du possible, un ensemble très cohérent, une très bonne BD.

    Bien que le nombre de planches est très honorable et que l'histoire est correctement bouclée avec une invitation au tome 2, et ce, contrairement à beaucoup d'autres nouveautés, il y a un problème manifeste de couleurs. Le bleu est trop omniprésent et gâche un peu l'ensemble, il y en a vraiment trop et c'est dommage. Que la scène de nuit soit bleue, c'était logique et réussi et il y a malgré tout, des planches colorées de manière superbe sur les tons des jaunes mais là aussi parfois trop de jaune. Le dessin est certes très bon mais il reste parfois un peu trop imprécis à mon goût, des petites zones brouillonnées à quelques endroits, mais je vois bien que beaucoup de cases ont été excellemment travaillées et richement remplies. Je tiens à remercier les auteurs de la présence des thons jaunes, identifiés grâce aux deux nageoires, dorsale et ventrale, fines et courbes, vers l'arrière, animaux extraordinaires et imposants par leur taille et leur poids, géants des mers, qui ont été présents comme par hasard dans ma lecture alors que cette semaine pour la première fois je découvrais cette variété de thon.

    Je critique encore un peu les prénoms utilisés : Egon, Kathryn, Horst, Annette, Moritz, Valdo, Tania, Mark, Duro, Monica et Konrad qui sont d'assonance trop germanique, ça m'a un peu gêné au début, les autres prénoms étaient mieux choisis.

    Autre petit problème le produit inflammable du début, on peut dire qu'il doit exister des hydrocarbures qui n'ont pas d'odeurs et des produits non inflammables qui ont l'odeur d'hydrocarbures ? Que quelqu'un m'enlève ce doute.

    J'ai eu cette BD en main. Je ne l'ai pas achetée. Pourquoi, j'en sais rien, entre choix d'opportunité, entre esprit et finance, ou d'autres choix, déception sur le '"produit en main", absence d'intérêt premier, peut-être que je me l'achèterai, il faut que je la revoie.

    C'est une excellente BD à acheter sans l'ombre d'une hésitation.

    Le 11/02/2020 à 14:21:05

    J'aime bien ce type de BD et Sylvain Runberg mais la j'ai pas accroché : les dessins , les couleurs trop ternes pas assez précis nuisent à l'action , quand au scenario on croirait du " Rambo " , le super héros capable de tout sans problème sans savoir un peu de l'historique des personnages , sur la fin ( dernière page ) on nous évoque quelque chose , je m'attendais à mieux

Afficher encore 1 avis

Toutes les éditions de cet album