Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Lune d'argent sur Providence -1- Les enfants de l'abîme
©Vents d'Ouest 2005 Hérenguel
Parution en 09/2005. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 21/09/2005 (Dernière modification le 16/06/2013 à 22:13) par choregraphe

Lune d'argent sur Providence

1. Les enfants de l'abîme

Une BD de chez Vents d'Ouest (Aventures) - 2005

09/2005 64 pages 2-7493-0009-6 Grand format 50332

...s'il n'y avait pas une légère ombre au tableau, une fâcheuse tendance des habitants à passer à trépas aussi rapidement que violemment ! Voilà un paquet de problèmes en vue pour le shérif James Redwall. Car chacun rumine la même question : qui est responsable

  • Currently 4.44/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (279 votes)

  • Lune d'argent sur Providence -1- Les enfants de l'abîme

    Tome 1
  • Lune d'argent sur Providence -2- Dieu par la racine

    Tome 2

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 28/08/2012 à 12:31:22

    Western en 2 tomes mêlant fantastique et référence historique.
    Etats-Unis XIXème siècle, à la suite d'un meurtre pas ordinaire une jeune femme débarque dans un petit village. Les meurtres et les évènements s'accélèrent.
    Un bon scénario avec des personnages attachants et de très bons dessins.
    à lire absolument.

    Le 01/07/2012 à 17:00:01

    Ça démarre vraiment bien. Les dessins sont très beaux, l'ambiance western (alors qu'on est dans l'est) très bien rendue. Les personnages sont empathiques, il y a de l'humour... Dommage que cela se gâte avec l'arrivée du fantastique auquel je n'adhère vraiment pas. Et je décroche.
    J'essaierai tout de même de lire le deuxième pour voir comment il s'en sort et pour les dessins.

    Le 06/06/2010 à 12:15:56

    Hum hum, désolé mais je ne partage pas du tout l'enthousiasme des avis précédents. Si du côté des dessins, on peut dire que c'est un album plutôt réussi (encore que la tête des personnages n'est pas terrible!), en revanche on ne peut pas en dire autant de l'histoire. J'ai déjà dit dans d'autres avis combien je n'appréciais pas la fusion des genres. Et ici non-plus je n'aime pas plus ce "western" fantastique. On devrait plutôt parler d'eastern, vu que ça se passe en Nouvelle-Angleterre.
    Pour moi, mélanger les genres ne sert qu'à multiplier la production de navets à l'infini. Je ne développe pas plus, je n'ai pas envie de perdre du temps sur un bouquin qui n'en vaut pas la peine

    Le 12/03/2010 à 22:24:17

    "Le feu brulait paisiblement dans l’âtre. Les flammes nimbaient la pièce de leur aura rougeoyante. Les murs de bois craquaient par intermittence semblant vouloir rappeler le poids de leur déjà longue existence. Par les volets disjoints, j’apercevais le pâle reflet de la lune tandis que dans le lointain un animal hurlait sans qu’il fût possible de déterminer l’espèce à laquelle il appartenait.
    Assis, dans ma main droite un verre de cognac, dans la gauche un révolver chargé, et, sur mes genoux, le manuscrit tant vanté m’attendait. Je portais le verre à mes lèvres. Légèrement froide, la liqueur glissa avec saveur dans ma bouche sèche. Je reposais la coupe, remontais mes lunettes et entamait ma lecture.
    Les minutes passaient et malgré le feu je sentais peu à peu mon sang perdre de sa douce chaleur. Un frisson naissant faisait se dresser les cheveux à la base de ma nuque. Drogué, je continuais de feuilleter l’ouvrage, insensible à ce qui m’entourait. Le livre semblait irradier. Je peinais de plus en plus à interrompre ma lecture. Les battements de mon cœur s’accéléraient et quelques tremblements frappèrent mon bras devenu moins sur.
    Une marche craqua à l’extérieur de la maison, j’attribuais aussitôt cette courte distraction sonore à l’œuvre de l’âge. Je levais vaguement les yeux, et, apercevant le lourd loquet engagé sur la porte, je me replongeais dans ma lecture. Quelle erreur ne fis je pas, car je ne le sentis pas arriver…"

    « D’humeur romanesque je suis », aurait dit Yoda dans son infinie sagesse.
    Après avoir entendu dire, partout et nulle part à la fois, du bien de ces deux albums du sieur Herenguel. Après avoir parcouru ce beau topic, Ô certes plus dans sa largeur que dans ses grandes longueurs, 80 pages c’est une tâche pour Hercules pas pour moi, modeste lecteur que je suis. Après avoir plusieurs fois raté la bonne occasion, celle qui n’attend que vous pour se jeter dans vos bras et de ses petits yeux de phoque meurtri vous implorer du regard. Je me suis donc enfin lancé dans la lecture de ce diptyque.

    126 planches, autant de petits bonheurs à la suite. Heureux et déçu à la fois je suis. Heureux d’avoir pu parcourir ces deux bijoux, déçu d’en voir aussi vite la fin. Mais ne boudons pas là notre plaisir. Je remercie déjà le ciel, oui, n’ayons pas peur des mots, d’avoir fait de monsieur Herenguel son apôtre en cette tache.
    Par quoi commencer ? Peut être par les graphismes tout simplement. Aussi importants dans une bande dessinée que la sauce blanche dans un Kebab, ils sont ici justes et ciselés. Lecteur de Krân, je connaissais la patte graphique caractéristique du dessinateur et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir ici un graphisme léché et vivant, plus réaliste et plus travaillé, séant à merveille au récit. Les visages, les corps, les habits, les décors, tout est réussi avec justesse. Je n’ai été choqué à aucun moment par le parti pris graphique. Il est ici le complément essentiel d’une intrigue au diapason.

    Les personnages, qu’ils soient principaux, seconds couteaux ou justes sacrifiables sur l’autel de l’intrigue, présentent une galerie de caractères variés, attachants ou au contraire que l’on se plait à haïr. De l’héroïne moins innocente qu’on le pense au shérif à gros sabots en passant par le général Custer réincarné, c’est une ribambelle de personnalités complémentaires ou antagonistes qui s’exposent à notre jugement de lecteur. Quel plaisir que de pouvoir souhaiter avec malice la mort d’untel ou la survie d’un autre. Ce ne sont pour la plupart pas de simples PNJ tirés avec des dés comme dans un jeu de rôle lambda, non, ce sont des personnalités travaillées et affirmées, on en vient même à regretter que l’auteur soit ainsi contraint de faire aussi court et de ne pas pouvoir nous régaler d’autres ectoplasmes qui tiennent plus de la cour des miracles que d’une bande de croyants modèles.

    J’ai donc passé un agréable moment en votre compagnie invisible monsieur Herenguel. Votre spectre bienfaisant était avec moi à chaque page tournée. J’ai apprécié la qualité des deux albums, la beauté du coffret les contenant et j’ai dévoré avec plaisir les appendices situés à la fin de premier tome. J’avais bien perçu la filiation inavouée dans une moindre mesure avec les « Mystères de l’Ouest » et j’ai été ravi de découvrir plus de détails sur le religieux et sa part de fantastique qui ne sont pas étrangers à l’ambiance de ces deux opus.

    J’ai particulièrement aimé la dichotomie présente tout au long de ces pages entre le bien et le mal, l’enfer et le paradis, la Force et le côté obscur, dichotomie qui se ressent dans les graphismes, le mal rodant au détour des pages, imprimant à l’envie sa marque sombre sur l’intrigue.

    Il me faut maintenant conclure. Certains réclament une suite, d’autres l’honnissent. Je serais plus modéré. Je trouverais dommage de tourner la page définitivement sur tout ce temps passé à affuter votre trait, à créer un univers propre, mais d’un autre côté, vous venez de poser vous même la barre très haut. Reposez vous sur vos lauriers quelques mois monsieur Herenguel, puis revenez nous plus en forme que jamais avec un nouveau projet ou une suite à celui-ci. Que ce soit dans six mois, un an, dix ans ou dans une autre vie où je serais poisson-chat, je reste à l’affut de vos futures parutions.

    Le 12/06/2009 à 11:01:13

    64 pages à lire en une fois: très facile.

    Le dessin n'est pas ce que je préfère en commençant ma lecture, mais au fil des pages, le rendu est magnifique, il colle parfaitement à l'histoire. On remarque beaucoup de détail dans le coup de crayon.

    L'histoire est très prenante, et tout ce qu'on a envie, c'est d'arriver à la fin pour savoir la fin qu'on aura qu'au tome 2 finalement ;-)
    Bonne présentation des personnages, excellentes intrigue qui se métamorphose en "surnaturel" au fil des pages.

    Un bon western fantastique (mais pas trop^^) à lire absolument.

    Le 29/12/2007 à 19:52:52

    Western fantastique très original, dessins et couleurs en parfait accord avec l'atmosphère créé par le scénario, qui se veut intriguant et (c'est paradoxal) jovial. Les créatures sont très réussient avec un aspect à la fois effrayant et par moment marrant (voir la démarche du grand dadet de cerf p 47). Les personnages et les dialogues sont savoureux (avec notamment un shérif comme on en voit peu (soupe au lait tendance grand couillon), on retrouve l'humour propre à HERENGUEL qui personnellement me plaît beaucoup. Vivement la suite

    Le 18/04/2007 à 16:56:52

    La surprise - je n'attendais pas un album d'une telle finesse de la part de l'auteur de kran le barbare. On sent qu'éric herenguel a vraiment pris son temps pour peaufiner chaque planche, chaque détail de l'album. L'histoire et le suspense sont prenants (le mélange de western et de fantastique fait sensation) et les personnages attachants et intriguants. C'est LE chef d'oeuvre de cet auteur, en tout cas une véritable déclaration d'amour au genre. A confirmer avec la suite...

    Le 06/01/2007 à 01:39:19

    Très très bon tout ça !
    Le dessin et la mise en couleur sont des réussites incontestables. L'histoire bien que classique est intriguante. J'espère juste que la mention aux templiers se justifiera par la suite parce que sinon c'est un cheveux dans le potage.

    Le 20/08/2006 à 15:41:11

    Quelle bonne surprise, ce western est magique dans tous les sens du terme. les dessins, les couleurs les personnages, l'histore tout est subtil et suggéré ... Et puis 66 pages de lecture palpitante, cela ne se refuse pas, vivement la suite !

    Le 17/12/2005 à 08:48:40

    Contrairement a beaucoup, je reste un peu sur ma faim avec cette soit disante merveille de Bd. Après un très bon début d'histoire, qui le laissait présager un chef d'oeuvre, le scénario révèle beaucoup trop de similitudes avec l'univers de H.P. LOVECRAFT pour être très original à mon goût. Pour tout ceux qui sont familiers de l'écrivain de... Providence, ils trouveront même que c'est un manque de classe de ne pas avoir trop évoqué Le maître dans le making of de fin d'album. Au lieu de ça, on a le droit a une évocation du genre "western fantastique", qui n'est pas vraiment la source première d'inspiration de l'auteur mais un simple décorum pour détourner l'attention d'une transposition parfaite des éléments qui ont fait le succès de Lovecraft. Reste que cette Bd se lit avec ENORMEMENT de plaisir. Les dessins sont magnifiques, les personnages bien en place (bien que parfois un peu trop manichéens) et les notes d'humour passe très bien.

    Le 13/12/2005 à 07:29:12

    En général je n'aime pas tellement le western en bd mais là vraiment c'est très réussi , rien que la couverture est magnifique. Les couleurs choisies ( superbes ) par Herenguel donnent une atmosphére sereine qui va être rapidement balayée par les évenements terribles qui vont terrorisé la petite ville de Providence.
    Le cocktail western + surnaturel fonctionne très bien. Chapeau ( de cowboy ) bas pour Monsieur Rico. Vivement la suite!

    Le 01/12/2005 à 01:05:45

    On retrouve dans cet album d'aventure à saveur surnaturelle le talentueux Éric Herenguel qui a pris une pause dans la réalisation de sa série Krän afin de nous offrir pas moins qu'une oeuvre inspirée, savamment construite, habilement dessinée et finement mise en couleurs.

    Tel qu'il est décrit dans le synopsis provenant du site web de Vents d'Ouest, l'histoire se déroule dans le petit village de Providence où les habitants ont adopté, depuis quelques jours, une facheuse tendance funèbre. Arrivent une paire de personnages hauts en couleurs, dont la resplendissante Cathy Gattine, ainsi que Dixon, l'impétueux frère du prêcheur protestant du village. Alors que le shérif tente tant bien que mal d'élucider un premier meurtre d'une violence marquée, d'autres événements inéluctables ne cessent de terrasser les habitants du village...

    Ce premier tome d'une série, qui - on ne peut que le souhaiter - ne tardera pas trop à se poursuivre, offre une lecture captivante et envoutante sur un canevas artistique d'une réussite exemplaire. Une oeuvre exceptionnelle à lire absolument!

    Le 27/10/2005 à 15:24:48

    Cette BD est un symbole:
    a l'heure ou une grosse grosse daube se vend à 8 millions d'exemplaire avec des E.T en collant volant au dessus d'un célébre village gaulois..(ah c'est horrible..), le monde de la bd prouve que le client/lecteur n'est pas qu'un tirroir caisse...
    En effet cet album est avant tout un bel objet, que recherche tous les amateurs de bd: belle couv, quantité et qualité, des bonus, qualité de papier etc.... et surtout plus de 60 pages..sans remplissage qui plus est.
    Concernant l'album lui même:
    les dessins sont excellents (une petite amélioration niveau visages et là cela toucherait au génie), les couleurs encore plus... et surtout, on sent que l'auteur à enormément travaillé sur cet album, et ça fait plaisir
    Le scénario: trés bon, les personnages sont intéressant, les situations aussi, MAIS, la qualité de ce travail, et là cela représente une grosse pression, va dépendre de ce qui va suivre dans le tome 2...

    Le 18/10/2005 à 18:56:05

    Le Western Fantastique est un sujet déjà traîté chez Vents d'Ouest. Oui, la Piste des Ombres de Tiburce Oger a déjà ouvert la voie avec beaucoup de réussite.
    Et voici donc qu'ils remettent le couvert avec cette mini-série qui sera développée en seulement deux tomes.

    Le résultat est vraiment à la hauteur. Le scénario est mené avec beaucoup de cohérence et d'intelligence. Le sujet traité est, certes, pas forcément très original (la Kabale) mais on rentre dans le récit avec beaucoup d'interêt. Si on devine certains aboutissants, on est totalement intrigué par d'autres et je vous avoue que j'attends la suite avec beaucoup d'impatience. Les personnages ne manquent pas d'humour et certains d'entre eux sont même parfois émouvant (je pense surtout à la petite Simone).
    Je remarque de plus en plus que le Western et le fantastique sont deux genres qui se marient très bien ensemble et cette bd confirme tout à fait mon propos.

    Le dessin de Hérenguel est vraiment superbe. Il se dégage de son graphisme beaucoup de finesse et les couleurs chatoyantes de l'album viennent encore plus accentuer cet effet. Les personnages sont très expressifs et les décors sont élégants. Du beau travail !

    Le comble du bonheur c'est que on a droit à un dossier en fin d'album + un ex-libris, le tout inséré dans une enveloppe et bien-sûr pour 12,5 € . La classe !

    Vous aurez compris que je vous conseille vivement de lire Lune d'Argent sur Providence !

    Le 17/10/2005 à 12:07:55

    Cathy Gatling arrive à Providence, New Hampshire afin d’y faire l’inventaire des biens du charpentier Spencer qui vient d’être assassiné. Il n’est pas le seul ces derniers temps et le maire compte bien mettre fin à cette fâcheuse tendance en trouvant le coupable de ces boucheries avant les élections.

    Si le fait de mélanger le western à d’autres genres est plutôt à la mode (W.E.S.T. et Hauteville House), l’amateur de western qu’est Eric Hérenguel nous a produit ici un petit hybride western et fantastique proche de la perfection.

    L’époque, 1880, est clairement western. L’histoire, elle, croise le fantastique en se frottant à la Kabbale. Et si d’après l’auteur il suffit de savoir dessiner des vaches, des fusils et des chapeaux pour illustrer un western, c’est bien plus loin qu’il nous entraîne à l’aide de décors succulents.

    Les couleurs et les lumières printanières nous plantent dans un paysage qui hume la feuille morte légèrement humide. Ces planches automnales aux couleurs sublimes, pourraient aisément se retrouver dans un album de la collection Aire Libre de Dupuis, mais se retrouvent ici en arrière plan d’un western fantastique. Fabuleux.

    Les personnages ont des tronches et des caractères bien marqués, nous livrant même quelques bonnes touches d’humour au passage.

    Le récit est fluide, l’intrigue intéressante et les bonus agréables. Seul point négatif : le nouvel emballage marketing sous forme d’enveloppe inviolable qui vous empêchera de feuilleter librement ce tome en librairie. Mais bon, toute bonne surprise mérite bien un emballage spécial. Vivement la suite et la fin de l’histoire dans le tome 2.

    Le 14/10/2005 à 00:30:32

    une pure merveille dans l'abime de la rentrée !!!
    on pouvait craindre le pire,un western matiné de fantastique,et pourtant
    on rentre dans l'histoire aussi facilement que les personnages changent de monde dans l'album !Herenguel nous tient en haleine de la premiere a la derniere case,une histoire riche,des personnages attachants(dommage qu'ils meurent si vite...)un dessin dynamique,des couleurs exceptionnelles,un découpage et une lisibilité presque parfaits,allez,un bémol,un peu d'abus sur les retouches PC pour les contrejours,mais bon,qui dit mieux ce mois -ci?

    Le 03/10/2005 à 23:47:02

    J'aperçois ce bouquin sur une pile...Il me tente plus qu'énormément...Justement, le libraire est pas loin...Vous l'avez lu que je lui demande ? Oui, et c'est vraiment très, tès bien... Je ne le repose pas.
    Je m'installe dans mon fauteuil noir spécial BD, et je décroche pas ... Pas le temps de faire la cuisine... juste une phrase "Chérie, si tu veux manger, va-s-y, moi, je dois finir absolument..."
    Les couleurs sont extraordinaire, ou devrais-je dire fantastiques.
    Elles ont une grande originalité, par exemple par leur petite touche de cette couleur rouille (entre autres) qui fait éclatter le vert comme dans un paysage de printemps baigné dans la lumière après la pluie. Le trait est parfait et l'histoire est super lisible. les personnages ont vraiment des gueules. la mise en scène est impécable. Certains personnages sont tourt à tourt attachants puis exécrables. Pas de concession à la niaiserie, et de bonnes critiques de la société de l'époque. Sans pour autant insister, cela se comprend tout naturellement de manière fondue dans l'histoire, par endroit. Après Alim le tanneur qui m'a fait prendre les chemins de traverse, c'est cette histoire qui me fait découvrir un style nouveau. On s'arrête devant certaines cases en se disant. Mais c'est un tableau, et en même temps ça reste épuré et simple. On va dans la direction de la perfection.
    "chapeau" monsieur le fan de Western !

    Le 02/10/2005 à 13:06:34

    Flâneur invétéré et bédéphile en puissance, je me baladais sur l'avenue le coeur ouvert à l'inconnu. Pénétrant dans ma librairie préférée (Le Bazard du Bizarre, BD, Manga et truc en tout genre, j'adore !), je fais défiler allégrement les ouvrages des rayonnages. Mon oeil est alors attiré par un objet peu ordinaire, sorte de grosse enveloppe noire cachetée ... Que faire ? Impossible de l'ouvrir. Je me dirige alors vers le type, debout derrière le comptoir :

    - "Oh tavernier, comment puis-je apprécier la beauté de cet ouvrage s'il est ainsi enfermé dans son écrin de papier décoré ?
    - "Oh Putain t'as raison, j'suis con j'ai oublié de le sortir !"
    - "Tu m'ôtes les mots de la bouche !" ...

    Le livre sort de sa cachette ... Ô joie ! Je ne puis retenir un "Comment ça déchire sa mère !". Et de me diriger vers la caisse pour régler mon dû ... et récupérer le superbe ex-libris, bah oui pas fou le mec ... J'avais entre le main un savant mélange de Clint Eastwood (dans Impitoyable), de David Cronenberg (pour l'esprit), de Julia Roberts (je ne sais pas pourquoi Cathy me fais penser à Julia Roberts. D'ailleurs j'ai eu Julia au téléphone elle m'a dit "Pourquoi tu dis ça ?") ... Bref, j'adore ! On croirait "lire" un film ! Le découpage est au millimètre, le scénario nous trimballe à droite à gauche, les personnages sont psychologiquement excellents et les couleurs ! On dirait que Jean-Pierre Jeunet vient de s'accoupler avec Yslaire et qu'ils ont donné naissance à Eric Hérenguel ... J'adore ! Vivement le Tome 2 ...

    Le 30/09/2005 à 15:23:15

    Chapeau bas...

    En quête d'une BD quelque peu atypique, j'ai interrogé mon librairie qui m'a lâché un laconique : "Jettez un oeil là dessus..."

    A peine jeté (l'oeil), aussitôt acheté.

    "Que nenni", me dit-il... "Vous avez droit à un exemplaire encore dans sa pochette...Encore une innovation des laboratoires Vents d'Ouest."

    Fébrilité de ne pouvoir le feuilleter plus avant de suite. Je prends mon mal en patience, rentre chez moi, peste contre Vents d'Ouest pour sa "trouvaille" (que je n'ai finalement pas trop mal négocié...) et m'installe.

    LA BAFFE !

    De longues minutes de pur bonheur... Graphismes, scénario, tout y est... Pas de beau creux ou de moche passionnant... Non, que du beau bien prenant.

    L'album refermé, religieusement, je n'attends plus qu'une chose : la suite... dans 18 (très longs) mois si j'ai bien tout compris

    En tout cas, merci Mr Eric... Et chapeau bas comme le disait le début de mon message

    Le 28/09/2005 à 19:44:52

    bah moi j ai lu !!! j adore, les dessins et le styles sont terribles , les couleurs sont d une beauté a tomber sur le cul . l atmosphere et la luminosité rendue par les couleurs est vraiment impressionnante! l histoire est tout a fait le style que j aime , il y a du western et du fantastique mélé a une enquete terriblement halletante .... j suis mega fan ! yeahhh ! bravo rico!!!

    Le 28/09/2005 à 09:36:37

    Un album tout simplement excellent. Bien sûr, il ne faut pas être réfractaire au genre, qui mélange allègrement les codes du western, du fantastique ésotérique (l'ordre des templiers, créatures étranges), le gore, l'humour. Mais c'est bien ce mélange fort réussi qui fait de cet album mon gros coup de coeur de cette rentrée. Le dessin est superbe, avec une mise en couleur parfaitement adaptée, et des tons et lumières magnifiques. Le scénario est inventif, parfois drôle, parfois terrifiant ou révoltant. On s'attache rapidement aux personnages (surtout au shérif), et on attend avec une impatience difficilement contenable le deuxième et dernier tome de cette série à découvrir d'urgence.
    Pour ne rien gâcher, l'album est vendu avec en bonus 6 pages de making of à la fin de l'album, ainsi qu'un ex-libris, le tout enveloppé dans une enveloppe en papier. Bravo !

    Le 27/09/2005 à 16:27:13

    L'esthétique, les personnages, les couleurs, le cadrage je ne dirais rien qu'un mot: fantastique. Mais si il n'y avait pas de senario alors oui cela aurait pu être un bide mais là non il y a du suspence, de l'horreur, de l'humour, des références, des scènes de déjà-vu qui font des clins d'oeil au cinoche ce qui n'est pas pour me déplaire bien au contraire. Et comme le dit son auteur il s'est attaché à montrer les détails et ça j'adore, ce n'est pas du n'importe quoi.
    L'histoire de cette jeune femme qui arrive à Providence faire l'inventaire d'une personne morte dans d'étranges manières, et qui va, au fur et à mesure, s'immisser dans la vie de ce petit village pour arriver à ces fins. Vivement le denouement avec le second tome.

    Le 26/09/2005 à 12:35:48

    Je suis tout simplement bluffé. Mes yeux sont encore écarquillés devant l'écran de l'ordi alors que j'ai posé le petit bijour de Mister Herenguel y'a 10 bonnes minutes.

    Les raisons ? Il suffit de l'ouvrir pour comprendre la première des qualités. Même si s'immerger lors d'une lecture complète de l'album reste la meilleure manière de réaliser l'ampleur de la réussite : des graphismes à couper le souffle...

    Côté scénario, chapeau! Plus de 60 pages de surprises, de découvertes, de faux-fuyants, de pistes lancées. Bien mijoté, l'action reste ciblée sur un petit groupe de protagonistes. Le suspens monte encore d'un cran lorsque l'héroïne annonce les raisons de sa présence au shériff. Les deux dernières pages, quant à elles, font planer un frisson d'horreur et lancent merveilleusement, plus haut encore, l'intrigue

    Le 24/09/2005 à 13:12:38

    c'est un pur bijoux graphique et le scenario est vraiment à la hauteur, tout simplement une de mes meilleurs lecture de l'année. 60 pages de pur bonheur. Une jolie heroine mysterieuse, un sheriff depassé par les evenements, des seconds role sympa. Rien à enlever dans cet album. Merci pour ce bijoux.

Afficher encore 20 avis

Toutes les éditions de cet album

  • Lune d'argent sur Providence -1- Les enfants de l'abîme ©Vents d'Ouest 2005 Hérenguel

    1 . Les enfants de l'abîme

    • 50332
    • Hérenguel, Éric
    • Hérenguel, Éric
    • Hérenguel, Éric
    • 09/2005
    • 09/2005
    • non coté
    • Vents d'Ouest
    • Aventures
    • Grand format
    • 2-7493-0009-6
    • 64
    • 21/09/2005 (modifié le 16/06/2013 22:13)

    Info édition : La première édition est vendue dans une pochette scellée, en papier. Contient également un ex-libris et 6 pages supplémentaires "à propos" en fin d'album.