Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Lady Killer -1- À couteaux tirés
©Glénat 2016 Jones
Parution le 01/06/2016. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 28/05/2016 (Dernière modification le 06/07/2016 à 16:02) par Jean-Phi

Lady Killer

1. À couteaux tirés

Une BD de chez Glénat (Glénat comics) - 2016
Rich, Jamie S. (Scénario) Jones, Joëlle (Scénario) Jones, Joëlle (Dessin) Allred, Laura (Couleurs) Urek, Fred (Lettrage) Touboul, Philippe (Traduction)

06/2016 (01 juin 2016) 978-2-344-01199-7 Format comics 281699

Deux filles blondes comme les blés, un job de vendeuse de cosmétiques à domicile, un mari occupé qui rentre tard du travail... en apparence, Josie Schuller a tout de la mère de famille idéale. Mais elle a un secret : c'est aussi la plus impitoyable des tueuses à gage ! Josie partage son quotidien entre l'entretien de son petit foyer irréprochable et l'exécution d'assassinats de sang-froid pour de dangereux commanditaires. Mais son idée du parfait rêve américain risque bien de se briser lorsque c'est elle qui se retrouve dans la ligne... Lire la suite

  • Currently 3.82/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (17 votes)

  • Lady Killer -1- À couteaux tirés

    Tome 1
  • Lady Killer -2- Les Vices de Miami

    Tome 2

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 25/03/2018 à 11:20:57

    Une bonne découverte, dont la trame principale qui nous fait vivre le quotidien d'une femme à la double vie, reste simple et sans réelle surprise.
    Néanmoins, l'histoire reste prenante et attractive.
    Le dessin très 50's et les couleurs flashis retranscrivent parfaitement cette époque et rendent l'ensemble efficace et divertissant.

    Le 20/03/2017 à 15:19:46

    Le premier chapitre de Lady Killer est remarquable dans sa présentation. On y découvre Josie Schuller grimée en commerciale vendant des produits cosmétiques. En frappant à la porte d’une certaine madame Roman(ov), on comprend que ses intentions sont clairement plus sanguinaires que de parfaire la beauté de sa future victime. Josie est une tueuse à gages et vient honorer son contrat. Cette première confrontation dévoile une femme méthodique, appliquée, et qui s’adapte au moindre écartement du scénario prévu. En somme, une professionnelle aguerrie.

    La cuisine sombre et mortuaire laisse soudainement place à une pièce similaire mais aux tons plus colorés, gais, et où une ambiance familiale règne. Le couteau de cuisine qui servait d’arme de crime sur la page précédente, redevient un ustensile prêt à couper la viande. Une excellente transition pour découvrir l’autre univers de Josie. Celui d’une épouse attendant son mari pour servir le dîner. Celui d’une mère sommant ses deux petites filles de ranger leurs affaires. Un cadre idéal tout juste terni par la présence de belle-maman, suspicieuse face à certains comportements jugés incohérents avec le statut marital.

    Ces cinq premiers chapitres rassemblés par le label comics des Éditions Glénat pour concocter À Couteaux Tirés, sont d’une épatante intensité. Sur plusieurs aspects, ce volume de Lady Killer donne les prémices d’une série attrayante. D’abord par cette histoire imaginée par Jamie S. Rich et Joëlle Jones. La première de couverture est suffisamment éloquente pour comprendre que les auteurs nous emmènent dans une intrigue sans morale. Le récit de cette tueuse à gages trouve son originalité dans la maîtrise de ses actes quels qu’ils soient. Une héroïne qui interpelle tant planent encore moult interrogations autour d’elle. Sans utiliser de cartouche, les scénaristes misent également sur des dialogues vifs qui n’offrent aucun temps mort.

    Et puis, il y a cette partie graphique qui mérite toute son attention. Pour illustrer cette Amérique des sixties, le trait de Joëlle Jones favorise brillamment l’immersion dans cette époque. Associée à la couleur très flashy rendue par Laura Allred, la dessinatrice crée deux univers bien distincts selon la configuration dans laquelle se trouve le personnage principal. Ainsi l’environnement où Josie se définit comme une mère modèle, est lumineux, éclatant et bon enfant. Celui s’efface lorsqu’elle se transforme en tueuse à l’arme blanche, et laisse place à des planches sombres et agressives. En substituant, telle une marque de fabrique, le rouge avec le noir pour évoquer le sang, J. Jones accroche notre œil et rend les éclaboussures dues aux gestes tranchants, beaucoup moins anodines qu’avec la couleur originelle. De surcroît, elle utilise abondamment dans ses cases ces effets de « brush » qui accentuent la noirceur de l’intrigue.

    Au final, on pardonnera certaines incohérences ou raccourcis qui pourraient frustrer le lecteur. Le prochain Lady Killer devra apporter son lot de réponses pour dédouaner les auteurs d’éventuelles facilités prises dans ce premier opus. Il faudra pour cela, en savoir un peu plus sur le passé de Josie et que les liens se fassent naturellement avec les quelques informations distillées ici et là. Cette première partie ne se terminant pas sur un classique cliffhanger, la suite devrait se concentrer sur quelques flashback précieux. C’est, en tout cas, ce que l’on imagine.

    Le 31/07/2016 à 01:06:01

    Impression mitigée à la fin de la lecture.
    L'histoire n'est pas nouvelle (voire Jennifer Blood) mais ici l'héroine apparait plus crédible. On a quand même du mal à s'accrocher au scénario.
    Les dessins sont un peu le point faible de la BD. Ils gagneraient à être plus sombres.
    A voir avec le tome II.
    6/10.

    Le 09/07/2016 à 15:50:53

    Une lecture de qualité, assez surprenante. Même si des erreurs de traduction (ou des choix d'interpretation ?!) subsistent dans cette BD, elle n'en est pas moins intéressante pour autant.
    Le scénario est convaincant et je me suis passionné à suivre le devenir de Josie, mère au foyer le jour et tueuse à gage la nuit. L'histoire est plutôt bien menée de bout en bout et rappelle Desperate Housewive mixé avec Léon...
    Les graphismes sont parfaitement adaptés au contexte et à l'époque. Ça donne dans le "So 50's" un peu glauque avec les couleurs. Malgré tout, Joëlle Jones & Laura Allred maîtrisent parfaitement leurs sujets.
    Bref, si tout semble bien orchestré dans cet album, il manque selon moi, un petit quelque chose qui le ferait passer de Bon à Très bon. Un petit peu plus de Desperate Housewive, je pense ainsi que des couleurs plus travaillées.
    Au final, lisez-le, vous ne perdrez pas votre temps.

    Le 27/06/2016 à 21:09:38

    Une bonne série, par contre la traduction à du être faite par un ordinateur , dans l'avant propos, ils ont traduis tueur en série, a la place de tueur à gage Dans l'album, pederaste a la place de pédophile etc..

Afficher encore 1 avis

Toutes les éditions de cet album

  • Lady Killer -1- À couteaux tirés ©Glénat 2016 Jones

    1 . À couteaux tirés

    Info édition : Contient les numéros 1 à 5 de la série régulière "Lady Killer", publiée aux USA par Dark Horse Comics. En fin d'ouvrage, Cahier de 7 planches intitulé "Sketchbook, carnet de notes par Joëlle Jones & Jamie S. Rich"