Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Kuklos
©Soleil Productions 2003 Ricard/Gaultier
Parution en 05/2003. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 04/06/2003 (Dernière modification le 30/11/2011 à 16:45) par nubuc

Kuklos

Une BD de et Christophe Gaultier chez Soleil Productions (Latitudes) - 2003

05/2003 78 pages 2-84565-477-4 Grand format 26703

  • Currently 4.31/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (29 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 10/06/2018 à 13:37:03

    Oui, mais non…
    Oui, le sujet est intéressant, bien traité, pertinent.
    Non, parce qu’il a un côté vraiment anecdotique.
    Certes, on voit un peu mieux le fonctionnement du Klan, mais l’histoire se résume un poil à une initiation, d’un côté, qui est écartée au profit d’une histoire de vengeance, de compétitivité…
    C’est très réaliste, c’est très crédible, mais si l’histoire du Klan est intéressante, elle finit par passer à côté avec des histoires plus communes. Elles sont d’accord inscrites dans l’Histoire mais elles pourraient presque se trouver n’importe où…
    Et puis les dessins ne m’ont pas convaincu.
    J’ai plus deviné de qui on parlait que réellement reconnu les protagonistes…
    Je suis peut-être passé à côté de la BD mais pour moi, elle est passée à côté de son histoire : celle d’un homme qui évolue au sein du Klan alors qu’on lâche cette idée pour une histoire de jalousie et vendetta.

    Le 20/01/2015 à 20:37:05

    Excellent. Le Klan vu de l'intérieur.
    Un album qui ne laisse pas indifférent.
    On rentre vite dans l'histoire et le style du dessin.
    Bravo aux auteurs.

    Le 23/06/2013 à 03:31:04

    Terrible!! Dès la lecture des premières planches, on est subjugué par le scénario et une ambiance qui s'annonce des plus intéressantes. On rentre dans l'univers du Ku Klux Klan avec ses règles, ses codes,... qui est décrit avec brio et justesse de la part du scénariste. Ca ma fait penser au très bon film "Mississippi Burning". Le dessin très brouillon mais beau et les couleurs conviennent parfaitement à cet univers brute et sans pitié. C'est violent, rempli de suspense, de tension. Bref, c'est monstrueux! J'ai adoré!

    Le 01/04/2008 à 12:02:41

    précision (pas moyen d'éditer mon avis précédent) : quand je dis << c'est un bien >>, ça veut dire qu'il est bien de ne pas oublier ce genre de choses... pour que cela ne se reproduise pas...



    Le 01/04/2008 à 11:57:55

    Kuklos est un album très prenant. On le commence, on va au bout... Pas moyen de lâcher l'affaire tellement on veut savoir comment ça va se terminer. Le style du dessin est parfait pour ce genre d'histoire, sombre, inquiétant, ... Je ne sais pas sur quoi est basée cette histoire (récit authentique, fiction ?) mais on y croit. Et c'est un bien.

    Le 17/06/2006 à 16:26:44

    Dur dur dur la vie de klaniste. Le dessin y est original, au trait de crayon, ce qu'on ne voit pas souvent dernièrement. Les couleurs y sont vraiment sombres, représentatives de la profondeur et de l'horreur racontées par l'histoire.

    Comment des gens normaux peuvent-ils être aussi intolérants? Un beau sujet d'étude sociologique. La finale est tout ce qu'il y a de plus violente. Comment pourrait-il en être autrement avec un tel sujet? On est loin des pâquerettes rose bonbon dans le champ. Pour que jamais l'histoire ne meure...

    Le 22/08/2005 à 12:18:35

    Le théme traité est délicat, le traitement des auteurs est intéressant, cependant le manque de lisibilité des dessins m'a empêché d'apprécier l'ensemble, en roman ça m'aurait convaincu beaucoup plus.

    Le 24/05/2005 à 13:33:56

    Récit non-moraliste sur la vie d’un klaniste vu de l’intérieur du KKK: son initiation, son ascension au sein du clan (= sa chute au niveau humain) et sa fin inévitable, voir méritée. Une violence gratuite, une haine absurde, une ambiance nauséabonde, un combat sans gagnants entre noirs et blancs qui s’intensifie au fil des pages.
    Le dessin est loin d’être classique, légèrement perturbant au début, mais colle bien à l’histoire.

    Dans un camp les noires, dans l’autre klamp (il faut apprécier la narration originale où le "c" est systématiquement remplacé par "kl") le KKK et son idéologie. Quand on donne une couleur à la haine, la vengeance devient souvent aveugle et le sang qui coule toujours rouge. Il n’y a pas de camp à choisir dans cette histoire, car le seul gagnant est celui qui lit cette bd et réfléchit à la bassesse humaine et à l’absurdité qu’il vient de voir.

    Le 25/02/2005 à 08:00:34

    Encore un bon one shot dans la collection "latitudes" de chez Soleil. Sylvain Ricard dépeint la vie d'un Klaniste, membre du Ku Klux Klan. Le personnage principal Thomas raconte sa jeunesse, la découverte de son père en tant que membre de cette société secrete, son entrée dans le Klan, ses actions, ses amities, ses trahisons.
    La vision de Ricard est tres noire mais à mon avis tres proche de ce qui se passait à l'époque et même encore aujourd'hui dans certains états.
    Le dessin de Gaultier à beaucoup muri depuis Banquise, et les couleurs sont de mise.

    Le 31/12/2003 à 11:46:07

    Etrange Fruit

    Les arbres du sud portent un étrange fruit,
    Du sang sur les feuilles, du sang aux racines,
    Un corps noir se balançant dans la brise du
    Sud,
    Etrange fruit pendant aux peupliers.

    Scène pastorale du « vaillant Sud »,
    Les yeux exorbités et la bouche tordue,
    Parfum du magnolia doux et frais,
    Puis la soudaine odeur de chair brûlée.

    Fruit à déchiqueter pour les corbeaux,
    Pour la pluie à récolter, pour le vent à
    Assécher,
    Pour le soleil à mûrir, pour les arbres à
    Perdre,
    Etrange et amère récolte.

    Ceci est la traduction du poème que l’on trouve dans Kuklos. Il est de Lewis Allen, et peut être certains mélomanes ont-ils entendu une version chantée par Billie Holiday. Si je le mets dès le début de cette chronique, c’est qu’il résume parfaitement l’ambiance qui se dégage de cet album. Il vous parlera beaucoup plus que mon simple avis.
    Sylvain Ricard et Christophe Gaultier nous refont donc un one shot de toute beauté. Il était pourtant difficile de faire aussi bien que « Banquise » (j’adore Banquise !).
    Kuklos nous parle des heures sombres de l’histoire américaine, il raconte la vie de Thomas, de son envie d’être dans un ordre grand et fort : le KKK. Nous allons donc suivre son ascension dans ce groupuscule (son entrée dans le clan est magistrale !). Nous allons voir comment ses hommes sont soi-disant tous unis pour combattre le même but.
    Mais au-delà de l’histoire d’un homme, les auteurs nous font descendre en crescendo vers les enfers et la bassesse humaine. Accrochez-vous, car la violence devient dure au fils des pages, mais elle est maîtrisée, elle n’est pas là pour faire jolie, elle est nécessaire.
    Tout est sombre dans cet album, il n’y a pas de bouffée d’oxygène. Les dialogues de Sylvain Ricard sont coupants comme la lame d’un rasoir, quant au dessin de Christophe Gaultier, il est "hachuré" de façon à rendre l’album encore plus noir, plus dur.
    De cette histoire il n’y a pas de gagnants, juste des ratés.

    Le 19/07/2003 à 17:35:14

    Une très belle réussite sur un sujet très casse gueule : l'histoire d'un klaniste (comprenez : membre du Ku Kulx Klan, d'où le titre), depusi sont initiation jusqu'à son inévitable chute.

    Le traitement est différent des autres oeuvres sur ce thème : les traditionnelles exactions sont en toile de fond, et c'est le cheminement intérieur du personnage central qu'on découvre.
    Le dessin n'est pas classique et peut dérouter, mais colle magistralement au scenario et certains passages sont magnifiques : au final, même pour les bdphiles qui ne sont pas clients de ce style graphique, ce serait dommage de passer à côté à cause de ça.

    On sort ébranlé d'une telle lecture, mais de tels albums sont indispensables.

    Le 29/06/2003 à 21:20:32

    Que dire qui n'aie pas encore été dit? Cet album est une pure merveille. Le thème abordé est vraiment épineux et merveilleusement traité, les dessins conviennent à merveille, rien à redire sinon que des oeuvres aussi utiles et qui nous en apprennent autant, il nous en faudrait bien plus. Bonne continuation aux auteurs donc et qu'ils nous offrent encore beaucoup d'albums aussi intelligents et qui prêtent autant à réflexion.

    Le 13/06/2003 à 09:03:05

    Voici mon avis : Wouaaa !

    Pour le scénario : il est recherché, fouillé. La trame (vengeance) est très bien amenée. On ressent bien aussi que pour les blancs, le fait d'appartenir au KKK est une suite logique. Cet enrôlement est semble-t'il normal. Le "héros" narrateur s'y implique plus par imitation et fascination que par idéologie (du moins au début). Par la suite, la haine s'installe.
    On ressent aussi une évolution dans la population noir. Au début, ils subissent pour ensuite renverser la vapeur.

    Pour le dessin : je l'apprécie plus que dans "Banquise". Pour cette dernière, j’ai eu un peu de mal (10 premières pages) pour y entrer. Par contre, avec Kuklos, cela c’est passé tout seul. Je trouve que Ch. Gaultier s’est amélioré.
    La haine est extrêmement bien rendu sur les visages. J’ai été complètement époustouflé par les scènes de cauchemars.
    Les couleurs ternes collent parfaitement à une ambiance lourde (moiteur du sud des USA) et violente où l’on mêle haine et vengeance aveugle.

    Une pure merveille, un pur chef-d’œuvre qui fait réfléchir sur l’absurdité.

    Messieurs les auteurs, encore bravo et merci.

    Le 09/06/2003 à 23:56:44

    Le scénario est vraiment superbe. On a la vie d'un klaniste du début (son entrée dans le clan) jusqu'à sa fin. Tout d'abord l'enfance du personnage est vraiment très bien traité. On apprend les raisons qui font que jackson rentre dans le klan et on s'apperçois que c'est surtout pour faire comme son père. Ensuite on assiste à son intronisation et au début de sa "formation de bon klaniste" qui est franchement bien traité.

    Puis soudain petit saut temporel pour ce retrouver avec un Jackson d'une trentaine d'année. Cette ellipse montre bien que tout au long de ces années rien n'a changé (du moins en apparence) à part la position du personnage dans la hiérarchie du klan. Le reste de l'histoire c'est l'évolutionde la situation des membres du klan jusqu'à leur fin qui est à la fois logique mais terrible. On se rend bien compte qu'il n'y a pas que d'un côté les méchants et de l'autre les gentils mais que tout est bien plus compliqué.

    Je trouve vraiment que le scénario est menée de façon efficace ce qui permet au lmecteur de rester plongé dans l'album jusqu'à la fin et franchement on ne voit pas du tout le temps passé et c'est encore le meilleur gage de qualité.

    Le dessin est véritablement excellent. Il installe l'ambiance adéquat à l'histoire ce qui permet l'immersion dans ce monde dure et terrible qu'à été le notre à cette époque (et qui l'est encore aujourd'hui ne rêvons pas). De ce côté tout est bien retranscrit. Les traits des personnages reflètent parfaitement leur caractère et les décors bien rendus.

    En bref c'est vraiment un peit chef d'oeuvre à lire absolument.

Afficher encore 10 avis

Toutes les éditions de cet album