Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Kéos -1- Osiris
©Bagheera 1992 Martin/Pleyers
Parution en 04/1992. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 09/07/2001 (Dernière modification le 15/01/2015 à 23:22) par Edhral

Kéos

1. Osiris

Une BD de et Jean Pleyers chez Bagheera - 1992

04/1992 46 pages 2-908406-11-X Format normal 2715

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (10 votes)

  • Kéos -1- Osiris

    Tome 1
  • Kéos -2- Le cobra

    Tome 2
  • Kéos -3- Le veau d'or

    Tome 3
  • Kéos -INT- La trilogie égyptienne

    INT

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 22/03/2020 à 09:55:36

    La critique de Krompir est tout à fait juste.

    Au début des années 1990, Jacques Martin, qui a 70 ans, se lance dans trois nouvelles séries: Arno, Kéos et Orion. Est-ce parce qu'il sent que l'inspiration le fuit pour ses trois séries majeures, et qu'il espère ainsi se renouveler?

    Toujours est-il que le résultat n'est pas à la hauteur. Les dialogues et récitatifs grandiloquents et pontifiants, qui passaient bien dans Alix grâce à des histoires solides et à une maîtrise scénaristique aboutie, tombent ici à plat et ne font qu'alourdir un scénario poussif.

    Le naufrage est évité grâce au travail de Pleyers, déjà épatant avec la série Jhen. Mais si un mauvais dessin peut ruiner une bonne histoire, un dessin magnifique ne transformera jamais une histoire médiocre en chef d’œuvre de la bédé…

    Malheureusement, après 5 années de tâtonnement créatif, le retour de Jacques Martin à ses trois séries phares (Alix en 1996, Lefranc en 1997, et Jhen en 2000) ne feront que confirmer la triste vérité: le maître a perdu sa verve créative… il eût mieux fait de s'arrêter…

    Le 01/05/2012 à 12:32:17

    Tous les poncifs de Jacques Martin sont réunis dans cette mini-série :
    Un jeune héros efféminé, son protecteur plus âgé et bedonnant, de beaux corps masculins ciselés et peu vêtus, un encrage hyper détaillé, des récitatifs pontifiants. Et ce travers des derniers Alix : un scénario qui nous laisse sur notre faim; tant d'efforts graphiques pour une histoire somme toute assez futile.

    Le dessin de Pleyers est égal à lui même : Admirable, splendide dans son détail, les décors tenant un rôle aussi important, sinon plus, que les personnages. Il saura satisfaire les fanatiques de reconstitution historique fastueuse et académique. La colorisation est superbe de nuances, on vit intensément le chaud soleil du Nil. Dessin : 8/10

    Qu'est ce que cette série apporte de plus qu'Alix ? le recours à une touche de magie remplace les savants montages de complot qui faisaient la force des premiers Alix et Lefranc. Le tome 2 « Le cobra » est le meilleur des trois.

    Pour une BD plus « vivante » sur l'Égypte et ses Pharaons, tournez vous vers « Sur les terres d'Horus ». Ses aquarelles aux multiples teintes ocrées offrent une autre vision, plus nuancée et langoureuse, du monde égyptien.

Toutes les éditions de cet album