Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Jeremiah -36- Et puis merde
©Dupuis 2018 Hermann
Parution le 05/10/2018. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur PriceMinister
Album créé dans la bedetheque le 18/09/2018 (Dernière modification le 17/10/2018 à 18:45) par nubuc

Jeremiah

36. Et puis merde

Une BD de chez Dupuis - 2018
Hermann (Scénario) Hermann (Dessin) Hermann (Couleurs)

10/2018 (05 octobre 2018) 46 pages 978-2-8001-7437-2 Format normal 344609

Un incendie ayant ravagé l'hôtel où ils s'étaient installés, Jeremiah et Kurdy se retrouvent au milieu de la nuit, seuls rescapés du désastre, mais sans leurs précieuses motos désormais réduites à l'état de barbecue. La présence de miliciens les pousse à quitter les lieux sans demander leur reste... même si la trogne reconnaissable de Kurdy a tôt fait de précipiter un fourgon à leurs trousses ! Dans leur tentative pour échapper à la case prison, les deux baroudeurs vont mettre le pied sur une propriété privée enclavée dans... Lire la suite

  • Currently 2.18/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.2/5 (22 votes)

  • Jeremiah -1- La nuit des rapaces

    Tome 1
  • Jeremiah -2- Du sable plein les dents

    Tome 2
  • Jeremiah -3- Les héritiers sauvages

    Tome 3
  • Jeremiah -4- Les yeux de fer rouge

    Tome 4
  • Jeremiah -5- Un cobaye pour l'éternité

    Tome 5
  • Jeremiah -6- La secte

    Tome 6
  • Jeremiah -7- Afromérica

    Tome 7
  • Jeremiah -8- Les eaux de colère

    Tome 8
  • Jeremiah -9- Un hiver de clown

    Tome 9
  • Jeremiah -10- Boomerang

    Tome 10
  • Jeremiah -11- Delta

    Tome 11
  • Jeremiah -12- Julius & Roméa

    Tome 12
  • Jeremiah -13- Strike

    Tome 13
  • Jeremiah -14- Simon est de retour

    Tome 14
  • Jeremiah -15- Alex

    Tome 15
  • Jeremiah -16- La ligne rouge

    Tome 16
  • Jeremiah -17- Trois motos... ou quatre

    Tome 17
  • Jeremiah -18- Ave Caesar

    Tome 18
  • Jeremiah -19- Zone frontière

    Tome 19
  • Jeremiah -20- Mercenaires

    Tome 20
  • Jeremiah -21- Le cousin Lindford

    Tome 21
  • Jeremiah -22- Le fusil dans l'eau

    Tome 22
  • Jeremiah -23- Qui est Renard Bleu ?

    Tome 23
  • Jeremiah -24- Le dernier diamant

    Tome 24
  • Jeremiah -25- Et si un jour, la Terre...

    Tome 25
  • Jeremiah -26- Un port dans l'ombre

    Tome 26
  • Jeremiah -27- Elsie et la rue

    Tome 27
  • Jeremiah -28- Esra va très bien

    Tome 28
  • Jeremiah -29- Le petit chat est mort

    Tome 29
  • Jeremiah -30- Fifty-Fifty

    Tome 30
  • Jeremiah -31- Le panier de crabes

    Tome 31
  • Jeremiah -32- Le caïd

    Tome 32
  • Jeremiah -33- Un gros chien avec une blonde

    Tome 33
  • Jeremiah -34- Jungle City

    Tome 34
  • Jeremiah -35- Kurdy Malloy et Mama Olga

    Tome 35
  • Jeremiah -36- Et puis merde

    Tome 36

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 12/11/2018 à 09:40:50

    Vraiment très mauvais. Désolé monsieur Hermann...continuez plutôt Duke que je trouve vraiment très bon. Pourquoi faire un album pour faire un album? Des cases insipides, ne parlons pas des couleurs....non, il faut arrêter là et pourtant j'adorais cette série.

    Le 01/11/2018 à 11:15:15

    En fait, le scénario semble improvisé, comme si un semblant d'inspiration était arrivé au tiers de l'album. Une sorte d'exercice de style ou le caprice d'un très grand auteur, qui peut imposer ce qu'il veut.
    C'est Hermann, tout de même, 80 bougies soufflées l'été dernier.
    Ce '' Et puis, merde'' me semble assez révélateur de la fin d'une série et d'une page de l'histoire de la Bd.

    Le 17/10/2018 à 15:52:39

    Je rejoins mes petits camarades.
    Et pourtant, je suis fan d'Hermann mais là, ça dépasse les bornes.
    Scénario décousu, vu et revu, dessins plus que moyens.
    Histoire de faire le lien avec les autres albums, un personnage (Lindford) réapparaît. ...
    Le titre résume à lui seul l'album.

    Le 14/10/2018 à 09:06:28

    Lassitude. Ennui. Monotonie. Longueur. Toujours la même chose.
    Je n'arrive même plus à faire des phrases pour parler du dernier avatar de cette série que j'ai pourtant tellement aimée il y a longtemps. Et de cet auteur qui nous gratifie pourtant encore de choses tellement belles par ailleurs (Duke...)

    Le 13/10/2018 à 10:22:24

    Comment peut-on dire que cet album est nul étant donné la qualité du dessin ??? Certes, nous sommes toujours dans le même style d’histoire mais n’en est-ce pas la trame générale ? Alors oui, on peut se lasser et se dire que le prochain (s’il y en a un car ce « Et puis merde »…) sera encore semblable.

    L’histoire est scindée en deux avec une partie courte jusqu’à la page 16, en référence à l’album précédent, qui emmène nos aventuriers dans un lieu « cloisonné » où se joue, entre autres, le thème de la prison dorée.

    Les échanges entre Jeremiah et Kurdy sont comme toujours teintés d’humour et de moqueries nous offrant un album plutôt agréable à lire (sauf la case 3 de la page 14 …).

    Plus de motos, le retour de Linford, l’album a quand même quelques originalités. Je pense qu’en relisant toutes les histoires de Jeremiah dans quelques années ce « Et puis merde » ne dépareillera pas.

    Le 12/10/2018 à 14:19:31

    Nul, vraiment nul !
    Le scénario est plus mince qu'une feuille de cigarette...
    Il est temps d'arrêter Mr Hermann

    Le 11/10/2018 à 18:55:23

    Cette 36ème aventure de Jérémiah reprend un canevas maintenant bien connu. Le héros arrive dans un coin perdu ou un tyranneau de province s'arroge des droits par la force. Confrontation entre le héros et les sbires du tyran, puis happy-end en demi teinte. On rajoute un élément un peu décalé, ici une mystérieuse jeune fille, et le tour est joué.
    Comprenez bien que j'aime beaucoup cette série (et plus généralement tout ce que fait Hermann) mais là je n'y trouve plus mon compte. Certes il y a toujous cette ambiance un peu étrange qui est un des charmes de la série, certes le trait de crayon de plus en plus rageur de l'auteur fait merveille mais on a quand même l'impression que Hermann scénariste n'a plus grand chose à dire et qu'il se contente d'enchainer les tomes à raison quasiment d'un par an, auquel s'ajoute des one-shot et une nouvelle série (Duke sur un scénario d'Yves H.).

    Le 11/10/2018 à 08:55:22

    Bravo à Aegidius, qui dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas! Quel navet que ce tome 36 , qui reprend toujours la même intrigue que le tome 1 , 2 … 35, 36... Hermann a dû déjà démarrer le tome 37, afin que Kurdy et Jeremiah se fassent prendre par une méchante secte dont ils réussiront à s'échapper vers la page 40, pour revivre encore et encore la même aventure au tome 38 … C'est un peu le "Groundhog Day" ("une journée sans fin" ) de la BD, ce Jeremiah! En moins drôle et en sacrément vulgaire !

    Le 08/10/2018 à 09:45:10

    Un album où il ne se passe rien. Après une intro de quelques pages qui laisse espérer une suite au récit précédent ("Kurdy Malloy et Mama Olga"), nos espoirs sont bien vite déçus et voici nos deux compères qui se retrouvent dans une maison à l'architecture délirante avec des gens propres sur eux et leur groupe de bras cassés / mercenaires. Evidemment, derrière le côté lisse des choses se cachent toute l'ambiguïté de l'âme humaine. Kurdy et Jeremiah devront trouver le moyen de fuir. Un scénario vu mille fois dans la série pour un album qui n'apporte rien sur la relation entre les deux complices ou sur l'histoire générale. Et surtout sans aucun scénario : cet album est une succession d'images -belles, certes- mais sans aucun intérêt. Et ce n'est pas le caméo d'un personnage vu il y a une dizaine d'album qui change la donne, surtout vu l'exploitation qui est en faite. Bref, la série se perd à peu à peu... je n'ai rien contre les albums contemplatifs mais de temps un temps un album qui relance la trame générale de la série, c'est aussi bienvenu... Si vous n'êtes pas un collectionneur de la série, passez votre chemin... "Et puis merde...", on fermant l'album, on a l'impression que c'est le cri que lance l'auteur à sa série et à ses lecteurs...

Afficher encore 5 avis

Toutes les éditions de cet album

  • Jeremiah -36- Et puis merde ©Dupuis 2018 Hermann

    36 . Et puis merde

    • 344609
    • Hermann
    • Hermann
    • Hermann
    • 10/2018 (Parution le 05/10/2018)
    • 09/2018
    • non coté
    • Dupuis
    • Format normal
    • 978-2-8001-7437-2
    • 46
    • 18/09/2018 (modifié le 17/10/2018 18:45)

    Info édition : Noté "Première édition".

  • Jeremiah -36TL- Et puis merde ©Dupuis 2018 Hermann

    36TL . Et puis merde

    • 346741
    • Hermann
    • Hermann
    • Hermann
    • 10/2018
    • 09/2018
    • non coté
    • Dupuis
    • Grand format
    • 979-1-03-473461-0
    • 44
    • 06/10/2018 (modifié le 10/10/2018 19:23)
    • Visuel Ex-Libris

    Info édition : Édition spéciale en grand format (240 x 320 mm). Tirage limité à 2500 exemplaires, enrichi d'un dossier de 25 pages en fin de volume et d'un frontispice inédit.