Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Je mourrai pas gibier
©Delcourt 2009 Alfred
Parution le 07/01/2009. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 24/12/2008 (Dernière modification le 10/01/2009 à 19:35) par forumnath

Je mourrai pas gibier

Une BD de chez Delcourt (Mirages) - 2009
Alfred (Scénario) Alfred (Dessin) Meunier, Henri (Couleurs)

01/2009 (07 janvier 2009) 112 pages 978-2-7560-1313-8 Autre format 82105

Mortagne, c'est mille deux cent dix-neuf habitants. Mortagne, c'est du bois et de la vigne, les deux seules ressources qui alimentent les deux seules entreprises de la commune : Le Château Clément et la Scierie Listrac. Travailler pour Monsieur Clément revient à haïr ceux qui travaillent pour Monsieur Listrac, et inversement. La haine fouette les murs de Mortagne et c'est comme ça depuis toujours. Martial a préféré fuir ces querelles de clochers. Jusqu'à son geste sans retour...

  • Currently 4.06/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (95 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 14/03/2019 à 13:53:45

    Un album que j'ai trouvé décevant. Déjà car le dessin simpliste et brouillon d'Alfred n'est guère plaisant, mais aussi et surtout car le scénario est très mal fichu. Ainsi, le fait de commencer cette histoire par la fin est, je trouve, une très mauvaise idée car on sait déjà à l'avance comment tout ça va se terminer, ce qui enlève tout suspense. Tout comme la tension que dégage le récit, qui s'en trouve forcément atténuée. Bref, à part le côté un peu "sale" du dessin qui finalement s'accorde bien à l'atmosphère de cette histoire et le personnage de Frédo qui est très repoussant (et bien croqué), peu de chose à signaler.

    Le 28/05/2014 à 18:37:20

    Je n’ai pas été emballé. Ce n’est pas le dessin qui m’a gêné, comme cela semble être le cas pour d’autres, c’est le scénario que je n’ai que très moyennement apprécié.
    La moitié d’un patelin qui travaille dans une boite, la deuxième moitié dans une autre et les deux qui, lors du quine des chasseurs, picolent et s’en mettent sur la gueule, cela ressemble plus à un vieux clichait de parisien qu’à une réalité de la campagne.
    Les deux seconds rôles qui se haïssent puis se retrouvent « comme cochon » en trois cases et deux bulles, je n’y crois pas une minute.
    Pour ce qui est du héro, il en viendrait à tuer les seconds rôles, soit, mais tuerie façon campus américain, c’est trop gros.
    Pour ma part(mais cela ne reste que mon opinion), j’ai été déçu, pourtant j’avais adoré « come prima ».

    Le 12/05/2014 à 21:23:58

    Le trait d’Alfred est vif, saisissant. Exactement ce qu’il faut pour rendre compte de ce récit qui vous glace. Les couleurs sont sombres, à l’image des ecchymoses du jeune Térence et seul le rouge des cartouches ou des corps mutilés vient raviver le paysage morne et triste de Mortagne.

    http://aumilieudeslivres.wordpress.com/2013/10/30/je-mourrai-pas-gibier-dalfred/

    Le 21/06/2013 à 12:12:44

    Sympas. L'histoire en elle-même n'est pas des plus originales mais toute sa force réside dans la psychologie du personnage principal et des différents événements qui vont le pousser à commettre un carnage. Le dessin peu paraître brouillon, vulgaire au premier abord mais finalement correspond bien au mal-être du "héros" et à l'ambiance campagnarde de ce One shot. Le scénario est clair, net, sans fioritures et procure un excellent moment de lecture. A découvrir.

    Le 01/05/2011 à 21:05:20

    Le dessin est spécial au départ, le titre semble intrigant et puis on rentre dans cette bourgade de Mortagne et un peu façon 'Lune de Guerre', on va se retrouver devant une escalade de violence trés bien racontée et amenée.
    On en ressort pas indemne...

    Le 28/10/2009 à 00:35:56

    J'avais adoré "Pourquoi j'ai tué Pierre" du même dessinateur (Alfred).
    Et là, au moment de refermer "Je ne mourrai pas gibier", je viens de prendre une autre grande claque ! Quelle histoire !!
    Les dessins m'ont beaucoup plu, même s'ils peuvent agacer, c'est vrai.
    Ces crayonnés qui ont toute leur utilité dans la lecture de l'histoire, qui retranscrivent bien l'état d'esprit du héros, et sa douleur.
    Et puis bien sûr, cette histoire, ce scénario... On sait que le drame va arriver, inéluctable, et pourtant, ça monte, ça monte, une angoisse indescriptible, insoutenable, jusqu'à la dernière page, la dernière case qui nous cloue !
    Une grande, une immense BD !!

    Le 06/07/2009 à 05:54:43

    Pour s'en faire mettre un direct entre les dents.

    Le dessin agace au début; et puis on l'oublie complètement, accrochés que nous
    sommes à cet entonnoir où la mort violente est prémisse de bien des cruautés.

    On ferme le livre et on est sur le cul. Simplement. Puissant et tordu!

Afficher encore 3 avis

Toutes les éditions de cet album

  • Je mourrai pas gibier ©Delcourt 2009 Alfred

    Je mourrai pas gibier

    • 82105
    • Alfred
    • Alfred
    • Meunier, Henri
    • 01/2009 (Parution le 07/01/2009)
    • 12/2008
    • non coté
    • Delcourt
    • Mirages
    • Autre format
    • 978-2-7560-1313-8
    • 112
    • 24/12/2008 (modifié le 10/01/2009 19:35)

    Info édition : D'après le roman de Guillaume Guéraud. Noté "Première édition" (page 113).