Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD
Couverture de Incal (Final) -1- Les quatre John Difool
©Les Humanoïdes Associés 2008 Jodorowsky/Ladrönn, José
Parution en 05/2008. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDfugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten Version numérique : Acheter sur Izneo
Album créé dans la bedetheque le 23/05/2008 (Dernière modification le 30/06/2014 à 22:13) par nubuc

Incal (Final)

1. Les quatre John Difool

Une BD de et Ladrönn, José chez Les Humanoïdes Associés - 2008

05/2008 62 pages 9782731620016 Grand format 74679

Dans le tome 5 de Avant l’Incal, John Difool, après avoir subi une opération du cerveau qui le plonge dans l’amnésie et l’inconscience, oublie tout ce qu’il a pu apprendre en tant que détective privé de classe R. Tout ce qui suit n’est donc que le produit fantasmatique de son pauvre cerveau torturé. Dans Final Incal, il retrouve la mémoire et se souvient peu à peu de sa véritable histoire. L’opération qui devait effacer la réalité a finalement échoué. Les commanditaires de l’amnésie de John Difool tentent aussitôt de le supprimer. Mais il s’échappe... Lire la suite

  • Currently 3.60/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (20 votes)

  • Incal (Final) -1- Les quatre John Difool

    Tome 1
  • Incal (Final) -2- Louz de Garra

    Tome 2
  • Incal (Final) -3- Gorgo-Le-Sale

    Tome 3
  • Incal (Final) -INT- Final Incal - L'intégrale suivi de Après l'Incal

    INT
  • Incal (Final) -INTTL1- Intégrale

    INTTL1

Les petites annonces

1. Les quatre John Difool lodeb Comme neuf 25.00€
1. Les quatre John Difool Barry lyndon Comme neuf 15.00€

La Preview

12/05/2008 | 10 planches

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 31/08/2020 à 12:28:42

    Voici une bd qui ne pourrait aucunement être qualifiée de fond de tiroir! Mon erreur : la découvrir aussi tardivement. Bien sûr, j'en avais longuement entendu parler car elle a donné lieu à tout un univers de science-fiction qui a certainement dû inspirer plus d'un cinéaste à commencer par Luc Besson et son 5ème élément. Et puis, c'est l'association entre deux grands maîtres de la bande dessinée à savoir Moebius et le contesté Jodorowsky. Pour un titre qui commence à dater, c'est du tout bon!

    En effet, j'ai littéralement adoré les aventures de John Difool, ce minable détective de classe R surnommé JDF par ses amis. Il est entraîné malgré lui dans une histoire qui le dépasse totalement et qui l'amènera à être le sauveur de deux galaxies. Il est l'image même de l’antihéros voulant simplement vivre égoïstement.

    L'Incal est une sorte de pyramide blanche possédant des pouvoirs extraordinaires convoités par de nombreuses factions : une secte de scientifique, un chef d'état dictateur, des extraterrestres venant d'une autre galaxie etc...

    Il y a des personnages secondaires très intéressants ou marrants comme Deepo la mouette de béton ou encore Kill tête de chien. Le scénario n'est pas linéaire et se complique un petit peu à chaque tome mais garde une parfaite cohérence et lisibilité. Ce mélange de space-opéra est peut-être l'une des meilleures séries de science-fiction de la bd.

    Le 04/06/2008 à 19:13:48

    Ce qui marque tout d'abord dans cet album ce sont les dessin de José Omar
    Ladrönn, un parfait inconnu (pour moi du moins) qui nous offre ici des
    planches tout simplement époustouflantes, des illustrations grandioses, des
    cases extrêmement travaillées. Jodorowsky de son côté foisonne d'idées et les
    exploite à merveille. On retrouve le souffle épique qu'il sait si bien insuffler à
    ses scenarii, sans oublier la touche bizaroïde qui lui est propre.

    MAIS (parce qu'il y a toujours un "mais" avec les BD de Jodo depuis 15 ans)
    force est de constater qu'au fil de la lecture l'album s'essouffle. Les dessins
    eux-mêmes semblent un peu moins travaillés, moins précis, légèrement
    grossiers (mais peut-être n'est-ce qu'une impression). Mais c'est surtout
    Jodorowsky qui pèche en partant dans des délires assez difficiles à suivre,
    sabordant ainsi lui-même les bases pourtant géniales de son propre album.

    Espérons donc que la suite sera du même niveau de qualité que les 30-35
    premières pages de cet album et ne devienne pas un gros bordel répétitif et
    indigeste comme ce cher Jodorowsky nous en a déjà servit à la pelle.

    Le 30/05/2008 à 22:57:56

    Là il faut m'expliqur...
    En 2000 j'ai acheté "Le Nouveau rêve", premier tome de "Après l'incal" (scenario de Jodo et dessin de Moebius). 8 ans que j'attend la suite et rien...
    Aujourd'hui je me procure ce 1er tome de Final incal et Ho surpirse, c'est le même scénario à quelque nuance prêt...
    Jodo m'a fait rêver dans le passé, mais il commence vraiment à nous prendre pour des c.... Depuis quelques années, il est clair qu'il est en manque d'inspiration et il nous recuit ses chef d'oeuvre (cf Le monde d' Alef Thau)...
    Déçu et dégouté.
    Tout de même un ppint positif: Les dessins et la couleur de Landrönn qui apporte une vrai renouveau dans ce "remake"...
    Les années 80 de Jodo me manque...

Toutes les éditions de cet album