Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de L'homme qui croyait à la Californie
©Lombard 1987 Godard/Derib
Parution en 06/1987. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 09/02/2002 (Dernière modification le 21/11/2016 à 21:39) par Jean-Phi

L'homme qui croyait à la Californie

Une BD de et Derib chez Lombard (Histoires et Légendes) - 1987
Godard, Christian (Scénario) Derib (Dessin) <Quadrichromie> (Couleurs)

06/1987 48 pages 2-8036-0623-2 Format normal 8660

4 récits: L'homme qui défiait le destin (10 pages), L'homme qui croyait à la Californie (15 pages), L'homme qui voulait s'endormir à l'ombre (8 pages), L'homme qui attendait (15 pages).

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 04/03/2017 à 15:24:18

    Quatre histoires, dans cet album, de personnes qui vont jusqu’au bout d’eux-mêmes ou de leurs croyances. « L’homme qui attendait » est aussi un petit clin d’œil sympathique à Georges Brassens et Jacques Brel pour cette dernière histoire puisque ceux-ci en sont les héros (du moins leur représentation graphique). Excellent choix Messieurs Derib et Godard.

    Le 24/09/2008 à 10:09:21

    Habitué aux positions de Derib pour les Indiens d'Amérique, je suis surpris du préface de Godar où on tombe dans l'idée du gentil cow-boy et des méchants indiens.

    Cette idée du gentil cow-boy est soutenue tout au long des aventures :

    l'homme qui défiait le destin :

    Un brave avocat qui montre sa motivation à sauver les gens, les bisons MDR

    L'homme qui croyait à la Californie :

    Notre brave "John Wayne" qui va rouvrir une piste pour les colons

    L'homme qui voulait dormi à l'ombre :

    Ce brave soldat qui tue un indien

    L'homme qui attendait :

    Un viel homme qui s'attend d'être attaqué par les Comanches.

    Godart n'est pas un scénariste et dessinateur qui m'a emballé. Là je trouve les aventures trop légère. J'ai vraiment l'impression de voire un vieux western.

    Derib nous sert de beaux dessins.

    Une histoire qui se lit. C'est tout




    Le 30/01/2005 à 19:55:38

    One shot de Derib et godard sur des hommes qui croyait en là Californie dans
    tout le XIXème siècle.

    Après avoir lu de Derib, Celui qui est né deux fois, Red Road, Buddy Longway,
    j'admet avoir été asser dessus, notement par la préface de Godard, ou l'on
    retombe dans le préjugé du type les indiens sont les méchants et les blancs sont
    les gentils.
    Je ne dis pas que c'est l'inverse, je dis que les deux camps sont à égalité au
    point de vu du respect l'un en vers l'autre.
    Mais par rapport au BD sur le far west, celle-ci reste, en tant que one shot, une
    très bonne BD.

    Je n'est personnellement pas retrouvé le trait de Derib, quelque cadrage ici ou
    là mais rien de plus....

    J'ai trouvé une "erreur de scénario" si je peut l'appeller comme cela, dans
    l'histoire "l'homme qui voulait mourir à l'ombre", lorsqu'un indien et un pionnier
    sont blessés, ils se battent pour un coin d'ombre, je trouve dommage que la
    situation n'est pas été exploité différement.

    à lire tout de même

Toutes les éditions de cet album