Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de L'homme de l'année -13- 1888
©Delcourt 2018 Céka/Blasco-Martinez
Parution le 18/04/2018. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 09/03/2018 (Dernière modification le 12/05/2018 à 20:47) par Jean-Phi

L'homme de l'année

13. 1888

Une BD de et Benjamin Blasco-Martinez chez Delcourt (Histoire & Histoires) - 2018

04/2018 (18 avril 2018) 54 pages 978-2-7560-8554-8 Grand format 325848

1888. Londres. Un mystérieux assassin s'attaque aux prostituées de Whitechapel. Les corps sont atrocement mutilés. Qui est capable de telles horreurs ? Scotland Yard échoue à arrêter celui qui devient le plus célèbre tueur en série de l'histoire. Un châle maculé de traces ADN nous permet de révéler, plus d'un siècle après l'affaire, l'identité du fameux Jack l'Éventreur et ce qui le poussait à tuer...

  • Currently 3.20/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.2/5 (5 votes)

  • L'homme de l'année -1- 1917

    Tome 1
  • L'homme de l'année -2- 1431

    Tome 2
  • L'homme de l'année -3- 1815

    Tome 3
  • L'homme de l'année -4- 1967

    Tome 4
  • L'homme de l'année -5- 1871

    Tome 5
  • L'homme de l'année -6- 1492

    Tome 6
  • L'homme de l'année -7- 1894

    Tome 7
  • L'homme de l'année -8- -44

    Tome 8
  • L'homme de l'année -9- 1848

    Tome 9
  • L'homme de l'année -10- 1666

    Tome 10
  • L'homme de l'année -11- 1886

    Tome 11
  • L'homme de l'année -12- 1927

    Tome 12
  • L'homme de l'année -13- 1888

    Tome 13
  • L'homme de l'année -14- 09

    Tome 14

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 01/05/2018 à 14:58:38

    Plutôt malin de faire un album « dans la peau » de Jack l’Éventreur et non une enquête de plus en nous sortant un énième suspect improbable du chapeau. Ça change ! Dès le début, on sait qui sera notre coupable : Aaron Kosminski, déjà suspect n°1 de Scotland Yard. Et si on est renseigné dès le début (comme avec le Titanic dont on sait qu’il coule à la fin…), on découvre pourquoi il en est arrivé là... Le dessin de Blasco-Martinez a encore pris en épaisseur et se marie à merveille au scénario étudié mais fluide de Céka. Une bonne surprise, sauce hémoglobine !

    Le 29/04/2018 à 22:46:21

    Le sujet était potentiellement intéressant.
    Malheureusement, le résultat est clairement décevant.

    D'abord, les arguments en faveur de la culpabilité de ce Kosminski sont faiblards, et certains éléments clés et célébrissimes de cette affaire ne sont même pas évoqués (l'inscription sur le mur, les lettres au journal signées jack l'éventreur).

    Enfin, l'honnêteté intellectuelle aurait du pousser les auteurs à insérer de sérieuses incertitudes sur l'authenticité du châle découvert dans le coffre.
    La soit-disant découverte de l'ADN du tueur, sur le tissu, a été rapidement remis en cause par les scientifiques.

    Après, les motivations de ce tueur présumé semblent assez faibles, et je n'y ai pas cru un seul instant.
    Pire, je me fous royalement de son histoire ; j'espérais une enquête prenante, et j'ai eu droit à une histoire un peu à l'eau de rose, et pas vraiment passionnante.

    Il y avait franchement mieux à faire, s'intéresser à un autre suspect, James Maybrick, dont le journal "intime" a été retrouvé dans les murs d'une maison bourgeoise, et dont la vie était autrement plus fascinante et sujette à un album de BD digne de ce nom.

    Je ne conseille pas cet album, pour son scénario sans intérêt et raté.
    Seuls les dessins sauvent l'ensemble du ratage absolu.

    Le 27/04/2018 à 13:26:51

    Les auteurs ont choisi leur "Jack l’Éventreur", en relatant l'histoire réelle du barbier juif d'origine russe Aaron Kosminski (suspecté à l'époque) et d'un mystérieux châle, réapparu 126 ans plus tard, lors d'une vente aux enchères à Londres (histoire toute aussi réelle).
    Les dessins collent bien à l'ambiance.
    Je regrette qu'il n'y ait pas eu un petit fascicule historique pour compléter l'album... En même temps, cette remarque pourrait être faite pour l'ensemble des albums de cette série.

Toutes les éditions de cet album