Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Geek agency -2- Dragon Geek
©Ankama Éditions 2013 Briones
Parution le 29/08/2013. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten Version numérique : Acheter sur Izneo
Album créé dans la bedetheque le 03/09/2013 (Dernière modification le 08/05/2019 à 23:34) par xof 24

Geek agency

2. Dragon Geek

Une BD de chez Ankama Éditions - 2013

07/2013 (29 aout 2013) 46 pages 978-2-359-10455-4 Grand format 196252

Attristés par la disparition de leurs amis, Tim et Adam sont accueillis par la prétendue soeur de Tim sur Duragon. Mais à peine arrivés, Kraal les attaque et ils se réfugient à l'agence. De multiples questions se posent pour les Geekers lorsque Duragon est envahie, la guerre interplanétaire commence.

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (1 vote)

  • Geek agency -1- Resident Geek

    Tome 1
  • Geek agency -2- Dragon Geek

    Tome 2

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 08/01/2014 à 09:06:18

    http://lacasebd.overblog.com/2014/01/geeka2.html

    Vous vous souvenez de tout le bien que je pensais du premier épisode de Geek Agency (si, si, vous pouvez relire la critique du premier épisode ), eh bien : oyez, oyez, braves gens, damoiselles, damoiseaux et troubadours, car l’épisode deux de la saga est disponible chez votre boucher adoré. Évidemment toujours avec les frères Taloche aux commandes, c’est-à-dire Romain Huet et Philippe Briones avec, une suite très sobrement intitulée : Dragon Geek – Level 2 (oui… sobrement n’est peut-être pas le mot adéquat je le conçois).

    Lors du premier épisode, nous avions abandonné Tim et Adam juste après qu’ils aient pu échapper de justesse à la destruction de notre planète Terre et à l’ablation de leurs miches par une invasion de zombies commandités par des méchants vraiment très méchants (cf. le tome un). Grâce à un portail inter-dimensionnel, nos deux agents se retrouvent sur la planète Durango. Pas le temps de faire dix petits bonhommes sans rire ni de retrouver leurs esprits qu’ils se retrouvent nez-à-nez avec la sœur d’Adam, âgée de 6 ans et qui est censée être morte depuis belle lurette ; et de Kraal un gros méchant tout vert qui n’est pas là pour faire du tricot !! Vision ? Folie ?… La question se posera plus tard car l’urgence est surtout d’éviter de s’en prendre plein les dents par Kraal, un ancien seigneur de guerre aussi vert que Kermit la grenouille. Et il l’est justement vert, de rage, et prêt à botter les fesses épilées de nos deux amis. Surtout que Kraal a une vilaine idée en tête : ouvrir tous les portails séparant les dimensions afin que ses armées puissent s’y déverser pour y faire une super fiesta… Et croyez-moi, ce n’est pas pour faire des câlins.

    Sauvés in extrémis et de retour au quartier général, les ennuis ne font que commencer pour nos amis.

    Tim joue-t-il un double jeu ? Qui est vraiment le superviseur ? Kraal est-il à l’origine de l’invasion Zombie ? Qui sont vraiment Adam et sa sœur ? Complot, double-jeux, conspiration, superpouvoir, pikachu, avocat et ananas : vous voilà parés pour une invasion inter-dimensionnelle.

    Après avoir fait la part belle lors du premier épisode au monde zombiesque (Resident Evil, Walking Dead…), ce nouvel épisode nous emporte dans un autre pan de la culture geek, le monde débridé du manga et autres joyeusetés nippones. Évidemment, les auteurs n’oublient personne puisque il y aura d’autres références histoire de ne pas dégouter les non-fans de cet univers. Dans le désordre, vous y verrez des références à Goldorak et ses cornes (il faudrait peut-être qu’il commence à s’inquiéter sur la fidélité de sa femme celui-là), Les chevaliers du Zodiaque (toujours aussi gay style), Dragon Ball, Final Fantasy, de gros robots, des mangas et trucs beaucoup plus récents sans oublier du Star Wars, Star Trek et tout ce qui contient les mots Star, Wars ou Trek. Ah je vois déjà vos regards apaisés et cela me comble de joie à la vision de vos sourires niais, et ça tombe bien car j’ai ma combinaison moulante qui me démange : Autolargue !

    Comme vous l’avez compris, cette suite délirante, qui est toujours éditée chez Ankama et qui sent bon l’adrénaline et la castagne ultra référencée, va approfondir l’intrigue sur fond de nouveaux éléments tous plus intrigants (c’est le cas de le dire) les uns que les autres.

    Un album qui pourrait être découpé en deux parties au niveau du visuel avec une première partie très nippone avec des couleurs chatoyantes, colorées ; des scènes épurées, des villes dévastées et un combat titanesque montré avec un dynamisme tout à fait digne d’un Kamé Hamé Ha (rien à voir avec des substances illicites, promis).

    Philippe Briones, qui n’est toujours pas devenu entre-temps un manchot du dessin, assure un maximum avec son style mi-comics US et mi-classique franco-belge. Et même si certains détracteurs pourraient reprocher un graphisme moins abouti, n’oublions pas qu’il y a eu un travail de conception pour justement rester dans le ton « manga-esque »… Néanmoins certaines découpes de cases sont assez hasardeuses et rendront la lecture plus que confuse (j’ai eu du mal à retrouver le fil). Maintenant c’est comme tout, les gouts et les couleurs c’est selon tout un chacun et la première partie de l’album plaira indubitablement aux nostalgiques de bastons endiablées dignes d’un Club Dorothée sans pour autant casser la baraque.

    Une deuxième partie posant, elle, un graphisme plus touffu et plus adéquat à l’intrigue et qui nous entraine dans une phase beaucoup plus sombre (et donc moins rigolote) en plaçant l’histoire au sein d’une guerre interplanétaire via moult rebondissements, mystères et boules de gommes… Et toujours avec la surexcitation survoltée qui caractérise les auteurs. On sent après la lecture de ce deuxième album que le scénario est beaucoup plus complexe et digne d’une saga beaucoup plus étoffée.

    Emballé comme un gros carambar, ce second épisode est un petit plaisir inavoué destiné au pur-geeker. À noter que la lecture du premier épisode est indispensable sous peine de comprendre « keudal » et est à réserver aux fans et ceux qui aiment les œuvres ultra-référencées.

    Pour résumer, une histoire menée tambour battant et zigzagant entre humour, drame et délire, en dessous du précédent épisode mais qui sert de transition pour la suite et fin de la trilogie qui s’annonce, je vous le dis, très moule-burnes et super-héros.

    Sur ce, bon kowabunga !



    Post-scriptum : petite note aux auteurs (oui toi qui me lis). J’avais trouvé franchement originale l’idée d’introduire un concours dans le premier tome permettant aux gagnants d’apparaitre dans cette suite sauf que moi aussi j’ai participé au concours et que moi aussi j’aurais bien voulu mourir dans d’atroces souffrance dans cet épisode ! Comme je suis un pro, je ne vous tiendrai pas rigueur de cette petite erreur de parcours … Et c'est qui d'abord ces deux boulets choisis ????? Ils ne sont même pas photogéniques :)

    http://lacasebd.overblog.com/2014/01/geeka2.html

Toutes les éditions de cet album