Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de L'escadrille des Têtes brûlées -1- Un nommé Boyington
©Zéphyr Éditions 2010 Veys/Arroyo
Parution en 10/2010. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDfugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 18/10/2010 (Dernière modification le 21/01/2016 à 22:10) par Jean-Phi

L'escadrille des Têtes brûlées

1. Un nommé Boyington

Une BD de et Jean-Michel Arroyo chez Zéphyr Éditions - 2010

10/2010 46 pages 978-2-361-18013-3 Grand format 116495

Ces jeunes pilotes vont pratiquement arrêter à eux seuls l'offensive japonaise, mettant fin à l'invincibilité de l'armée impériale. Boyington devra malheureusement quitter le théâtre des opérations pour se soigner, mais il reviendra bientôt sur le front du Pacifique pour y constituer la plus formidable machine de guerre formée avec si peu d'hommes.

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (12 votes)

  • L'escadrille des Têtes brûlées -1- Un nommé Boyington

    Tome 1
  • L'escadrille des Têtes brûlées -2- Black Sheep à la rescousse

    Tome 2
  • L'escadrille des Têtes brûlées -3- La mort selon Boyington

    Tome 3
  • L'escadrille des Têtes brûlées -4- Corsair contre Zéro

    Tome 4
  • L'escadrille des Têtes brûlées -5- Vella Lavella

    Tome 5
  • L'escadrille des Têtes brûlées -6- Le crépuscule des prétentieux

    Tome 6

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 26/11/2020 à 14:27:00

    La couverture me rappelait les vieilles bandes dessinées d'antan du style Buck Danny ce qui me provoqua tout de suite un bel effroi. Aussi ai-je été agréablement surpris en découvrant un dessin moderne proche de Romain Hugault. Les pages sont très agréables à regarder pour peu qu'on apprécie les avions. Il y a véritablement un souci du détail.

    Le titre rappelle bien entendu la vieille série d'autrefois baptisée du même nom "Les têtes brûlées" puisqu'ils ont réellement existé en combattant courageusement en Chine pour stopper l'avancée japonaise durant la Seconde Guerre Mondiale. Cela accroche incontestablement si on les associe aux fameux tigres volants.

    Le premier tome porte sur la véritable histoire d'un dénommé Gregory Boyington qui n'apparaîtra d'ailleurs qu'à la 22ème page. Il ne s'agit pas du véritable héros de l'histoire qui introduit d'abord deux jeunes pilotes Steve et Frank. On ne sait pas véritablement ce qui les a motivé à s'engager dans l'"American Volunteer Group" alors qu'on nous montre qu'ils n'y étaient pas favorables.

    Pour en revenir à Boyington, on nous le présente comme un grand pilote ayant accompli de nombreux exploits. C'est plutôt une grande gueule imbibée d'alcool qui n'en fait qu'à sa tête.

    Bref, on ne s'attache pas au personnage d'autant que les événements vont s'accélerer pour se concentrer sur l'action des batailles aériennes.

    Au niveau du scénario, cela ne casse pas réellement des briques. N'est pas Régis Hautière qui veut ! Pour autant, c'est plutôt sympathique comme lecture avec un style graphique dynamique comme je les aime. Le point fort sera le respect de la réalité historique avec des scènes de combat enfin crédibles. Il manque un dynamisme d'ensemble car les personnages sont dénués de charisme et de personnalité.

    Le 14/12/2012 à 06:09:51

    Le dessin des personnages peut être généreusement qualifié de bovin; celui des avions, qui sont les véritables stars d'une série sur l'aviation, manque de grâce et souffre parfois de distorsions dues à l'usage abusif des règles de perspective, comme sur la couverture. Une comparaison avec « Ciel en ruine » n'est pas à l'avantage de l'escadrille des têtes brûlées. Les fonds très chargés - ciel, nuages, paysages, fumée - ne contribuent pas à la lisibilité, mais rendent sans doute bien ce que devait être l'ambiance des combats rapprochés entre avions à hélice.

    Le scénario traîne péniblement sur 21 pages avant qu'enfin se pointe le nommé Boyington. Le personnage présenté étant éminemment antipathique, il est difficile de comprendre pourquoi l'album est éponyme. Un saut sur Wikipédia nous informe que plus tard, il accomplira de hauts faits d'arme. Attendons donc le deuxième album, juste pour voir, car ce n'est définitivement pas le coup de foudre.

    Le 04/11/2010 à 18:26:33

    Comme beaucoup de lecteurs au vu des critiques parue sur cet ouvrage, l’expression « Têtes Brûlées » m’a attiré presque malgré moi, la référence à la célèbre série TV faisant office d’accroche.
    C’est donc avec un regard très critique dans un premier temps que j’ai feuilleté (puis acheté) l’album « Un nommé Boyington », et je ne regrette pas cet achat :
    Enfin une bande dessinée qui respecte avec brio la réalité des matériels utilisés dans cette période de l'Histoire, des recherches sérieuses semblent avoir été faites par les auteurs : Les avions sont ceux (modèles précis) qui volaient dans cette période en Chine, les décorations , camouflages et signes des unités sont justes ! Quel boulot !
    En outre, le style graphique est dynamique, très lisible, les scènes aériennes parfaitement crédibles,la mise en couleurs venant donner à l’ensemble une atmosphère qui rend le tout très cohérent.
    Les personnages, à mon sens, sont bien campés, les avions très bien dessinés.
    S’il est une critique qui m’empêche de mettre la note maximum, c’est que cette bande dessinée est trop vite lue, hélas. Mais trop de texte aurait peut-être troublé le caractère dynamique de l’ensemble?
    Mention spéciale pour la couverture qui contribue parfaitement au charme de l’ouvrage.

Toutes les éditions de cet album