Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Dos à la mer -1- Ouest
©Emmanuel Proust Éditions 2012 Berlion/Thomas
Parution le 09/02/2012. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 09/02/2012 (Dernière modification le 23/02/2012 à 23:00) par Yog-volo

Dos à la mer

1. Ouest

Une BD de et Olivier Thomas chez Emmanuel Proust Éditions (Atmosphères) - 2012

02/2012 (09 février 2012) 52 pages 978-2-84810-384-6 Grand format 154059

Henri, soudeur aux Chantiers de l'Atlantique, à Saint Nazaire, déjeune, depuis vingt ans, dans le même restaurant. Sa table est réservée, face à la mer. Mais aujourd'hui, un homme vulgaire et une jeune fille à la beauté perdue y sont installés. Soudain, l'homme gifle la femme ! Henri se plante devant le malfrat qui lui balance illico un énorme coup de boule. Le couple s'enfuit, oubliant un téléphone portable. Henri n'a jamais eu de portable… Quand un accident survient au chantier, Henri porte le chapeau. Viré, le soudeur fouille... Lire la suite

  • Currently 4.47/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (19 votes)

  • Dos à la mer -1- Ouest

    Tome 1
  • Dos à la mer -2- Sud

    Tome 2

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 23/11/2020 à 08:58:06

    Dos à la mer est un polar qui a pour cadre un petit port maritime. On va suivre en parallèle deux histoires, celle d’une femme embarquée sur un mauvais coup et celle d’un homme travaillant sur un chantier métallurgique de construction navale. A un moment donné, les destins vont se croiser pour ne former qu’un même récit ce qui sera plus facile pour la compréhension générale.

    Ainsi, on voit un homme à lunette sur les premières pages qui accompagne cette femme. Plus tard, on se demande si c’est le même protagoniste assez odieux lorsqu’il est au bar avec cette dernière. On remarquera au passage que les lunettes ont disparu ce qui introduit un doute. On peut penser qu’il a besoin de ses lunettes pour conduire. Certes. Cependant, lorsqu’il reprendra le volant de son véhicule, cela sans sa paire. Bref, ce n’est pas très clair. C’est le genre de chose qui me chiffonne à la lecture car on ne saisit pas tout.

    Notre héros assez timide va être mis en congé forcé suite à un accident provoqué par un mauvais alliage chinois. On remarquera que le message véhiculé est que la Chine fournit des matériaux qui ne répondent pas à des critères de qualité. N’est-ce pas un peu réducteur ? Bon, le propos ne sera pas là puisqu’on s’achemine vers une espèce de road-movie où des fugitifs tentent d’échapper à de vilains gangsters. Classique mais efficace tout comme le dessin qui laisse transparaître les émotions des personnages.

    Le duo formé sera assez improbable. On n’y croit pas une seule seconde mais il y a une réelle efficacité dans la mise en scène ce qui rend la lecture plutôt agréable.

    Le 26/03/2012 à 23:43:54

    Amateur de série noire, ceci est pour vous : une série noire française. Le récit ne se déroule pas dans une mégapole américaine mais à St Nazaire. Henri, soudeur aux chantiers navals, est mis à pied dans une affaire de malfaçon et de gros sous. Il risque de servir de fusible alors qu’il était le seul à signaler les risques. Il a été également témoin d’une altercation entre une femme et un homme et à récupéré le portable perdu par ce dernier. Il vient de mettre le doigt dans quelque chose qui le dépasse car le couple n’est pas ordinaire : la femme, Natacha, épouse d’un membre emprisonné de l’ETA, est recherchée par cette organisation et la police ; l’homme, Jipé, fait partie d’un réseau mafieux et doit faire partir une cargaison de drogue que Natacha va être chargée de convoyer.

    Comme bien souvent avec ce style d’histoire, ce n’est pas l’originalité qui prime mais la bonne utilisation des codes, la cohérence du contexte, la solidité des personnages. Ici tout est bien présent. Le contexte social est bien décrit de même que le « milieu », les évènements s’enchaînent intelligemment et les deux personnages principaux sont plutôt attirants. Natacha, dont on ne sait pas grand-chose, est traquée et perdue au point de jouer son avenir en faisant confiance à un parfait inconnu ; Henri, marqué par une enfance sous la coupe d’un père alcoolique, qui semble écrasé par sa passivité et son incapacité à affronter les évènements violents, décide soudain d’agir un aidant cette femme manifestement en détresse. Mais sera-t-il capable de poursuivre cette cavale qui s’annonce dangereuse ?

    Le dessin réaliste au trait fin rend bien l’ambiance sombre froide et tendue du récit. Il est toutefois un peu statique et peine dans les scènes d’action.

    Entre le suspense liée à la traque qui s’amorce et l’évolution des rapports entre Natacha et Henri, c’est avec envie que je lirai la suite de ce diptyque qui, pour l’instant, fait preuve de sérieux et de cohérence.

Toutes les éditions de cet album