Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Dorian Gray
©Daniel Maghen 2011 Corominas
Parution le 15/09/2011. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 13/09/2011 (Dernière modification le 20/11/2012 à 22:52) par xof 24

Dorian Gray

Une BD de chez Daniel Maghen - 2011

09/2011 (15 septembre 2011) 66 pages 978-2-356-74022-9 Grand format 139498

Dorian Gray est un jeune homme d’une très grande beauté. Son ami Basil Hallward, artiste-peintre obsédé par Dorian, tire de ce dernier toute son inspiration et réalise son portrait. Au cours d’une séance de pose, Dorian fait la connaissance de Lord Henry, dit Harry, un ami de Basil. Conscient de l’influence néfaste qu’Harry pourrait avoir sur son jeune et innocent adonis, le peintre lui demande de ne pas tenter de le corrompre avec ses théories sur la jeunesse et le plaisir… mais en vain ! Va naître dès lors en Dorian une profonde... Lire la suite

  • Currently 4.71/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.7/5 (24 votes)

La Preview

12/09/2011 | 12 planches

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 01/11/2015 à 02:10:24

    merci j'ai rédigé pendant une heure un commentaire sublime pour que votre site me dise que j'ai commis une erreur et a tout effacé. BRAVO à toute votre équipe.

    Le 11/02/2012 à 20:27:42

    Un ouvrage ambitieux avec un dessin très travaillé qui crée parfaitement l'ambiance nécessaire à ce récit mi-psychologique mi-fantastique, une interprétation réussie d'Oscar Wilde.
    Mais tout en reconnaissant l'indéniable qualité à la fois du dessin et de scénario, qui permet de prendre du plaisir à cette lecture, je dois avouer que ce genre n'est pas ma tasse de thé, ce qui ne me permet pas de le placer dans mes coups de cœur.
    Mais je suis sur qu'un récit un peu plus réaliste du même auteur m'enchanterait.
    En tout cas, cela vaut le coup de la lecture rien que pour admirer les planches.

    Le 04/01/2012 à 08:36:55


    Que dire de cette adaptation en bande dessinée de ce monument de la littérature qu'est " Le portrait de Dorian Gray" du non moins monumental Oscar Wilde. pas grand chose si ce n'est JUSTE SUBLIME.

    Le roman n'est pas trahi, l'esprit de Wilde est avec nous tout au long des pages.
    Le dessin absolument superbe avec des couleurs splendides chargées d’atmosphères, de vibrations nous transportent dans l'Angleterre victorienne. Nous entrons de tout notre corps dans cet hédonisme dont nous sentons pourtant le danger.

    Après la dernière page, nous regrettons déjà la fin du voyage et nous n'avons qu'une envie...recommencer.

    Un seul conseil: Courrez chez votre libraire pour acheter cet album magnifique!

    Le 24/11/2011 à 21:35:42

    Je m'étais pourtant juré de ne plus acheter de bd adaptées de romans ou de nouvelles. Et patatras! débarque Corominas avec cette adaptation du seul roman d'Oscar Wilde, roman que j'ai lu dans ma jeunesse et qu'Albert Lewin avait superbement porté à l'écran en 1945.
    Que dire, sinon que les planches sont sublimes, véritablement magnifiques, et la version que nous livre Corominas est d'une intelligence remarquable. Le découpage en 5 actes, débutant , à chaque fois, sur la métamorphose du tableau, est fort bien amené.
    L'auteur a réussi le pari fou de restituer deux idées principales du roman, à savoir le monde de l'Angleterre Victorienne et le goût de l'esthétisme porté aux paroxisme

    J'ai pour ma part craqué sur l'édition Canalbd, édition d'une très grande qualité qui est complétée de superbes illustrations. Un régal !

    Le 15/10/2011 à 09:43:05

    [ … Que je sois jeune pour toujours et que le tableau vieillisse. ]. Cette phrase - en apparence anodine – va changer à jamais la vie de Dorian Gray, jeune dandy narcissique.
    Qu’est-il possible de dire d’un tel album quand - comme moi – l’œuvre d’Oscar Wilde vous est pratiquement inconnue ? Il vous reste à le juger pour lui-même !
    Graphiquement, cet album est superbe - surtout la version toilée de Canal BD - et même si le trait n’est pas de celui que vous affectionnez, le travail des couleurs, la manière de dessiner (ou de peindre) d’Enrique Corominas et l’interprétation picturale qu’il fait de l’Angleterre victorienne et de Dorian Gray ne peuvent pas vous laisser insensible. Plus vous avancer dans l’histoire, plus l’album devient sombre, oppressant à l’image de la déliquescence dans laquelle notre élégant décadent semble s’enfoncer avec délectation.
    Au-delà de l’histoire, au-delà du dessin, il y a donc la lente descende vers la folie destructrice d’un homme qui n’aimait que lui-même et l’image que lui renvoyaient les autres. A la fois fable métaphorique et performance graphique de grande qualité, l’album d’Enrique Corominas vous interpellera obligatoirement.
    Un album qui se regarde au moins autant qu’il se lit…

    Le 22/09/2011 à 13:51:42

    J'avoue que je n'ai pas lu le roman, mais j'ai vu plusieurs adaptations ciné et la thématique est une des plus connues du symbolisme, et de la littérature d'Oscar Wilde. Donc pour résumer, pour les amateurs d'Oscar Wilde et les bdphiles c'est un indispensable. Le dessin, aquarelle ou lavis rend une atmosphere tres tres réussie d'une époque extraordinaire. J'ai passé presque plus de temps à regarder les dessins qu'à lire les textes, les dessins varient du pointillisme relaché au vrai coup de dessin, donc du coup de pinceau au coup de crayon même à L'encre. Mais le portrait condensé et sensitif de Dorian est içi egalement très réussi. Dorian est içi moins horrible qu'à l'accoutumé, du moins au début, la méchanceté semble banale. Un mot est à l'origine du drame et il semble bien anodin, le conte est donc parfaitement restitué. Cette dureté semble un peu psychologique, voire metaphysique, c'est même son portrait qui semble diriger sa vie et est la punition, et non l'inverse, à savoir un Dorian cynique sûr de son pouvoir. Le petit cahier explicatif a la fin renvoie à des references indiscutables, les préraphaelites etc pour ce qui est de l'icone sans pour autant faire du copier collé. Difficile en effet de demasquer tel ou tel tableau qui aurait servi de point d'appui pour un dessin. Bref pour les amateurs d'angoisse existentielle a ne pas manquer.

Afficher encore 2 avis

Toutes les éditions de cet album