Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Deadpool (Marvel Dark) -1- La nuit des morts-vivants
©Panini Comics 2014 Bunn/Rosanas, Ramón
Parution le 08/10/2014. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 09/10/2014 (Dernière modification le 31/01/2020 à 07:43) par Jean-Phi

Deadpool (Marvel Dark)

1. La nuit des morts-vivants

Une BD de et Rosanas, Ramón chez Panini Comics (Marvel Dark) - 2014

10/2014 (08 octobre 2014) 112 pages 978-2-8094-4182-6 Format comics 227412

Après une violente indigestion, Deadpool sort du coma et découvre que l'apocalypse a eu lieu ! Les zombies ont envahi le monde... et le mercenaire ne souhaite pas finir dans leurs estomacs. Cullen Bunn, l'auteur de la Deadpool Massacrologie, vous présente le plus sombre récit dédié à Deadpool, dans la lignée de la Nuit des Morts Vivants de George Romero.

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (2 votes)

  • Deadpool (Marvel Dark) -1- La nuit des morts-vivants

    Tome 1
  • Deadpool (Marvel Dark) -2- Deadpool massacre Marvel

    Tome 2
  • Deadpool (Marvel Dark) -3- Deadpool massacre les classiques

    Tome 3
  • Deadpool (Marvel Dark) -4- Deadpool massacre Deadpool

    Tome 4
  • Deadpool (Marvel Dark) -5- Le retour du Deadpool-vivant

    Tome 5
  • Deadpool (Marvel Dark) -6- Deadpool re-massacre Marvel

    Tome 6

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 25/07/2020 à 13:49:22

    Deadpool est par nature complètement déjanté. Il est donc normal de le retrouver parfois dans des récits complètement barrés ! "La nuit des morts-vivants" fait partie de ces œuvres et c'est une réussite. Voir Deadpool façon "28 jours plus tard" ou "The Walking Dead", c'est très original. Mais il m'est difficile de juger ce volume indépendamment de la suite "Le retour du Deadpool-vivant".

    Le 16/02/2020 à 11:57:10

    La collection Marvel Dark regroupe des mini-séries plus matures et, généralement, cela signifie simplement qu’elles sont plus violentes et non plus intelligentes. Dans celle-ci par exemple, Deadpool affronte des zombies ; autant dire que l’on va pouvoir reposer son cerveau à la lecture du scénario de Cullen Bunn (Night of the Living Deadpool 2014, #1-4).

    Si le scénariste est un habitué du personnage, notamment connu pour sa trilogie "Deadpool massacre..." (Deadpool Killogy en VO), ce titre vaut quand même le détour. Car, à la différence des mini-séries estampillées Marvel Zombies et de leur humour noir, celle-ci se veut en effet plutôt sérieuse et ressemble à un survival adapté en comics. Si le scénario reprend quelques poncifs éculés de ce genre cinématographique, cela reste un bon moment de lecture sans prise de tête (il en faut parfois avant de reprendre un titre plus réfléchi). Et s’agissant d’une histoire mettant en scène le mercenaire disert, le personnage multiplie comme à son habitude les réparties bien senties quitte à ce que le lecteur butte, parfois, sur des références insaisissables.

    Quant au dessin de Ramon Rosanas, il est propre et précis et sa colorisation en nuances de gris censée rappeler les vieux films de zombies de George A. Romero est d’un bel effet. Toutefois, on a le sentiment qu’il est un peu trop appliqué, qu’il lui manque un je-ne-sais-quoi de personnalité pour franchir un cap.

    Enfin, l’album se termine inexplicablement par une courte histoire en dix pages publiée des années auparavant et sans le moindre rapport avec l’histoire de zombies qui précédait. Un nouvel exemple, en sus de l’habituelle absence de chapitrage, de la piètre qualité éditoriale de Panini Comics.

Toutes les éditions de cet album