Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de De beaux moments
©Bamboo Édition 2015 Jim
Parution le 28/10/2015. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten Version numérique : Acheter sur Izneo
Album créé dans la bedetheque le 11/10/2015 (Dernière modification le 03/11/2015 à 11:41) par jmc95

De beaux moments

Une BD de chez Bamboo Édition (Grand Angle) - 2015
Jim (Scénario) Jim (Dessin) Jim (Couleurs)

11/2015 (28 octobre 2015) 128 pages 978-2-8189-3426-5 Autre format 257728

C’est à l’instant où ils nous filent entre les doigts qu’on réalise que c’était de beaux moments… Des histoires courtes. Des regards tendres et justes sur l’essence de nos vies. Des histoires de temps qui passe, d’amour, d’amitié, de corps ou de souvenirs que l’on farde pour s’arranger un peu avec la réalité. Des histoires simples qui n’ont d’autre point commun que leur profonde humanité et leur capacité à nous faire prendre conscience des beaux moments…

  • Currently 3.28/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (25 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 08/04/2018 à 15:19:30

    J’ai emprunté le livre au pif, parce que la couverture me plaisait, me faisait penser au dessin d’après photo de Tito, qu’il me semblait avoir déjà apprécié Jim.
    Je fus donc décontenancé parce que j’ai mis du temps à capter qu’il s’agissait d’histoires indépendantes…
    Une fois la surprise passé, j’ai été assez facilement happé par le côté propre, réaliste des dessins, qui ont une vivacité, une crédibilité qui nous plonge dans l’histoire.
    Mais moi, je m’attendais à vivre de beaux moments…
    Las, la plus grande partie de la BD nous plonge dans une nostalgie pleine de tristesse et de regret.
    Je garde le souvenir, une fois le livre fermé, de beaux moments disparus, ne laissant pour les protagonistes que des moments moins beaux – pour les trois quarts des histoires.
    Et j’ai, au final, trouvé le truc plus pesant qu’emballant – mais bon, je déteste la nostalgie…
    Les fait que la majeure partie des histoires s’adresse à la fois au protagoniste et au lecteur, avec un « tu » qui convient aux deux, nous implique plus largement – mais dans des ambiances qui, moi, ne me conviennent pas…

    1. Ils grandissent
    Beaucoup trop nostalgique pour moi – j’ai horreur des regrets et de l’apitoiement sur le temps passé. Sans moi.

    2. Il y a certaines filles
    Là encore, le concept me dépasse. Quel beau moment que celui de tromper sa femme/son mari ? Je ne comprends même pas l’hésitation. Sans moi aussi.

    3. Tu penses à ta femme
    C’est globalement joli, cet amour intemporel… Mais on reste dans le souvenir nostalgique qui me laisse croire que ce recueil ne se focalisera que sur des beaux moments disparus (ou peu clair, comme la 2) plutôt que sur l’instant dont on profite…

    4. Tu n’as jamais aimé les cadeaux de Noël
    Décidément, je serai pas raccord avec Jim… Celle-ci, je la trouve très drôle, noire acide comme j’aime, sans tomber dans le pathos pour autant… Mais on m’a vendu du beau moment… Il est où le beau moment, là-dedans ???

    5. Tu avais plus de 3500 photos
    Pesante, cette nostalgie… Ok, ça commence bien mais la conclusion, rappelons-nous des instants pourris pour profiter de celui qu’on vit, non… Sans moi again. Profitons de chaque instant et rappelons-nous parfois des bons pour profiter du présent… Je ne cadre pas avec l’histoire.

    6. Au départ, tu t’es senti flatté
    La femme à l’aise dans sa vie, c’est pas mal – pas super intéressant mais ça passe bien. Ce n’était pas la peine de rajouter ce postlude encore une fois dans la douleur nostalgique…

    7. C’est con, on ne se connaît pas
    Bon, celle-là, c’est la première histoire pour laquelle, je marche vraiment. C’est un moment sympa, y’a pas de tristesse véritable derrière, ça se suit avec plaisir.

    8. Mon père ne m’a jamais dit je t’aime
    La première qui soit mignonne – un peu bavarde mais assez attendrissante. La seconde qui ne soit pas adressée au lecteur, qui en est juste témoin, mais extérieur – plus facile à vivre et moins étouffante que la première.

    9. Tu es toujours un peu gêné
    Une réflexion intéressante sur les moments de bonheur qui fonctionne bien sans être incroyablement révolutionnaire…

    10. Ils ne regardent même plus
    A ce stade, j’ai du mal… Même si le protagoniste vit de beaux moments, ceux-ci ont un côté triste, presque sordide et amené, pour en profiter, par une nostalgie désespérante…

    11. C’tait l’autre soir à Montpellier
    Voilà ! Celle-ci est drôle, décalée, originale, bien menée et amusante… Ça fait du bien !!

    12. Avec les filles, tu as toujours été béat d’admiration

    Epilogue
    L’épilogue est sympa, remettant en corrélation des histoires de l’album… mais de triste façon…

    Les bonus
    A vrai dire, les histoires supplémentaires ne m’ont pas pleinement intéressées.
    Le travail sur les couvertures, en revanche, plus – principalement parce que c’est argumenté.

    Le 21/01/2017 à 16:10:36

    Des instants volés, des situations burlesques, des rêves d’enfant, des moments de complicité : voici, entre autres, ce que l’on découvre dans ces douze nouvelles dessinées en toute fluidité par Jim, avec la complicité de Delphine et sa somptueuse colorisation.
    En préambule, se distingue un homme seul en pleine réflexion sur le temps qui passe et qui se demande comment a-t-il pu aussi vite perdre ces moments précieux. Ceux qui forgent les liens avec ses enfants. On pourrait se dire que l’on va entrer dans une lecture empreinte de spleen mais il n’en est rien.
    En témoignage de sa propre existence, Jim nous donne seulement l’ossature de son œuvre graphique : sommes-nous capables de vivre pleinement un agréable moment ou est-il spontanément rangé dans la case « bon souvenir » pour l’apprécier à sa juste valeur quelques temps après ?

    La démonstration apportée par Jim est flagrante. Tout dépend du contexte :
    – Lorsque un père fait tout pour que sa petite fille puisse vivre ses rêves les plus enfouis.
    – Lorsqu’une vieille dame essaie de figer le temps sur son visage comme pour mieux se raccrocher au passé.
    – Lorsque deux potes « virtuels » finissent par se rencontrer et vont immortaliser cette amitié, issue des réseaux sociaux, le temps d’une soirée (histoire drôlissime).
    – Lorsque deux amis se confient l’un à l’autre et que l’un deux se rend subitement compte de l’importance qu’il accorde à son père.
    Dans De beaux moments, on sent que Jim partage beaucoup ses propres expériences ou rencontres vécues pour nous délivrer une ode au bonheur. Il prête attention à toucher chaque génération. Notamment en y intégrant différents supports technologiques modernes. Le lecteur aura ainsi inévitablement, par l’une de ces anecdotes, la sensation d’avoir vécu une scène similaire dans sa vie.

    L’auteur nous (se) fait également plaisir. En distillant quelques informations précieuses et transitoires à une probable parution prochaine d’un troisième opus d’une de ses œuvres les plus réussies, Une nuit à Rome.

    En attendant, si après avoir lu ce roman graphique, vous vous surprenez d’une soudaine envie d’appeler un de vos proches, de serrer dans vos bras votre enfant ou tout simplement d’esquisser un sourire songeur, c’est que vous aurez sans nul doute passé un beau moment…

    Le 20/12/2015 à 22:41:20

    Cet auteur commence à exceller dans ce style de BD (façon comédie sentimentale).
    C'est agréable à lire, même si cette fois, les histoires courtes cassent un peu la lecture. Les histoires se font un peu écho les unes aux autres et font un peu déjà vu pour certaines.
    Côté dessin, rien de nouveau. Ça fonctionne bien malgré quelques défauts par-ci et par-là. Je trouve, comme à chaque fois, les couleurs sympathiques, sauf qu'ici elles enjolivent particulièrement tous ces récits illustrés.

    Le 13/12/2015 à 09:25:12

    génial !
    on retrouve la qualité du dessin et des couleurs,
    de la poésie, beaucoup de nostalgie et des histoires qui touchent forcement à un moment.
    Le passé revient en force à la mémoire... mais c'est un peu le but non ?
    J'ai bien aimé également les liens avec les autres albums de l'auteur et ses héroïnes toujours aussi belles.

    Le 28/10/2015 à 22:20:02

    Je suis très surpris par la forme de cette bande dessinée. Contrairement à ses autres albums, Jim a choisi d'innover en nous présentant douze histoires courtes de 5 à 6 pages, douze "beaux moments", auxquels chacun d'entre-nous peut évidemment se rattacher.Cela va de l'éloignement des enfants, à la tentation de l'adultère, en passant par un coup de chapeau à nos parents...bref que du vécu.
    Et puis, cerise sur le gâteau, il y a Marie, la Marie d'"Une nuit à Rome", que l'on croise ici, véritable sylphide, au sens de Chateaubriand, ou de Jean d' Ormesson, qui, à travers deux récits nous enchante une seconde fois.

    Outre Marie, on retrouve tout au long de cet album des décors familiers aux albums de Jim (du balcon "des cadeaux de noël" à la chambre d’hôtel de Marie).
    Les récits reposent ici essentiellement sur les nouvelles technologies: des SMS lus par une femme soupçonneuse aux facebook, en passant tout simplement par le portable, Jim passe en revue l'ensemble des moyens de communication qui doivent faciliter les rapports humains, mais qui, dans certains cas les compliquent... un sujet d'actualité en somme.On va de l’éphémère (la relation facebook) aux souvenirs ancrés dans la mémoire des personnages...même âgés. (épisode intitulé "3500 photos dans ton téléphone")
    On voyage beaucoup avec cet opus: Venise, Montpellier,l'Espagne, et puis la rue de Rome à Paris.

    Un très bel album, que j'ai lu dans sa version toilée,avec un bonus de qualité.
    Un album porté sur la nostalgie, qui ravira sans nul doute les quadras, dont je fais (encore) parti.

Afficher encore 1 avis

Toutes les éditions de cet album

  • De beaux moments ©Bamboo Édition 2015 Jim

    De beaux moments

    • 257728
    • Jim
    • Jim
    • Jim
    • 11/2015 (Parution le 28/10/2015)
    • non coté
    • Bamboo Édition
    • Grand Angle
    • Autre format
    • 978-2-8189-3426-5
    • 128
    • 11/10/2015 (modifié le 03/11/2015 11:41)
  • De beaux moments - Tome Extrait ©Bamboo Édition 2015 Jim

    Extrait . De beaux moments

    • 360163
    • Jim
    • Jim
    • Jim
    • 10/2015
    • non coté
    • Bamboo Édition
    • Grand Angle
    • Format normal
    • 9
    • 21/02/2019 (modifié le 21/02/2019 17:56)

    Info édition : Pas d'ISBN Pas de DL, Pas de AI.

  • De beaux moments - Tome TL ©Bamboo Édition 2015 Jim

    TL . De beaux moments

    • 258130
    • Jim
    • Jim
    • Jim
    • 11/2015 (Parution le 28/10/2015)
    • non coté
    • Bamboo Édition
    • Grand Angle
    • Format normal
    • 978-2-8189-3427-2
    • 128
    • 13/10/2015 (modifié le 06/11/2015 15:19)

    Info édition : Tirage de luxe à 1500 exemplaires, avec un dossier de 16 pages en fin d'album. Dos toilé noir.

  • De beaux moments - Tome TT ©Les Sculpteurs De Bulles 2016 Jim

    TT . De beaux moments

    • 279997
    • Jim
    • Jim
    • Jim
    • 04/2016
    • de 200 à 300 euros
    • Les Sculpteurs De Bulles
    • Tirages de Tête
    • Autre format
    • 979-1-09-248624-7
    • 136
    • 03/05/2016 (modifié le 07/02/2017 10:51)

    Info édition : 100 exemplaires tous accompagnés d’un calque original de Jim (dessin original sur calque signé) numérotés et signés sur certificat par Jim, et 40 exemplaires réservés aux libraires sans dessin original. Format 25x34 cm Couverture matelassée avec vernis sélectif Environ 150 pages présentant des histoires en NetB (version originale), en couleurs, le script d’une histoire inédite, des recherches, couvertures inédites, une interview de Jim, et bien plus encore !! 4 ex libris en couleur (21x30 cm)