Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Carmen Mc Callum -16- Crimson code
©Delcourt 2016 Duval/Emem
Parution le 19/10/2016. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 27/09/2016 (Dernière modification le 26/10/2016 à 11:45) par nubuc

Carmen Mc Callum

16. Crimson code

Une BD de et Emem chez Delcourt (Neopolis) - 2016
Duval, Fred (Scénario) Emem (Dessin) Maffre, Jérôme (Couleurs) Grateau, Laurence (Lettrage) Loyvet, Pierre (Couverture)

10/2016 (19 octobre 2016) 54 pages 978-2-7560-7833-5 Grand format 288898

L'état d'alerte est maximum après l'attentat de Londres qui mène à la chute de l'économie européenne et une crise énergétique majeure. Carmen et Pacman partent à la recherche d'une salle secrète qui renferme l'I.A. Dragon rouge. Sa désintégration autorisera Bugg à mourir : seule condition pour éviter un nouvel attentat nucléaire. Mais cette autodestruction pourrait avoir d'autres conséquences terribles.

  • Currently 3.77/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (13 votes)

  • Carmen Mc Callum -1- Jukurpa

    Tome 1
  • Carmen Mc Callum -2- Mare Tranquillitatis

    Tome 2
  • Carmen Mc Callum -3- Intrusions

    Tome 3
  • Carmen Mc Callum -4- Samuel Earp

    Tome 4
  • Carmen Mc Callum -5- Deus Ex Machina

    Tome 5
  • Carmen Mc Callum -6- Le sixième doigt du Pendjab

    Tome 6
  • Carmen Mc Callum -7- L'appel de Baïkonour

    Tome 7
  • Carmen Mc Callum -8- Dans le vide de Kirkwood

    Tome 8
  • Carmen Mc Callum -9- Vendetta

    Tome 9
  • Carmen Mc Callum -10- Mazzere

    Tome 10
  • Carmen Mc Callum -11- Nouméa-Tchamba

    Tome 11
  • Carmen Mc Callum -12- L'eau du Golan

    Tome 12
  • Carmen Mc Callum -13- Bandiagara

    Tome 13
  • Carmen Mc Callum -14- Radioactivité

    Tome 14
  • Carmen Mc Callum -15- Centaure

    Tome 15
  • Carmen Mc Callum -16- Crimson code

    Tome 16
  • Carmen Mc Callum -INT1- L'affaire Sonoda

    INT1
  • Carmen Mc Callum -INT2- Le dossier Earp

    INT2
  • Carmen Mc Callum -INT3- L'intégrale - Tomes 6 à 8

    INT3
  • Carmen Mc Callum -INT4- L'intégrale - Tomes 9 à 12

    INT4
  • Carmen Mc Callum -INT5- L'intégrale - Tomes 13 à 16

    INT5

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 27/11/2016 à 18:10:25

    Une jolie fin pour le meilleur cycle de la série Carmen McCallum.
    Un coup de chapeau à Fred Duval pour la qualité de l'histoire et la complémentarité de son univers BD. Ce n'est, selon moi, pas le meilleur album de ce cycle mais il le conclut parfaitement bien. On reste dans du grand Cyberpunk, bravo. PacMan dans la série Carmen McCallum est certainement une des meilleures idées de Duval, car il est plus qu'ailleurs, à sa vraie place.
    Un autre coup de chapeau à Emem qui a su s'approprier complètement l'univers de Carmen sur ce 5ème cycle.
    Cette série est une des rares "pionnière" à ne pas avoir glissé sur le terrain de la simplicité et du marketing... Pourvu que ça dure !!!

    Le 24/11/2016 à 10:33:30

    Une vraie réussite.
    Un tour de force.

    Les adjectifs me manquent pour qualifier ce petit bijou de SF, qui est plus qu'une simple BD de Science-Fiction ou d'action.

    ce 16ème tome vient conclure de fort belle façon une histoire entamée il y a quelques années. La fin est forcement dramatique, et très touchante.

    Cette BD est incroyable.
    C'est un peu un James Bond 007 au féminin (avec l'indication à la fin de l'album que "carmen reviendra", comme dans tout 007 qui se respecte !), mais dans une version "3.0", totalement en accord avec son époque (un monde global, connecté et de plus en plus robotisé).
    C'est à ça que devrait ressembler un film de 007, au lieu des immondes navets qu'on nous inflige sous l'ère Daniel Craig.

    L'histoire est intense, prenante de bout en bout, les personnages sont bien en place et chacun à sa personnalité qui donne de la chair à l'ensemble. On sait qui est qui, et dans quel sens il agit, ce qui est rare à notre époque où les Bd sont le plus souvent assez incompréhensibles, les personnages pas toujours reconnaissables.

    Fred Duval est un génie de la vulgarisation scientifique qui arrive à incorporer les concepts les plus pointus dans une histoire grand public qui intéressera aussi bien les ados (l'action est forte et prenante) que les adultes confirmés (il y a de la réflexion sur le progrès scientifique et les risques qu'il comporte fatalement).

    Ce futur est très crédible, et le dessin du dessinateur, Emem, y est aussi pour quelque chose. Quand il a repris la série des mains de Gess, j'ai craint pour la qualité graphique de la série, mais Emem impressionne par les progrès constants dont il fait preuve ; l'élève a surpassé le maitre, tant ses cadrages et le rythme qu'il imprime rendent la BD très facile à lire, et pourtant en incorporant énormément de design futuriste (un exemple ? le vélo très moderne , les airbags de voiture, ...) sans chercher à en faire quelque chose d'extraordinaire, mais plutôt du quotidien banal.

    Les décors sont aussi fantastiques, le moderne côtoie l'ancien sans que cela ne choque visuellement ; on a l'impression que ce monde pourrait tout à fait exister, et que c'est déjà un peu le cas.
    (seul petit bémol, les voitures font un peu ringardes, au regard du design des voitures actuelles ; l'action se déroulant 40 ans dans le futur, le design des voitures aura forcement évolué, plus que dans la série)

    Bref, cette "série B" faussement intitulée ainsi est vraiment un chef d'oeuvre en gestation, la Rolls des série d'action futuriste, et on se rendra compte, plus tard, que nous lisions sans en avoir vraiment conscience une série culte.

    Félicitations aux auteurs pour cette album et cette série géniale, sans égale dans la production BD.

Toutes les éditions de cet album