Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Les brûlures
©Bamboo Édition 2019 Zidrou/Bonneau
Parution le 06/03/2019. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDfugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 14/02/2019 (Dernière modification le 10/03/2019 à 10:30) par nubuc

Les brûlures

Une BD de et Laurent Bonneau chez Bamboo Édition (Grand Angle) - 2019
Zidrou (Scénario) Bonneau, Laurent (Dessin) Bonneau, Laurent (Couleurs)

03/2019 (06 mars 2019) 108 pages 978-2-8189-6677-8 Format normal 359454

Une plongée dans les eaux brûlantes du crime ! Dans les rues d'une petite station balnéaire, les putes tombent comme des mouches. Un premier cadavre, atrocement mutilé, est découvert, puis un second, brûlé au chlore. La série, pourtant, ne fait que commencer.

  • Currently 3.05/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.1/5 (20 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 29/05/2021 à 15:07:53

    Une petite cité balnéaire. Des putes. Les deux se marient plutôt bien, non ?
    Est-ce encore le cas lorsqu’on retrouve une jeune prostituée, Giorgia Bocelli, 17 ans, sensée être jeune fille au pair, travaillant en réalité comme entraîneuse au « Phare », morte, défigurée après avoir subi d’atroces souffrances, cinq dents arrachées à vif et trois ongles de pieds ?
    Quelques jours plus tard, « Miss Barbecue », 23 ans, Adriana Totti pour l’état-civil, est retrouvée atrocement brûlée. Italienne, comme la première victime. Sera-ce la dernière ou la série ne fait-elle que commencer ? Qui leur en voulait à ce point pour les torturer de pareille manière ? Pour l’inspecteur, Assane Ndiaye, « Nutella » et son co-équipier « Light » impossible de croire qu’il s’agit là juste de crimes sadiques… On a voulu faire « parler » ces filles ? Mais que voulait savoir celui qui les a ainsi torturées ?

    Critique :

    Boum ! Dès les premières planches le lecteur non averti se ramasse un coup de massue sur la tête dont un Neandertal n’aurait pas désavoué la finesse ! Vous refermez le livre et vous allez relire sur la couverture le nom de l’auteur… Zidrou ! … LE Zidrou ? … Apparemment, oui, on n’en connaît pas d’autre… Là, il a quitté sa « zone de confort ». Un polar dur ! Non seulement par le récit, mais également par le trait de Laurent Bonneau (amusant nom pour un dessinateur dont une bonne partie des planches se passe dans la piscine ou à la mer – dans l’amer). La violence du trait et des lavis désarçonne. Je n’en suis toujours pas revenu : dois-je faire Beurk ! Beurk ! Beurk ! tellement le trait diffère de ce que je vois habituellement en BD ou dois-je crier au génie ? Un peu des deux, mon fils ! C’est un album dérangeant. Voilà qui conduira certains à parler d’art. Pas si artistique que cela car « je ne trouve pas ça beau », diront d’autres… Et voilà ! Le débat est lancé.

    Ce qui me perturbe, c’est le découpage du récit que je trouve quelque peu brouillon, côté brouillon accentué par le trait de Laurent Bonneau. Bref ! C’est un livre à lire qui ne ménagera pas votre sens critique et suscitera admiration ET perplexité chez beaucoup d’entre vous, voire même du dégout.

    Le 06/09/2020 à 13:24:24

    Je préfère le dire tout de suite : je n'ai pas du tout aimé ce graphisme un peu embrumeux avec une saturation des couleurs.

    Pour autant, il y a des bds qui me plaisent alors que le graphisme ne le fait pas. Quelques fois, nous avons droit à un beau dessin mais le scénario déçoit. Ici, c'est tout le contraire fort heureusement. Il faut dire également que Zidrou est un excellent scénariste.

    A vrai dire, je n'ai pas tout saisi de cette histoire concernant le meurtre assez sordide de trois prostituées italiennes. Je me suis surtout focalisé sur la relation entre ce policier black surnommé Nutella et cette nageuse un peu étrange. Cela joue beaucoup sur une notion de sensation et de souvenirs qui reviennent à la surface.

    Cela ne sera pas le meilleur de Zidrou mais une oeuvre étrange et parfois habile qui se laisse lire.

    Le 22/09/2019 à 18:19:48

    Nutella est flic et enquête sur le meurtre de trois prostituées. En parallèle, il vit une relation étrange avec une femme au corps partiellement brûlé.

    Le scénario se partage entre l'enquête et cette histoire de vie dont la majorité des scènes se déroulent dans une piscine. Le récit est très touchant. Comme à chaque fois, Zidrou a l'art de raconter la vie avec tendresse et sait mettre en valeur les personnages blessés.

    Nutella est très touchant et profondément humain. Il va lentement apprivoiser cette femme qu'il croise tous les jours à la piscine. Celle-ci l'intrigue. Elle nage désespérément et semble vouloir se laver la conscience. Quel désespoir l'habite?

    Et puis, il y a Edith, cette vieille femme, témoin discret de la naissance de cette relation étrange et qui à la fin du roman graphique nous émeut aux larmes.

    Ce récit prenant est accompagné d'une esthétique sublime. J'ai trouvé l'ensemble visuellement très fort. J'ai apprécié les traits fins qui rendent les détails délicats. Les ambiances sont différentes selon les lieux. Le bleu de la piscine contraste avec les couleurs chaudes de l'extérieur. Cette ambiance bleutée semble être une véritable bouffée d'oxygène pour le lecteur et les personnages.

    http://aufildesplumesblog.wordpress.com

    Le 12/09/2019 à 00:33:21

    Déçu par les dialogues des quelques personnages de cette histoire bidon
    Sans réel intérêt ni pour l’intrigue , ni le dessin et pas plus pour le rythme de cette bd qui se lit en 15 mins sans plaisir

    Le 17/03/2019 à 09:09:09

    Une BD au contenu trop léger et qui se lit extrêmement vite (20 petites minutes).
    Entre une enquête policière professionnelle, et une investigation privée sentimentale, Zidrou anime les dialogues de son personnage avec beaucoup de figures de style, mélangeant métaphores et autres comparaisons, ce qui au bout d'un moment devient franchement lourd et barbant.
    Surtout qu'il développe déjà beaucoup la psychologique et le sentimentalisme de ses personnages entre l'amour, la compassion, la complexité des relations humaines et la corruption.
    Il en ressort un récit très (trop) léger, sans réelle profondeur dans lequel Zidrou essaye de nous livrer un message décousu.
    Le graphisme particulier, noir, brouillon mais surtout très abstrait de Bonneau n'aide pas plus à la compréhension de l'ensemble.
    Les Brûlures est un Roman Graphique plus qu'un simple album de BD, et à ce titre, il est davantage atypique et déroutant que décevant.

    Le 14/03/2019 à 10:54:10

    Comme Mic, je suis un fan de Zidrou mais je trouve que certaines productions récentes ne sont pas à la hauteur (Obsolescence...) de son talent. J'ai été très déçu par ce polar très brouillon avec des dessins torturés de Bonneau que j'ai eu du mal à décrypter. Bref, je n'ai pas compris grand chose, vite lu et oublié !

    Le 11/03/2019 à 13:53:05

    Il y a quelques scénaristes pour lesquels j'achète l'album sans regarder les critiques ni même le feuilleter . Zidrou en faisait partie
    C est light , convenu , pas abouti et je n'ai pas du tout accroché au dessin hormis celui de la couverture . Bref , aucun intérêt et à oublier bien vite

    Le 14/02/2019 à 18:56:24

    Zidrou dans ses errements... le scénario touche du doigt quelque-chose mais n'ose jamais. Cela se retrouve donc dans le dessin qui lui aussi n'ose pas, et on se dit que l'ensemble est finalement bien fade. Bref un album sans intérêt pour moi.

Afficher encore 4 avis

Toutes les éditions de cet album

  • Les brûlures ©Bamboo Édition 2019 Zidrou/Bonneau

    Les brûlures

    • 359454
    • Zidrou
    • Bonneau, Laurent
    • Bonneau, Laurent
    • 03/2019 (Parution le 06/03/2019)
    • non coté
    • Bamboo Édition
    • Grand Angle
    • Format normal
    • 978-2-8189-6677-8
    • 108
    • 14/02/2019 (modifié le 10/03/2019 10:30)

    Info édition : Noté "Première édition".