Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Blake et Mortimer (Les Aventures de) -27- Le cri du Moloch
©Blake et Mortimer 2020 Dufaux/Cailleaux
Parution le 20/11/2020. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDfugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 17/10/2020 (Dernière modification le 28/12/2020 à 08:06) par Jean-Phi

Blake et Mortimer (Les Aventures de)

27. Le cri du Moloch

Une BD de et Christian Cailleaux chez Blake et Mortimer - 2020

11/2020 (20 novembre 2020) 54 pages 978-2-87097-292-2 Grand format 405221

Symbole mythique de la bande dessinée grand public de qualité, la série est devenue au fil des ans un best-seller incontestable. L'auteur, E.P. Jacobs, qui fut un proche d'Hergé, aimait la démesure qui prend toute sa dimension dans les inventions scientifiques (dont le fameux Espadon). On citera aussi une extraordinaire galerie de personnages tels Septimus, Olrik ou Miloch... La fascination exercée par cette série reste intacte : pour preuve, le succès sans précédent de son grand retour sur les tables des nouveautés, avec L'Affaire Francis Blake... Lire la suite

  • Currently 2.44/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.4/5 (63 votes)

  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -1- Le Secret de l'Espadon T1

    Tome 1
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -2- Le Secret de l'Espadon T2

    Tome 2
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -3- Le secret de l'Espadon T3

    Tome 3
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -4- Le mystère de la grande pyramide T1

    Tome 4
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -5- Le mystère de la grande pyramide T2

    Tome 5
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -6- La marque jaune

    Tome 6
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -7- L'énigme de l'Atlantide

    Tome 7
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -8- S.O.S. météores

    Tome 8
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -9- Le Piège diabolique

    Tome 9
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -10- L'affaire du collier

    Tome 10
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -11- Les 3 Formules du Professeur Satô - Tome 1

    Tome 11
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -12- Les 3 Formules du Professeur Satô - Tome 2

    Tome 12
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -13- L'affaire Francis Blake

    Tome 13
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -14- La Machination Voronov

    Tome 14
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -15- L'Étrange Rendez-vous

    Tome 15
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -16- Les Sarcophages du 6e continent - Tome 1

    Tome 16
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -17- Les Sarcophages du 6e continent - Tome 2

    Tome 17
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -18- Le Sanctuaire du Gondwana

    Tome 18
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -19- La Malédiction des trente deniers - Tome 1

    Tome 19
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -20- La Malédiction des trente deniers - Tome 2

    Tome 20
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -21- Le Serment des cinq lords

    Tome 21
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -22- L'Onde Septimus

    Tome 22
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -23- Le Bâton de Plutarque

    Tome 23
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -24- Le Testament de William S.

    Tome 24
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -25- La Vallée des Immortels - Tome 1 - Menace sur Hong Kong

    Tome 25
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -26- La Vallée des Immortels - Tome 2 - Le Millième Bras du Mékong

    Tome 26
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -27- Le cri du Moloch

    Tome 27
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -HS1- Les sarcophages d'Açoka

    HS1
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -HS2- Les Carnets d'Edgar P. Jacobs

    HS2
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -HS3- Le Dernier Pharaon

    HS3
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -HS4- La Fiancée du Dr Septimus

    HS4
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -INT- L'intégrale

    INT
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -INT1- Le Secret de l'Espadon - Intégrale

    INT1
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -INT2- Le Mystère de la Grande Pyramide - Intégrale

    INT2
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -INT4TT- Les Sarcophages du 6e continent

    INT4TT
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -INT5 TL1- La Malédiction des trente deniers

    INT5 TL1
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -INT6- Les 3 Formules du Professeur Satô - Intégrale

    INT6
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -INT6a- les 3 formules du professeur Sato

    INT6a
  • Blake et Mortimer (Les Aventures de) -INT7 TT- La vallée des immortels Intégrale

    INT7 TT

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 24/02/2021 à 17:57:11

    Ce serait bien d'arrêter de broder sur l'onde septimus et de passer à autre chose. La multitude de scénaristes et de dessinateurs permet d'éditer de nombreux albums mais pas de garantir la qualité

    Le 25/01/2021 à 11:36:00

    J’ai décidé de relire la Marque jaune et l’Onde Septimus avant de me lancer dans le Cri du Moloch.

    Je ne partage pas la dureté de certains propos : l’album se lit quand même sans s’ennuyer, même si tout est perfectible du scénario au dessin, et qu’en relisant les 3 à la suite on sent une baisse progressive et de la qualité graphique, et de la qualité scenaristique.

    D’un autre côté je ne peux pas être d’accord avec ceux qui qualifient cet album de « bon album pas pire que certains autres de la série »... en toute honnêteté c’est le scénario le plus faible et les graphismes les moins bons de toute la série (j’ôte le Dernier Pharaon, grande mascarade à mes yeux)

    Le propos est brouillon, les graphismes approximatifs et parfois très faibles en terme de décors. Mais d’un autre côté le scénario est cohérent avec l’Onde Septimus et la lecture des 3 tomes à la suite demeure claire. Les graphismes sont moyens sans être les pires possibles...

    Disons que l’on attends de meilleurs albums à l’avenir. Celui-là fera collection...

    Le 15/01/2021 à 00:03:05

    J'avais lu les premieres critiques, qui étaient plutôt unanimes, et meme si j’étais bien décidé à acheter cette BD (B&M quand même ..), j'avais peur de découvrir un vrai navet .... et bien il n'en est rien !! (ouf !!) . Le scenario tient la route, les rebondissements sont nombreux, et je suis agréablement surpris d'avoir été impatient de tourner les pages. Effectivement , le dessin n'est pas parfait , certains visages ne sont pas "maîtrisés" dans toutes leurs postures, certains details de fond de case ne sont pas très fournis , oui Cailleaux n'a pas un dessin super fouillé , mais beaucoup de nos solides references d'antan ont commencé par des dessins très approximatifs , et meme, à lire ses autres œuvres , je trouve qu'il s'en sort pas mal . (et qu'on ne me parle pas du Dernier Pharaon .. celui la , je ne l'ai pas acheté !!) . Amis lecteurs , à vous de voir !!

    Le 13/01/2021 à 19:02:36

    Je suis de l'avis de philjimmy, je trouve cet album bon et bien agréable à lire. J'ai en fait relu les trois albums à la suite ; La Marque Jaune, L'onde Septimus (qui m'avait laissé très sceptique à l'époque) et Le cri du Moloch. Ce n'est pas le meilleur album de Blake & Mortimer, mais il reste néanmoins bien surprenant, et je trouve très bien d'avoir, pour une fois Olrik au centre de l'intrigue. Il y a bien eu le Serment des Cinq Lords sans le méchant habituel, et cela a dérangé personne. Cela apporte un peu de nouveau dans la série, il faut l'accepter.

    Le 09/01/2021 à 16:13:54

    Je ne comprends pas le déchainement que provoque cet album.
    Il a été très agréable à lire, même si il n'est pas exempt de défauts, tant graphiques que scénaristiques.
    Est ce que c'est pire que d'autres albums de la série qui a vue défiler tant de scénaristes et de dessinateurs ? Il me semble que non.

    On reste quand même dans la veine classique Blake et Mortimer, avec Olrik comme personnage principal.
    Quand je lis plus bas que c'est très mauvais et qu'il vaut mieux lire le dernier pharaon, ça ma laisse pantois, tant on s'ennuie avec celui ci.
    Cet album n'est pas un must de la série, mais il n'est pas à fuir.

    Le 07/01/2021 à 00:21:42

    C’est la première fois que j’émets un avis totalement négatif mais j’espère faire œuvre utile en déconseillant aux amoureux de ce duo créé il y a maintenant plus de 70 ans et qui passe de mains moyennes en mains catastrophiques. C’est le cas ici avec un très mauvais album au dessin très approximatif et au scénario totalement insipide et improbable. E. P. Jacobs avait le don de rendre plausibles des situations abracadabrantes car le panache, les phylactères étaient enthousiastes et « ça prenait ». Ici, rien de tout cela une action réduite à sa plus simple expression qui se traîne lamentablement.
    Je ne sais pas si l’objet de l’éditeur est de faire de l’argent avec des albums dont il sait qu’ils seront achetés ; dans ce cas, mieux vaut arrêter les frais ! Je trouve même malhonnête de procéder de la sorte car le même album avec deux inconnus White et Mordstonpère n’aurait absolument aucun lecteur. Faire des suites à des séries iconiques (Astérix ou Lucky Luke après le décès de Goscinny par exemple) est un exercice hautement périlleux. Peut-être que les héritiers de Hergé ont fait le bon choix, mais… money, money !!! C’est bien triste. N’est pas Hergé, Goscinny, Charlier, Wance, Franquin ou… Jacobs qui veut.
    En résumé, désolé pour les auteurs, qui ont dû sûrement beaucoup travailler, mais… n’achetez pas ce livre.

    Le 06/01/2021 à 16:11:07

    Ce que La Marque Jaune a créé en 66 planches, l'Onde Septimus l'a complètement flinguée et Le Cri du Moloch l'a totalement anéanti... Mon Dieu quelle tristesse... J'en ai chialé et j'ai même pas osé le dire à mon père de peur de prendre une volée

    Le 03/01/2021 à 18:26:48

    Si vous aimez E.P..Jacobs, n'achetez pas cet album. Les personnages sont si mal dessinés, aux visages tordus et bouffis d'expressions grossières qu'on croirait voir de mauvais strips des années 30. Leurs perspectives sont malhabiles, les positions stéréotypées, et le point de fuite : tout seul. Regardez simplement la couverture explosive du Secret de l'Espadon, en 1946 pour comprendre le modernisme du déconstructivisme comme dynamique. Vous avez une oeuvre d'art là. Et trois points de fuite dans les perspectives qui agitent le regard en tout sens, dans une harmonie d'ensemble très lisible. Cela, c'est beaucoup de travail d'analyse, d'intelligence et de finesse. Plus personne n'est capable de faire cela de nos jours. Apparemment, plus personne n'est capable de créer non plus un scénario de science fiction d'aujourd'hui. On reprend des thèmes éculés, ( espionnage, extra-terrestre, complot etc.) qui ne s'incarnent plus dans notre réalité et l'évolution naturelle de nos esprits de plus en plus conscients de notre monde réel, donc il faut travailler plus que d'évoquer des sujets déjà traités avec des aplats de poncifs pour faire croire à du nouveau en les mettant dans un même panier en un ordre différent. Cela nuit à l'ambiance et à la cohérence d'une histoire bien ficelée. Autant lire Berthet pour la satisfaction des images, et Ayroles et Masbou pour une parfaite maitrise de la littérature mise à propos dans une extraordinaire ambiance d'aquarellistes. De toute façon, quelle reprise aujourd'hui honore vraiment un créateur dans la bande dessinée? Laquelle?
    A bon entendeur, mes respects.

    Le 02/01/2021 à 19:44:18

    Bon, je sais que je dois être l'un des derniers à lire Blake & Mortimer, quoique vu le volume des ventes, je ne dois pas être le seul ... surement les Papy boomers ou ceux qui avaient acheté les 10 premiers ... Mais bon ... J'ai lu pour vous le dernier B&M: Le cri du Moloch ... ben merde, c'est pas mauvais .... c'est très mauvais !!!
    Pour commencer faut relire "l'onde Septimus", c'est à dire 5 tomes en arrière ... Ah oui, j'ai oublié de dire les différentes équipes scénariste/dessinateur qui développent des suites en parallèle le font sans se concerter et sans continuité ... le bordel quoi ! La bonne chose, c'est que je me suis rendu compte que j'avais même pas lu "L'onde Septimus" en fait. Alors pour faire simple, l'excellent scénariste, J.Dufaux (c'est sarcastique) se permet d'égratigner le mythe de la marque jaune en imaginant une suite loufoque, à la limite de la fantasmagorie et tant qu'à faire avec des aliens ... j'ai eu aussi mal qu'en regardant Highlander 2 ... et la suite (directe, mais 5 tomes plus tard dans la collection), le Cri du Moloch est encore plus naze et la fin est même bâclée côté dessin. On sent bien que ça va nulle part et que les ayants droits qui ont monté leur propre maison d'édition avaient besoin de tunes avant de crever du Covid ... on ne s'invente pas éditeur, c'est un métier !
    Donc passez votre chemin, même si vous êtes des fans de B&M !!!

    Le 29/12/2020 à 12:16:35

    Un album moyen, pas la catastrophe annoncée dans certains commentaires, mais facilement oubliable.
    Le dessin n'est pas ridicule comme j'ai pu le lire par ailleurs. La qualité des planches est variable, sans toutefois que je les trouve laide. Le dessin n'est quand même pas au niveau d'un album Blake et Mortimer, qui reste très exigeant étant donné la virtuosité de tous les dessinateurs précédents. Les décors sont bien faits et ancrent le récit dans un Londres de circonstance ; le dessinateur est toutefois allé à l'économie contrairement aux autres albums des reprises, en n'en mettant aucun sur plusieurs cases. Jacobs procédait ainsi à partir du Piège diabolique, mais la Marque jaune dont cet album est annoncé comme une suite avait des décors en moyenne bien plus fouillés. C'est néanmoins au niveau des visages que la baisse de qualité se fait le plus sentir. Certains sont réussis, mais c'est très inconsistant au fil de l'album. J'ai eu des difficultés à reconnaitre certains visages, un comble pour un Blake et Mortimer... On est loin de la qualité de Ted Benoit ou Antoine Aubin. Il est regrettable que l'éditeur n'ait pas donné plus de temps à Christian Cailleaux pour qu'il puisse refaire certaines cases. Les 8 mois laissés aux dessinateurs ne sont pas justifiables au niveau de l'édition, si ce n'est pour des raisons économiques.... Rien à redire par contre sur la colorisation, qui est bien dans la lignée des autres albums.
    Côté scénario, c'est bien amené globalement, notamment l'enquête policière de Blake. On retrouve plusieurs personnages de l'Onde Septimus et ce nouvel album permet de conclure l'histoire, avec un Olrik qui recouvre sa raison. Certaines parties de l'intrigue sont théâtrales et peu logiques, voire ésotériques, ce qui m'a un peu gêné. Je les ai interprétées pour ma part comme étant justifiée par le fait que les technologies des aliens peuvent être illimités, différentes de nos connaissances, et par leur intérêt pour donner des scènes saisissantes (dans cet album, des écritures sur les bâtiments, de la même manière qu'il y avait une foule de Septimus en chapeau melon dans l'Onde Septimus).
    Finalement, cela aurait pu être un album moyen, s'il n'y avait pas eu plusieurs visages ratés. L'histoire de la clé pour résoudre l'intrigue est également très facile et pas du tout crédible (pour ne pas dire risible).

    Le 26/12/2020 à 11:55:19

    Comment pourrait-on faire comprendre à ces braves éditeurs que la vache à lait "Blake et Mortimer" est en train de s'auto-détruire en produisant des albums d'une médiocrité pareille? Lisez les avis de Vicomte64 et francoispef; tout est dit!
    Est-ce encore de l'art à ce niveau-là? Non mais du profit, oui. Jacobs doit se retourner dans sa tombe...
    Il ne suffit pas de reprendre des codes (hiéroglyphes, extra-terrestres, Septimus, etc,...) de l'univers de Jacobs pour faire un scénario.
    A ce niveau-là, je peux proposer le prochain scénario: la visite des pyramides en espadon avec un androïde à l'effigie du professeur Sato... à sortir urgemment avant Noël 2021

    Le 24/12/2020 à 19:51:46

    Au fur et à mesure des pages, les dessins, le récit me gênent de plus en plus. C'est vers la quarantième page que je comprends alors pourquoi; je suis en train de lire un vrai NANAR!

    Il faut dire que je ne m'attendais pas à grand chose d’exceptionnel, considérant l'Onde Septimus comme le plus mauvais depuis la reprise de B&M.

    Mais j'avoue que j'ai quand même été surpris car on retrouve tous les codes involontaires du nanar:
    le scénario ose tout:

    Attention, ça va spoiler sec!

    -utiliser la reine Elisabeth II au sein d'un semblant de complot politique.
    -un extra-terrestre très très méchant qui se transforme en parasite.
    -un ancien partisan d'extrême droite (ça, c'est encore plus méchant!).
    -des mises en abymes concernant E.P. Jacobs.
    -un duo de poivrots qui ne veulent qu'une chose en apprenant que le patron de leur pub a été assassiné, boire un bière.
    -des hiéroglyphes écrits sur du papier qui se projettent tout seul sur les murs.
    -une invasion extra-terrestre imminente mais en stand-by?!
    -un Olrik qui utilise de la morphine en quantité mortelle pour accroître ses pouvoirs "électromagnétiques cellulaires"
    -Une maîtrise parfaite des techniques du sheik Abdel Razek (qui doit faire des cours par correspondance...).
    -L'affrontement intergalactique qui se transforme en combat de hiéroglyphes (consonne, voyelle, consonne,..., neuf lettres, pas mieux...).
    -l'extra-terrestre qui meurt de la même façon que le T1000 dans Terminator 2 (brulant, en prenant les différentes formes qu'il a incarnées).
    -Et Olrik qui laisse Mortimer en vie pour bien lui foutre les boules; car c'est lui le sauveur!


    Pour les dessins, comment dire?
    -La couverture: comment les yeux de l'ombre projetée de l'extra-terrestre peuvent-ils être rouges??!!
    -Le premier ministre apparaît désormais sous les traits de Wiston Churchill (il y a dû avoir des élections depuis l'Onde Septimus...).
    -Lilly Sing n'a plus du tout le même visage??!!
    -On sent que le dessinateur ne maîtrise pas encore le trait Jacobs, ni même la constance des visages case après case.
    -les proportions des corps sont parfois étranges.
    -La mise en scène et le cadrage des cases laissent à désirer.

    Tout reflète la précipitation, l'album, pour l'éditeur, devant sortir avant Noël.
    Je ne dis pas que je ferais quelque chose de meilleur, bien au contraire, juste que la plupart des albums de reprise précédents nous ont habitué à beaucoup mieux.

    Clairement, ici, beaucoup de maladresses sont passées à travers les mailles du filet, serait-ce l'album de trop?

    En tout cas, c'est la première fois que je me pose la question de savoir si je vais continuer à acheter les futurs B&M.

    Messieurs de chez Dargaud, si vous voulez un leçon de bande dessinée lisez Il Faut Flinguer Ramirez Acte 2...

    Le 19/12/2020 à 18:26:52

    « L’onde Septimus », après un début prometteur, m’avait laissé perplexe avec l’apparition dans la seconde moitié de l’histoire d’un vaisseau spatial extra-terrestre qui à mon sens faisait partir le récit dans une direction différente, abandonnant le récit du savant fou et de ses émules vers un pur récit de science-fiction.
    Le scénario initial était original avec cette sorte de compétition secrète entre quatre aventuriers aux personnalités différentes dont le sombre dessein ne faisait guère de doute et le professeur Mortimer qui lui aussi avait cédé à la tentation de reprendre les travaux de Septimus, sans en informer son ami Blake.
    Pour cette suite, Jean Dufaux nous propose donc un vrai récit de science-fiction, qui bien qu’ayant l’apparence de Blake et Mortimer n’est vraiment plus du Blake et Mortimer.
    Les personnages défilent sans grand lien, au fil des pérégrinations séparées de Blake et Mortimer : La reine d’Angleterre intervient en faveur de Mortimer qui aurait été lâché par Churchill (surprenant ?), Lady Rowana s’est réfugiée chez son père pour sortir de cette histoire (quel intérêt sinon nous faire quelques pages sur les nostalgiques anglais du fascisme !) alors que dans le même temps le récit hésite entre « Alien » et « l’invasion des profanateurs de sépulture » pour finir comme dans un Comics avec Olrik (il ne lui manque que la cape) dans le rôle de Superman sauvant la Terre d’une invasion extra-terrestre….
    Dommage que la bonne idée d’une alliance de circonstances entre Olrik et nos héros ne soit pas servie par un meilleur scénario !
    Heureusement le travail de Christian Cailleaux et d’Etienne Schréder est à la hauteur tant au niveau du dessein que du découpage.
    Mais bon, j’ai passé clairement un meilleur moment en lisant les 2 tomes de « la vallée des immortels ».

    Le 13/12/2020 à 21:40:43

    au regard des critiques, j'avais quelques appréhension avant l'achat de ce nouvel album, finalement la suite de l'onde SEPTIMUS est plutôt de bonne facture, le dessin reste imparfait même si le style jacob est respecté mais le scénario est à la hauteur avec un épilogue qui ne dénoue vraiment dans les dernières pages. Encourageant en laissant un peu de temps au dessinateur pour finaliser ses dessins

    Le 11/12/2020 à 17:04:43

    Bof. Encore un Blake et Mortimer pourri. Album très très pauvre. Edgar P Jacobs aurait honte de traire son héritage de cette façon. Lisez plutôt le Dernier pharaon.

    Le 08/12/2020 à 16:16:44

    Je ne suis pas dessinateur, donc je ne me permettrai jamais de critiquer le travail d'un professionnel, même s'il n'est pas à mon goût... Restent des détails assez troublants... Pour n'en citer qu'un, sans doute le plus "visuel, regardez la couverture de l''édition bibliophile...
    Le visage d'Olrik est dessiné de pleine face, mais le nez est dessiné de plein profil... Comme s'il avait reçu un coup de poing qui lui aurait fait tourner le nez à 45 °..
    Puis on voit Olrik lever le poing en maudissant quelque chose visiblement en l'air et face à lui. Blake, lui, regarde vers sa gauche... alors que l'engin concerné apparaît dans leur dos sur la couverture...
    Tout cela est assez gênant pour une simple couverture...

    Le 06/12/2020 à 16:41:55

    j'ai dans l'ensemble bien apprécié cet album qui m'a replongé avec délice dans l’univers de Black et Mortimer.
    les dessins ne sont pas parfaits par moment mais rien de dramatique.
    ils sont bien aidés par une bonne colorisation.
    le scénario tient bien la route même si j'avoue ne pas avoir tout compris par moment.
    dommage cependant qu'il ne soit mentionné nul part qu'il s'agit de la suite de l'Onde Septimus.
    petit détail important quand il s'agit d'offrir cet album en cadeau à quelqu'un qui n'a pas lu le 1er tome.
    le seul coté énervant est la taille des polices qui diminues inexplicablement par moment.
    pour finir, une fois n'est pas coutume je suis, d'accord avec Yanzeman il y a du règlement de comptes dans l'air tant certaines critiques sont acides pour un album certes loin des meilleurs mais pour autant loin également d'être à jeter.

    Le 06/12/2020 à 15:29:43

    Bonnes intentions scénaristiques. Jean Dufaux a regretté de ne pas avoir eu un tome de plus pour développer l'ambitieuse poursuite de la Marque jaune. J'ai fort apprécié le travail de coloriste de Laurence Croix. Hélas, le dessin, lui, n'est pas toujours à la hauteur. Mortimer n'est pas réussi : il semble figé dans des attitudes de pose statique: on en viendrait à se demander si c'est bien lui. Une déficience du lettrage: comment peut-on avec des phylactères aussi peu remplis au détriment de l'espace graphique? Des tailles de police aussi différentes d'une case à l'autre: du travail d'amateur. Inexcusable pour une édition "ambitieuse" qui se veut prolonger l'œuvre jacobsienne de manière finalement fort prétentieuse et sans grand respect pour son public d'amateurs. Dommage car le tome était nécessaire pour clore l'épisode de l'Onde Septimus. L'hommage annoncé à Magritte n'est pas très subtil, par ailleurs.

    Le 04/12/2020 à 12:59:38

    J'avais détesté l'Onde Septimus a sa sortie.



    Je l'ai relu avant d'enchaîner directement avec ce nouvel Opus.

    C'est effectivement déroutant, Dufaux naviguant dans le fantastique, l'ésotérisme, la science-fiction comme pouvait le faire Jacobs.

    Finalement, l'Onde Septimus s'avère nettement plus digeste si on y ajoute ce Cri du Moloch.

    La cohérence du récit est bien plus évidente.

    Mais les albums ne sont pas dénués de défauts.

    Et le principal étant que focalisé sur Olrik, Dufaux fait de Blake et Mortimer des simples spectateurs de leurs propres aventures !

    Ils n'ont quasiment aucune influence directe sur le déroulé des événements.

    Et si le dessin d'Aubin sur le premier opus était absolument fantastique, celui de Cailleaux n'est absolument pas au niveau requis pour la série.

    Les personnages sont parfois méconnaissables. La grammaire Jacobsienne n'est pas maîtrisée, les visages sont parfois très difficilement reconnaissables et l'anatomie semble également dans certains mouvement loin d'être totalement appréhendée.

    C'est frustrant car si on accepte le le parti-pris très "science-fiction" de Dufaux, les deux albums ne déshonorent pas l'héritage de Jacobs.

    Le 02/12/2020 à 09:44:24

    J'ai l'impression que certains, ici, règlent des comptes. En tout cas, je n'ai pas lu le même album qu'eux.

    Les dessins sont très bons, les couleurs aussi. On reste dans cette ambiance so british années 50 qui fait tout le seul de cette série.
    Les personnages sont très bien représentés, on les identifie sans difficulté, ce qui est toujours une qualité (et devient rare, de nos jours).

    Mon bémol est plus d'ordre scénaristique :
    La fin promet beaucoup mais fait pschitt (la menace se rapproche et... s'en va), et Blake et Mortimer sont trop spectateurs, pas assez acteurs. Le héros est un vilain personnage, de façon assez incompréhensible.

    Il n'empêche, cet album est bien meilleur que "le testament de William S", par exemple ; on a au moins l'ambiance et les intrigues d'un vrai "Blake et Mortimer".

    Même si ces reprises n'ont jamais égalé les histoires originales de Edgar P Jacobs, elles ont le mérite d'exister et de nous faire retrouver, à chaque nouveauté, nos amis aventuriers d'outre-manche et ce délice si particulier des années 50. Et c'est déjà pas mal.

    Le 01/12/2020 à 21:27:27

    les dieux sont tombés sur la tete...
    Toute ressemblance avec une BD existante ou ayant existé est purement fortuite.

    Le 01/12/2020 à 12:14:17

    Histoire sans intérêt avec une fin bizarre.
    Album très très moyen par rapport aux 2 Tomes précédents.

    Le 26/11/2020 à 14:22:14

    Il faut arrêter la série maintenant.
    Là ça devient carrément insultant pour EP Jacobs et ... pour les lecteurs d'une série mythique qui finit dans la médiocrité la plus crasse... S"il vous plait arrétez la Série. En tous cas pour moi c'est fini.

    Le 23/11/2020 à 19:34:17

    Je ne mets jamais de commentaire mais là je ne peux pas y résister. J'avais hâte d'en finir la lecture, moi qui aime tellement leurs aventures.
    Le scénario est franchement mauvais, tout semble fait à la va vite.
    Comme le dit Vicomte64, accepter cela c'est à terme accepter un album par an de mauvaise qualité. On ne m'y prendra plus à réserver à l'avance l'album. Je le lirai puis je verrai si je l'ajoute à ma collection.

    Le 23/11/2020 à 12:26:29

    'apprends que cet album aurait été dessiné en 9 mois ? Ce n'est pas la peine de le dire : ça se voit !
    Après une dizaine de planches qui arrivent à faire illusion, on sombre dans la médiocrité et dans le "vite torché" : personnages malhabiles, attitudes outrancières, décors esquissés, perspectives incertaines, encrage lourd et appuyé...
    Page 53, il n'y a même plus du tout de décor ; le dessinateur était en retard, sans doute... ? Le problème n'est pas que le dessinateur n'est pas au niveau de Jacobs, il n'est simplement pas au niveau de ses prédécesseurs, comparez le dessin d'Aubin sur la première partie de "L'Onde Septimus" et celui de Cailleaux sur cet album. ça parle... Quand je pense que les autres équipes ont fignolé leur travail... pour en arriver à ça...
    Quant à l'histoire, je ne citerai qu'un seul élément : page 24, vous savez comment Blake arrive à remonter la piste d'un suspect ? parce qu'il voit cet homme acheter un dessin de EP Jacobs pour une valeur improbable dans une salle des ventes. Rien que ça, maintenant on achète des dessins de Jacobs dans l'histoire ! Un original de la couverture du Secret de l'Espadon !!! Comme si Sherlock Holmes trouvait la solution enlisant Conan Doyle ou Hercule Poirot identifiait le meurtrier en rencontrant Agatha Christie. Ce n'est plus Blake et Mortimer, c'est un pastiche d'une aventure de Blake et Mortimer produite par des amateurs ! Si vous acceptez ça, alors vous êtes prêt à tout accepter, peut-être même allez vous prendre goût à l'intrigue, qui sait ? Sauf qu'on est loin de l'esprit de la série. Jacobs expliquait la science, il créait même des pages pleines de texte pour rendre les choses crédibles. Dans cet album, allons donc, tout est possible, les martiens, les envahisseurs, je m'attends même à voir apparaître de Dr Strange ou les Schtroumpfs, puisqu'on a le droit de tout faire.
    Cet album n'est pas seulement médiocre, il est dangereux.
    Dangereux, parce que si on accepte ça en tant que lecteur, alors on aura un album tous les 6 mois produit par un studio d'anonymes tacherons sur tous les thèmes possibles, même les inimaginables. Oh, cet album se vendra, c'est sûr... et après ?
    Pour ma part, je préfère un Blake et Mortimer de bonne facture tous les 3 ans, plutôt qu'un produit fade de ce genre, mais vous pouvez ne pas être d'accord avec moi... ...

    Le 23/11/2020 à 00:57:03

    User la franchise jusqu au bout!!Et parti comme ça la fin est proche Un album même pas moyen Investissez plutôt dans le Royaume des animaux vous ne le regretterez pas

    Le 22/11/2020 à 20:16:51

    Mais où sont les Juillard, Ted Benoit, et même Schuiten (qui a le mérite de redessiner nos personnages dans son propre style) ? L'équipe qui gère la succession de l'œuvre de Jacobs nous a habitué à tellement mieux... je veux essentiellement parler des personnages de Blake et Mortimer, leur dessin a d'ailleurs commencé à décliner depuis La Vallée des Immortels.
    S'il n'y a pas de digne successeur, il ne faut pas sortir d'album, point. N'en déplaise à ces messieurs du marketing ! D'autant que c'est un mauvais calcul puisque ce type de choix risque de faire fuir définitivement les lecteurs fidèles dont je suis. Triste.

    Le 22/11/2020 à 15:59:25

    Malheureusement pas de bonne surprise à la lecture de cet album. Déjà la diffusion depuis quelques mois des couvertures des différentes versions laissait présager le pire coté dessin. Et bien cette crainte est confirmée !
    Le découpage est agréable et plus varié que celui des albums de Julliard et les décors restent acceptables. Il n'en est pas de même des personnages complètement ratés. Proportions approximatives, têtes qui varient d'une case à l'autre, visage déformés...
    Il est juste inacceptable que des séries comme Blake et Mortimer et récemment Alix soient confiées à des dessinateurs qui maitrisent si peu leur art ou à qui on impose des délais non réalistes !
    Le scénario, lui, nous laisse sans voix. Juste indigent...On s'ennuie ferme à la lecture de cet album et on a hâte de voir arriver la fin. Tout cela est tellement tiré par les cheveux ! Un gros gloubi-boulga de formules magiques, d'ondes maléfiques, de signes cabalistiques, d'extra-terrestres, de vague complot politicien ne fait malheureusement pas une histoire crédible ni intéressante.
    Faut il vraiment un nouvel album par an si c'est pour un tel résultat ? Sans surprise on est une nouvelle fois face à l'incompétence artistique de l'éditeur qui sacrifie la crédibilité et le respect de l'œuvre de Jacob aux exigences du business. Triste réalité...

    Le 22/11/2020 à 10:21:23

    Grand fan de la série Blake et Mortimer, je suis extrêmement déçu et frustré par ne nouvel album. Je pense que la thématique abordée dans la droite ligne de 'l'ONDE SEPTIMUS" est au premier abord très intéressante. Toutefois la manière dont est traitée l'histoire laisse un goût de bâclé, comme si l'important avait été de boucler cet album pour des raisons commerciales. Je dois dire que cette ficelle marche, car étant mordu de la série, j'achète quoi qu'il arrive les nouveautés.
    Cet album pour relever un peu le niveau, aurait mérité davantage d'explications sur le grand méchant, et le lien véritable avec l'Onde Septimus. Beaucoup de questions restent sans réponses. On assiste à une trame scénaristique somme toute linéaire (pour ne pas dire ennuyante), avec le tandem Blake et Mortimer qui passe au second plan. On pouvait s'en douter rien qu'à la couverture, qu'Olrik allait jouer un rôle de premier ordre. L'idée en soi n'était pas inintéressante, mais cette mise sur le devant de la scène a été poussée à l'excès. Blake et Mortimer apparaissent davantage comme des spectateurs que comme des héros du récit. Ils sont trop passifs à mes yeux. Il n'y a pas de véritable suspense d'actions et de rebondissements. Finalement le rôle de Mortimer se limite (si l'on devait caricaturer un tantinet) à réciter une incantation magique tel un prestidigitateur. Ce tour de magie ne prend pas. Il ne fait rien de plus. Blake se retrouve davantage dans la peau d'un détective intuitif plutôt qu'un capitaine actif. On a du mal à le reconnaître dans ce rôle, finalement assez éloigné de l'homme de terrain qu'il a été par le passé. Preuve s'il en est que le duo devrait tirer sa révérence une bonne fois pour toute, afin de goûter une retraite littéraire bien méritée ? Chacun en sera juge.

    Le 21/11/2020 à 16:25:48

    Avec « le cri du Moloch » Dufaux achève ce qu’il avait débuté avec « l’onde Septimus », il y a déjà 7 ans. C’est d’ailleurs curieux qu’il n’est fait aucune référence au premier opus sur la couverture de ce 27ème volume. En effet, c’est un peu tromper l’acheteur occasionnel de la série Blake et Mortimer de ne pas mentionner que « le cri du Moloch » est une suite de « l’onde Septimus ».
    Plaçant «Blake et Mortimer » dans mon trio de mes séries préférées, je me suis précipité la veille de la sortie chez mon libraire pour récupérer mon exemplaire , dans l’édition dite du bibliophile. Pourtant, je savais que j’allais être déçu par la lecture de cet opus, « l’onde Septimus » m’ayant laissé un assez mauvais souvenir (je relis très régulièrement les « Blake et Mortimer », canal historique et les albums de reprises, mais j’ai vraiment du mal à relire « l’onde Septimus », qui est franchement raté)
    Mais l’effet madeleine de Proust l’a finalement emporté, et, je n’ai pas pu résister à la tentation d’acheter ce nouvel album (et puis, je n’aime pas avoir de trou dans mes séries) pour découvrir nos célèbres gentlemen déambuler dans la city.
    Il faut tout de même avouer que le dessin de Christian Cailleaux, épaulé par Etienne Schréder, est bon , voire réussi, même si celui d’Antoine Aubin était remarquable dans le premier volume de l’histoire (sauf les dernières pages, bâclées pour des raisons bassement commerciales). On peut toutefois lui reprocher un visage de Mortimer parfois peu ressemblant d’une page sur l’autre (en particulier, dans un hors texte page 46 de l’édition bibliophile) Par contre, le personnage du capitaine Blake est bien soigné. Seuls les décors ne sont pas aussi fouillés et aussi précis que d’habitude. J’ai aussi apprécié l’aspect encore plus ressemblant, dans ce volume, d’un Pierre Brasseur pour le personnage du docteur Scaramian. Et Laurence Croix , une coloriste remarquable, nous offre un très bon rendu des couleurs, tout du moins pour l’édition bibliophile que je possède, certains ayant noté (sur l’excellent site du « centaurclub ») des couleurs violacées sur la première planche de l’édition cultura.
    Côté scénario, et bien Jean Dufaux nous rejoue le Jean Dufaux de « l’onde Septimus » . J’ai entendu la journaliste spécialisée de la bd sur RTL, le jour de la sortie, avouer de rien avoir compris à l’album. Et je ne suis pas loin de partager son avis. Tout comme dans « l’onde Septimus », l’histoire débute bien mais dérive rapidement vers une histoire de science-fiction qui n’a pas sa place dans le monde de Blake et Mortimer. Paradoxalement, le meilleur album de reprise de Blake et Mortimer reste à mes yeux « l’étrange rendez-vous », qui pourtant à un côté science-fiction plus qu’affirmé. Mais n’est pas Van Hamme qui veut, et l’histoire s’inscrivait parfaitement dans le monde de Jacobs, à tel point que le maître du bois des pauvres n’aurait certes pas renié ce scénario, à mon humble avis.
    A force d’appuyer les références au « Mystère de la Grande Pyramide », à « la Marque jaune » (le Moloch entouré de flammes page 54 par exemple ) et à Jacobs, cela devient lourd.(la référence à la vente de la couverture originale du « Mystère de l’Espadon », page 27 n’apporte rien à l’histoire). Jean Dufaux aurait sans doute aimer aller encore plus loin, mais l’éditeur (béni soit son saint nom !) a tout de même résisté à certaines de ses volontés (comme faire venir le cheikh Abdel Razek du «Mystère de la grande pyramide» à Londres, afin de psychanalyser Olrik, ou encore montrer Olrik à l’enterrement de son père) . D’ailleurs, on ne reprendra plus Dufaux sur cette série car comme celui-ci l’a affirmé : « Mais non, moi, je suis le cancre de la classe parmi ceux qui ont repris Blake et Mortimer, on ne me demandera plus rien. Mais cela a été une page intéressante dans ma carrière, qui m’a beaucoup appris sur les relations auteur-éditeur et que j’évoquerai je pense plus longuement au moment d’écrire mes mémoires». Je pense qu’il a du mal prendre le fait que pour « le dernier pharaon » (album très réussi, par ailleurs), Schuiten ait bénéficié d’une liberté de scénario beaucoup plus grande.
    Tout comme Yves Sente avec les Beatles dans « la Machination Voronov », Jean Dufaux a peut-être aussi eu tort de dater la série en faisant apparaitre la reine Élisabeth II dans l’album, Edgar P.Jacobs s’étant toujours refusé à ce petit jeu. Mais il s’agit là d’un détail.
    Je n’attendais pas grand-chose de cet album, sauf le fait de retrouver mes héros dans une nouvelle aventure. Cela tombe bien, cet opus ne restera pas pour moi un album incontournable des albums de reprise. Il faut remonter au « bâton de Plutarque » (2014) pour retrouver une qualité scénaristique et graphique (« la vallée des immortels » nous proposait un dessin magnifique voire parfait, mais dommage, le scénario du tome 2 ressemblait à un naufrage)
    Espérons que « huit heures à Berlin » dessiné par Antoine Aubin et scénarisé par Fromental et Bocquet sorte du lot, en attendant le retour de Van Hamme pour un ultime scénario avec « le dernier espadon », by jove !

    Le 21/11/2020 à 09:38:02

    Je met 1 pour le papier.
    Les dessins sont ratés, c'est de la "ligne pas claire", Blake et Mortimer sont parfois méconnaissables.
    Que dire du scénario ! Jean Dufaux est capable du meilleur comme du pire, et là, franchement ... c'est vraiment un album commercial.

    Le 20/11/2020 à 10:21:32

    Pas terrible du tout ! Les vilains qui veulent envahir notre planète... on a pas déjà vu cela quelque part ? Pour moi un album totalement raté qui n’éclaircit en rien la fin de l'onde Septimus. Avec en plus des dessins fabriqués à la palette graphique, très moches, . Quand à Blake et Mortimer, on se demande si dans certaines cases c'est bien d'eux dont il s'agit tellement ils sont mal dessinés. Un album à oublier !
    1/5, ça vaut pas plus !

Afficher encore 28 avis

Toutes les éditions de cet album