Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de L'armée de l'Ombre -4- Nous étions des hommes
©Paquet 2016 Speltens
Parution le 07/12/2016. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur PriceMinister
Album créé dans la bedetheque le 05/12/2016 (Dernière modification le 05/02/2017 à 08:01) par Jean-Phi

L'armée de l'Ombre

4. Nous étions des hommes

Une BD de chez Paquet (Mémoire 1939-1945) - 2016

12/2016 (07 décembre 2016) 46 pages 978-2-88890-756-5 Format normal 294289

Août 1944. Les troupes allemandes sont repoussées vers l'Allemagne. Les ventres sont vides, les corps sont fatigués. Les longues colonnes de soldats sont impitoyablement massacrées par l'aviation soviétique maitresse des cieux. La politique de la terre brûlée n'a eu pour d'autres effets que de décupler la haine de l'ennemi. Février 1945. Dans une dernière tentative pour arrêter les russes, les allemands font sauter les ponts sur l'Oder, distant seulement de 90 km de Berlin. Le fanatisme de la SS pousse le peuple jusqu'a l'ultime sacrifice... Lire la suite

  • Currently 4.29/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (24 votes)

  • L'armée de l'Ombre -1- L'Hiver russe

    Tome 1
  • L'armée de l'Ombre -2- Le Réveil du géant

    Tome 2
  • L'armée de l'Ombre -3- Terre brûlée

    Tome 3
  • L'armée de l'Ombre -4- Nous étions des hommes

    Tome 4

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 04/02/2017 à 15:37:09

    une vision assez rare de l'engagement allemand en russie.
    avec des personnages qui nous sont proches .
    un très beau dessin et une scénarisation plutôt réussie.
    a collectionner.

    Le 19/01/2017 à 23:19:26

    Totalement d'accord avec GimpUser.
    J'ai beaucoup aimé les 3 premiers tomes, et je suis un peu resté sur ma faim, sur ce 4ème tome.

    Graphiquement, rien à dire.
    Cette "balade" pour rentrer chez eux me semble crédible, tant l'armée allemande devait être démobilisée et sans espoir.

    Mais effectivement, certains dialogues sonnent faux, et le final est particulièrement raté, car totalement improbable.

    Ce n'est pas tant le prénom du personnage juif qui me gène, mais le fait que son origine juive ne soit pas connue de quelqu'un qui le connait si bien par ailleurs.

    A l'époque, on allait à la messe (ou à son équivalent protestant).
    Il était donc très facile de connaitre les confessions de chacun.
    Et puis, la mixité religieuse n'existait pas beaucoup, familles juives comme chrétiennes ne le permettaient pas.

    Dommage, je vais rester sur cette mauvaise tout dernière impression, après tant de plaisir de lecture...

    Le 18/01/2017 à 18:25:45

    Le meilleur tome de la série.
    Un défaut de la série est le côté cours d'histoire, des événements de la Seconde guerre mondiale, relaté par les soldats dans leurs conversations... ça sonne faux pour moi, on dirait une contrainte que l'auteur s'impose...

    "C'est dingue, la première ne nous a pas suffi ! Tant que nous continuons à gober les salades débitées par des malades, rien ne changera ! Nous avons juste été un peu plus loin ce coup-ci..."
    Krûger

    Le 14/01/2017 à 04:32:10

    L’ARMÉE DE L’OMBRE. T4. Nous étions des hommes.
    Une belle histoire d’aventure guerrière dramatique sur un fond historique.

    Ayant adorer les trois premiers opus de la série, il m’était très difficile de ne pas parler de celui-là.
    Comme l'on pouvait s'y attendre, Olivier nous congratule d’un superbe final qui est dans l’esprit de la série, une fin tragique qui tient parfaitement la route.

    Les dessins sont superbes, le scénario est très bien construit et les couleurs correspondent parfaitement à l’ambiance générale de l’album.

    Un très bon album qui est enrichi d’un coffret.
    À garder précieusement dans sa collection.

    Le 11/01/2017 à 13:56:32

    tres bon album. Comtrairement a GimpUser je pense pas que ca soit irrealiste. A la fin vous voyez bien que les troupes sont faites de birc et de broc (cf les uniformes differents) et le fait de faire peter 2-3 char ici ou la,c est une embuscade. Quant a la fin, sans devoiler l histoire, il peut tres bien s agir de quelqu un qui ait seulement un ancetre juif. D ou le prenom chretien et le fait d avoir ete deporte tardivement

    Le 05/01/2017 à 09:52:17

    La série prend fin hélas pourrions-nous dire ! Des dessins soignés et un scénario parfaitement construit ...

    Le 24/12/2016 à 13:26:33

    Autant j'ai lu et relu les 3 précédents épisodes avec un égal plaisir, autant j'ai été déçu par celui-ci.
    Non pas que j'attendais que l'auteur nous fasse vivre un baroud d'honneur de la part de ses personnages, ce qui n'aurait eu aucun intérêt et qui aurait frisé l'apologie mais après avoir lu, je me dis que l'auteur aurait dû développer la fin de l'histoire de façon plus subtile.
    Ses personnages font un "Drang nach Ostern" à rebours d'une manière un peu désinvolte. Ils font péter 2 ou 3 chars ici ou là, on a même droit à l'hitlérien qui se fait "dézinguer" par ses propres soldats. On a déjà vu ça ailleurs, le dernier exemple à peu près semblable que je garde en mémoire se passe dans le film FURY avec Brad Pitt.
    J'aurais aimé plus de subtilité. Voir les personnages se faufiler, se camoufler pour ne pas se faire repérer et traquer par les russes pour tenter de rejoindre les lignes anglo-saxonnes plutôt que cette "promenade" sans réel intérêt.
    Le fanatisme des jeunes allemands est assez bien rendu. Pour ceux que le sujet peut intéresser, je leur suggère de (re)voir le film de Berhard Vicki : LE PONT.
    Kergan666 parle d'erreurs dans le détail des uniformes. Je pense que c'est volontaire de la part de l'auteur (ou de l'éditeur). Ainsi, page 22, le lieutenant allemand qui se fait dézinguer par le gamin porte des pattes de collets noires dépourvues de tout insigne. Il devrait y avoir l'insigne des SS puisque l'individu en question porte la "Totenkopf" sur sa casquette, signe de son appartenance à la SchutzStaffel.
    Quant à la fin, la dernière page, là je me perds en conjectures. Je n'appellerai pas un chat un "chat" pour ne pas révéler la fin à ceux qui n'ont pas lu cet épisode mais la crédibilité en prend un coup !
    Ernst, un des principaux personnages est apparemment originaire d'un village, ou pour le moins une petite bourgade. À cette époque, tout le monde se connaissait. Aussi, comment croire que dans cette Allemagne fanatisée depuis 1933 un des personnages de l'histoire ait pu continuer à (sur)vivre aussi longtemps au milieu de la population et que Ernst n'ait rien su ?
    Qu'a voulu faire l'auteur ? Éviter d'être accusé de parler de l'Allemagne nazie sans parler de ce qui lui est principalement reproché ?
    Côté graphisme, rien à redire, c'est du bel ouvrage.

    Le 12/12/2016 à 20:33:25

    Les très bons albums ne courent pas les rues....Et bien cette série est particulièrement bien scénarisée et dessinée, en traitant un sujet délaissé, le front de l'Est et la retraite allemande jusque sur les cendres du Reich vaincu. Une histoire d'hommes, de soldats, qui tient parfaitement la route et une très belle présentation pour ceux comme moi, qui ont acquis les dos toilés.

    Le 09/12/2016 à 21:28:17

    j'ai adoré cette série qui traite la guerre vu du coté allemand.
    les dessins sont très bons et l'histoire est très bien construite, même si elle est différente,elle me fait penser à l'excellent livre "le soldat oublié" de guy Sajer.
    la fin de cette série est, comme l'on pouvait s'y attendre, tragique.
    à part quelques erreurs dans les détails des uniformes, le sujet est manifestement bien documenté.
    une très bonne BD que je vais ranger avec mes préférées.

    Le 09/12/2016 à 20:55:13

    extra je l'ai attendu il est arrivé je les dévoré a lire extra on en redemande top dessins scénario tout y est traité au petit oignon!

Afficher encore 6 avis

Toutes les éditions de cet album

  • L'armée de l'Ombre -4- Nous étions des hommes ©Paquet 2016 Speltens

    4 . Nous étions des hommes

    Info édition : Noté "Première édition". Existe avec un coffret tiré à 2500 exemplaires destiné à contenir les 4 tomes de la série, plus un ex-libris en couleur signé par Olivier Speltens.

  • L'armée de l'Ombre -4TL- Nous étions des hommes ©Paquet 2016 Speltens

    4TL . Nous étions des hommes

    Info édition : Noté "Première édition". Tirage limité à 1200 exemplaires. Dos toilé noir et couverture originale. Avec un cahier graphique de 8 pages d'Olivier Speltens en fin d'album.